perlagedediams

perlagedediams

Alexander Dorin toujours en prison, ses preuves sur la réalité de Srebrenica, dérangerait les affirmations de l’OTAN

Alexander Dorin toujours en prison

Alexander Dorin toujours en prison

Le journaliste serbe Alexander Dorin, qui a été arrêté par la police chez lui dans son appartement suisse en juin dernier, reste toujours en prison et ses amis ne peuvent toujours pas le contacter.

Alexander Dorin, qui apporte par ses recherches des preuves sur la réalité de Srebrenica, dérangerait les affirmations de l’OTAN selon sa maison d’édition. Les recherches de Dorin expliquerait sa disparition soudaine toujours selon son éditeur.

Menaces de mort, appartement dévasté. Lors de l’arrestation d’Alexander Dorin en juin dernier, la police suisse a brisé les murs et le parquet pour effectuer des recherches. « Tout son matériel a été confisqué », toujours selon sa maison d’édition. « Les autorités suisses ont refusé de commenter son arrestation. Ses entretiens et ses livres publiés sur Srebrenica ont provoqué des menaces de mort à son encontre. Les autorités suisses, sous les ordres de l’OTAN, poursuivent ceux qui publient des informations sur Srebrenica. Alexander Dorin se prépare en prison à affronter son procès qui devrait avoir lieu en septembre », explique une source amie de l’écrivain serbe. « Il existe plusieurs sources qui montrent les mensonges de l’OTAN concernant l’assassinat de 8000 bosniaques de Serbie », explique cette même source. Le collègue de Dorin et co-auteur de Srebrenica, retrouvé mort en Serbie en 2011, aurait eu le temps de transmettre une vidéo prouvant les mensonges de l’OTAN.

Pétition. « Le 17 juin Alexander Dorin a été arrêté sous de fausses accusations à Bâle. Sous le pseudonyme d’Alexander Dorin, Boris Krljic a publié plusieurs livres sur les mensonges de Srebrenica. Le 10 juin le criminel de guerre Naser Oric a été arrêté en Suisse mais libéré peu de temps après. Dorin reste toujours en prison. Srebrenica sert à l’OTAN pour justifier son existence. Nous protestons fermement contre l’intervention de l’OTAN pour servir ses intérêts dans une Suisse neutre », écrivent les pétitionnaires à l’attention de Martin Dumermuth, directeur de l’Office fédéral de la justice (OFJ) suisse.

Presse serbe. Le journal serbe Vesti parle de la disparition de Dorin. Les autres médias ne semblent pas êtres intéressés par cette arrestation. Dorin devait participer à une conférence via Skype en direct avec la Serbie sur la cérémonie des 20 ans de Srebrenica. Dorin a été arrêté quelques jours avant seulement. «  Zoran Jovanović, le co-auteur de mon livre Srebrenica (livre paru en 2012 à Leipzig), est décédé seulement 10 heures après m’avoir confirmé la réception d’une vidéo prouvant les mensonges de l’OTAN », a expliqué Dorin.

Olivier Renault



27/08/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres