perlagedediams

perlagedediams

CENTRE DE LA RPD À MARSEILLE: «BEAUCOUP DE FRANÇAIS VEULENT APPORTER LEUR SOUTIEN»

Marseille

© Sputnik. Vladimir Pesnya  FRANCE  

La république populaire autoproclamée de Donetsk ouvre son centre à Marseille le 25 septembre. Les autorités françaises ne reconnaissent pas officiellement cette entité. Mais selon Hubert Fayard, représentant honoraire de la RPD interrogé par Sputnik, de nombreux Français soutiennent l’idée de nouer des liens avec le Donbass.

 

Si les autorités françaises cèdent aux exigences d’activistes ukrainiens de fermer le centre de la République populaire de Donetsk (RPD) qui ouvrira le 25 septembre à Marseille, elles commettront une grave erreur, puisque les Français sont nombreux à vouloir s’informer, a déclaré à Sputnik Hubert Fayard, représentant honoraire de la RPD en France et conseiller municipal dans les Bouches-du-Rhône.

 

«Beaucoup de Français de par leur présence [à la cérémonie d’ouverture du centre, ndlr] veulent apporter leur soutien à cette initiative parce qu’en France entre le bashing anti-Poutine et la mainmise de l’Euromaïdan, l’information heureusement peut exister. Il faut bien informer […].

 

Il y a beaucoup de Français qui […] ont un peu marre de voir qu’on leur dicte leurs pensées», a indiqué M.Fayard qui avait visité la république autoproclamée en juin au sein d’une délégation d’élus français avant d’être nommé représentant honoraire de la RPD en France par la ministre de la RPD Natalia Nikanorova.

 

 

Les autorités françaises n’accordent aucune reconnaissance officielle au centre de la RPD qui sera inauguré à Marseille. Selon le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, cette représentation de la RPD enregistrée en tant qu'association au titre de la loi de 1901, ce qui ne nécessite pas d'autorisation préalable, «ne dispose pas d'un statut diplomatique et ne saurait bénéficier des privilèges et immunités associés». Estimant que l’objet de l’association est illicite, le ministère a transmis des éléments au procureur de la République.

 

«Les soutiens ukrainiens demandaient à la France de fermer le centre […]. Ce serait alors la première en France et ce serait une grave erreur parce que si pour bâillonner les gens qui veulent apporter de l’information, coordonner les associations humanitaires, permettre le développement des liens entre le Donbass et la France, si c’est pour appliquer cela, je pense qu’ils se trompent», a noté M.Fayard.

 

Selon lui, la France ferait mieux d’opter pour une politique réaliste et prendre en considération l’existence d’un peuple dans l’est de l’Ukraine qui a proclamé son indépendance par rapport à Kiev.

 

«La politique d’autruche ne sert à rien […]. Il y a une entité autoproclamée, certes, mais il y a une réalité. Et dans la réalité il y a un peuple. Donc, on ne peut pas effacer d’un trait de plume ou d’une gomme cette réalité comme voudraient le faire les autorités ukrainiennes. Il faut être réaliste», a-t-il indiqué.

 

Selon M.Fayard, la république autoproclamée de Donetsk est une entité où le pouvoir fonctionne bien et la vie est bien gérée.

 

 

«Nous, avec les élus français, nous avons vu avec nos propres yeux qu’effectivement, il y a une république qui fonctionne, que l’administration, les tribunaux, le pouvoir public fonctionnent et qu’en plus, la ville est parfaitement gérée et beaucoup plus propre que beaucoup de villes françaises», a affirmé M.Fayard.

 

La cérémonie d’ouverture de la représentation de la RPD en France aura lieu le 25 septembre à l’hôtel Novotel de Marseille «pour des raisons de sécurité». Le centre devrait bientôt se doter d'un site Internet, qui relaiera les informations de la RPD, présentera le centre et annoncera les événements et projets de ce dernier. Des projets de visioconférences et d'échange de cartes de vœux entre élèves de Donetsk et élèves de France sont déjà prévus d'ici la fin 2017, ainsi qu'un second voyage des membres du centre représentatif en RPD.

 

Toutefois, le dépôt d’une plainte par le ministère des Affaires étrangères fait penser au sort de la représentation de la RPD en République tchèque qui, sous une pression des autorités ukrainiennes, est actuellement menacée de fermeture.



24/09/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres