perlagedediams

perlagedediams

CE QUE CACHE L’ARRESTATION PAR LA FRANCE DU SÉNATEUR RUSSE

Le sénateur Souleïmane Kerimov (2e à partir de la gauche) et le président Poutine (3e à partir de la droite) à la Mosquée de Moscou, le 23 septembre 2015

En effet, depuis l’époque de Sarkozy, et que la France est devenue un nid douillet et une pépinière pour les terroristes islamistes destinés à déstabiliser les pays cibles (Maghreb, Moyen-Orient, Afrique, Russie, Chine, etc.), le Service du Renseignement Extérieur russe  (SVR) a mis en place, selon www.whatdoesitmean.com/index2439.htm, un « monitoring renforcé » des communications de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) française.

 

Or, le SVR vient de constater que les 19 et 20 novembre, une «augmentation rapide et sensible» des échanges électroniques entre la DGSI et la CIA. Ces échanges ont culminé avec l’arrestation du sénateur Souleïmane Kerimov par la DGSI, dès l’atterrissage de son avion privé à Nice, le 20 novembre, faisant du sénateur Kerimov le premier russe jouissant de l’immunité diplomatique à être arrêté dans toute l’histoire [1].

 

Le sénateur Souleïmane Kerimov est le 21ème milliardaire le plus riche en Russie connu en Occident comme « l’oligarque secret » pour n’avoir pas donné un seul interview depuis plus de 20 ans qu’il est dans les affaires. Ce politicien représente la République du Daghestan dans le  Conseil de la Fédération russe.

 

La Fondation Souleïmane Kerimov est destinée à améliorer la vie des générations actuelles et futures en investissant dans des initiatives qui renforcent les communautés et facilitent le sort des jeunes en Russie et dans le monde. Elle a été récompensée par le président Poutine, qui, le 20 mars 2017, a décerné au sénateur Kerimov l’Ordre du Mérite de la Patrie, Degré II.

Pour en savoir plus, Cliquez ICI

Le sénateur Souleïmane Kerimov s’est rendu en France le 20 novembre pour rencontrer Jason Cozens et Ben Davies, les co-fondateurs à Londres de la start-up secrète de technologie financière Glint de Londres. Celle-ci est devenue la société la plus redoutée dans le monde occidental à cause de sa création d’une nouvelle monnaie mondiale basée entièrement sur l’or [2], et dont voici le but  :

À une époque de politique monétaire extraordinaire et lorsque la confiance dans les devises, les banques et les systèmes de paiement existants a été érodée, Glint nous aide à passer à une économie mondiale plus stable.
Glint est une nouvelle monnaie mondiale, un compte de change et de paiement, une innovation opportune avec une application immédiate et fiable.
En changeur de jeu, il vous apporte de l’argent qui est fiable et indépendant et vous donne plus de contrôle sur la façon dont vous stockez, dépensez, échangez et transférez de l’argent.
L’or est le moyen de valeur le plus fiable – Glint est le seul moyen de le dépenser.
Grâce à notre application innovante, Mastercard® et l’intégration bancaire, vous pouvez utiliser l’or comme monnaie dans tous les sens du terme. Il est entièrement liquide mais donne toujours la même assurance et la reconnaissance universelle qu’il a toujours eue. 
Nous retirons de l’or des coffres et nous le mettons entre vos mains.

Le PDG de Glint, Jason Cozens, a co-fondé GoldMadeSimple (un site Web qui aide les clients à acheter et vendre de l’or physique et à le stocker en toute sécurité), avec Ben Daviesancien directeur des opérations de RBS Greenwich, et co-fondateur de la société de métaux précieux Hinde Capital.

Ces deux financiers basés à Londres ont joué un rôle important, en juillet dernier, dans la réalisation de l’offre publique du géant minier russe Polyus à la bourse de Londres, qui a vendu 6,76% des actions de Polyus. Mais avec Saïd Kerimov (le fils de Souleïmane) conservant une participation de 82,44%.

Polyus ayant des réserves d’or prouvées totalisant 64,3 millions d’onces, sa fusion avec la nouvelle monnaie mondiale Glint fournirait au monde le moyen privé le plus sûr pour effectuer des transactions financières jamais connues auparavant, mais cela serait au détriment de SWIFT (Société pour les Télécommunications Interbancaires Mondiales) qui est  maintenant complètement discréditée, et dont les règles strictes de secret ont été violées de manière flagrante par le «Deep State» dans sa tentative choquante de discréditer le Président Donald Trump.

 

Pour comprendre pleinement à quel point le «Deep State» est paniqué par une fusion entre Polyus et la nouvelle société financière mondiale Glint, c’est parce que les agents du Deep State  savent que les indicateurs économiques américains actuels «cachent quelque chose de bien pire» qu’une simple récession imminente.

 

Le Président de la McEwen MiningRob McEwen, prévient maintenant : «il y aura un tsunami monétaire à la recherche d’un endroit où aller», amènera les investisseurs mondiaux à se concentrer sur l’or en tant que refuge contre les risques géopolitiques et financiers, et ainsi faire grimper le prix de l’or à plus de 5.000 $ l’once.  

Or Polyus est en mesure de fournir abondamment à Glint des millions d’onces, et par conséquent la nouvelle monnaie mondiale de Glint détruira le dollar américain pour toujours.

 

Devant la violation flagrante du droit international par la France, le Ministère russe des Affaires étrangères a convoqué le plus haut diplomate français en Russie au Kremlin.

 

Les députés russes en colère ont adopté une résolution condamnant l’arrestation du sénateur Souleïmane Kerimov comme étant une violation de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ;  et avertissant que si le sénateur Souleïmane Kerimov n’est pas libéré dans les prochaines 24 heures, « la riposte sera rapide et sans pitié « .

 

Comme il est évident que derrière cette manœuvre de la DGSI française pour le compte de la CIA [3] et de son « Deep State » qui veulent empêcher Polyus et Glint d’unir leurs forces inégalées contre le dollar américain, cette attaque était déjà  » condamnée avant qu’elle ne commence « .

 

NOTES :

[1] Le sénateur milliardaire russe Souleïmane Kerimov mis en examen et placé sous contrôle judiciaire à Nice.

Le milliardaire et sénateur russe Souleïmane Kerimov a été mis en examen ce mercredi 22 novembre par un juge d’instruction de Nice pour blanchiment de fraude fiscale et placé sous un strict contrôle judiciaire, qui lui interdit de quitter les Alpes-Maritimes.

Il devra remettre son passeport russe aux autorités, et verser une caution de 5 millions d’euros.

 

Souleïmane Kerimov, dont l’interpellation lundi à l’aéroport de Nice a provoqué la colère de Moscou, a également l’obligation de « se présenter plusieurs fois par semaine » aux services de police et l’interdiction d’entrer en contact avec certaines personnes liées au dossier.

D’après les autorités françaises, Souleïmane Kerimov est soupçonné de s’être approprié plusieurs propriétés mitoyennes sur la presqu’île du Cap d’Antibes, havre pour milliardaires, par des achats successifs réalisés sous un prête-nom et pour des montants sous-déclarés. Il pourrait avoir à rembourser « plusieurs dizaines de millions d’euros » au fisc français, selon une source proche du dossier.

 

Le chargé d’affaires français à Moscou a été convoqué après que la Douma, chambre basse du Parlement, eut voté une résolution dénonçant une violation de la convention de Vienne sur l’immunité diplomatique.

« Le statut de sénateur de Souleïmane Kerimov, ainsi que le fait qu’il soit citoyen de la Russie, constituent un gage que nous entreprendrons tous les efforts possibles, les efforts maximaux pour protéger ses intérêts juridiques« , a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

 

[2] Disponible d’abord au Royaume-Uni, le fonctionnement de l’application est le suivant: une fois que vous avez signé avec succès, notamment en passant les contrôles anti-blanchiment obligatoires, vous devez recharger votre compte, un peu comme des cartes prépayées. Vous pouvez ensuite choisir de laisser votre argent en livres sterling ou de le convertir en or (et à l’avenir l’une des autres devises prises en charge). Ensuite, quand vous payez pour des choses avec la carte de débit Glint, vous dites à l’application quel ‘portefeuille’ (une monnaie fiduciaire ou un or particulier) vous voulez dépenser, et Glint fait la conversion à la volée, y compris la vente effective de l’or requis pour le coût de l’achat.
 
En ce qui concerne la façon dont votre or est stocké, Glint indique que les réserves d’or physiques sont légalement attribuées à chaque utilisateur et conservées dans un coffre-fort bancaire de la London Bullion Market Association accrédité en Suisse.
 
Tout comme l’argument derrière Bitcoin, la prémisse plus large est qu’en stockant votre argent en or, vous évitez la volatilité des monnaies fiduciaires et la manipulation des banques centrales. Contrairement à Bitcoin, cependant, l’or en tant que stockage de valeur est assez stable et, bien sûr, plus vieux que l’argent fiat lui-même.
À ce jour, Glint a levé 6,1 millions de livres sterling.
 
[3] Quand la CIA scrute la France

En décembre dernier, la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) a confirmé qu’un contrat avait été signé avec la start-up américaine Palantir. Fondée en 2003 et valorisée au printemps 2016 à 20 milliards de dollars, Palantir est spécialisée dans l’exploration et le traitement de données à grande échelle.

 

Or dès le départ, Palantir a été liée au monde du renseignement américain puisque les premiers investissements lui ayant permis de se développer émanaient d’un fond de la CIA (« In-Q-Tel, l’un des investisseurs à avoir cru en Palantir, est le fonds de capital-risque de la CIA », a confirmé Challengeset que parmi ses premiers clients se trouvait la NSA. 

Qu’est-ce que cela veut dire pour la France ?

 

Ce contrat de 10 millions d’euros entre la DGSI et une entreprise liée étroitement aux services de renseignement américains soulève plusieurs questions. Tout d’abord, une question d’indépendance et de sécurité nationale. En effet, si Palantir est avant tout une entreprise qui cherche à s’implanter sur de nouveaux marchés et à acquérir plus de crédibilité, elle n’en reste pas moins un outil de puissance américain.

Hannibal GENSERIC

 

Source : http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/11/france-que-cache-larrestation-dun-haut.html

 

Publié par  Laurent Freeman Nov 24, 2017

 



25/11/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour