perlagedediams

perlagedediams

Baisse significative et continue de la population carcérale en Russie

En 10 ans, la Russie a vu diminuer sa population carcérale de manière systématique et continue pour enfin revenir, en 2017, aux chiffres de l'Union soviétique. Celle des enfants a même été divisée par 7 en 10 ans. Un excellent signe de la bonne santé de la société. 

Dans les années 1997-2000, la population carcérale russe flirtait avec le million de personnes. Le pic a été atteint en 2000 avec 1,92 million. Depuis, la courbe de baisse est significative et continue. Au 1er janvier 2018, la Russie est arrivée à un peu plus de 600 000 personnes détenues. Autrement dit, sa population carcérale a été divisée par trois en 18 ans. Ce qui est un exploit à souligner.
 
Voici un tableau récapitulatif de l'évolution de ces dernières années, réalisé à partir des statistiques du Service fédéral de l'exécution des peines et de leur reprise dans le journal Nevolia.
Quelques conclusions peuvent déjà être tirées:
 
  • La tendance à la baisse de la population carcérale est continue, elle est donc le résultat d'un changement systémique de la politique pénale. Bien que 2017 ait été considérée comme la date barrière, puisque la Russie est enfin revenue aux chiffres de l'Union soviétique, la dynamique positive continue.
  • La baisse de la population carcérale des mineurs est la plus significative, elle a quasiment été divisée par 7. Cet indicateur est un excellent signe de la santé de la société.
  • Le nombre de personnes en détentation provisoire est également à la baisse, d'un tiers environ, ce qui montre un changement dans la mentalité des juges et une approche plus personnalisée.
Ces chiffres sont intéressants, surtout si on rappelle ceux des Etats-Unis, où le principe de l'incarcération de masse met systématiquement le pays en première place mondiale pour le nombre de détenus:
Aux États-Unis, 710 habitants sur 100 000 sont incarcérés. Tous paliers confondus, le pays compte 2,3 millions de détenus. Ce chiffre regroupe à la fois les institutions fédérales et régionales. Avec une population de 315 millions d'habitants, les États-Unis ont le plus haut taux d'incarcérés mondialement. En effet, un citoyen américain en âge d'entrer en prison sur cent est incarcéré.
D'une manière générale, les Etat-Unis représentent 5% de la population mondiale, mais 25% de la population carcérale mondiale. Ils ont 7 fois plus de prisonniers que la France, 11 fois plus que la Hollande et 15 fois plus que le Japon. 
 
Si l'on ramène le nombre de personnes incarcérées à la population du pays (données publiées en 2016), ce qui permet de comprendre l'ampleur nationale de la population carcérale, la Russie occupe la 10e place, avec 442 détenus pour 100 mille habitants. La tête du palmarès est détenue cette fois-ci par les Iles Seychelles avec 799, suivies par les Etats-Unis avec 698 (sachant que 2015 est l'année où le taux d'incarcération aux Etats-Unis est momentanément tombé au plus bas depuis 1997). 
 
Bref, des données rassurantes sur la dynamique de la politique pénale mise en place en Russie, allant vers une plus grande humanisation et individualisation des peines.
 


08/02/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres