perlagedediams

perlagedediams

Chef de la police britannique : Un ex Premier ministre pratiquait des "orgies sexuelles sataniques sur des enfants "

Former British Prime Minister Edward Heath performed satanic child sex orgies

Le chef de la police britannique, Mike Veale, a révélé que l'ex-Premier ministre britannique Edward Heath a pris part à des orgies sexuelles sataniques sur des enfants dans le cadre d'un énorme réseau de pédophiles de Westminster.
Les deux pays qui se considèrent comme les "exemples à suivre" par le reste du monde, supposé sauvage et arriéré, ces deux têtes de l'Empire anglo-sioniste, USA et GB, brillent par le comportement pédophile et satanique de leurs élites.
Il n'est donc pas étonnant qu'ils massacrent sans aucune honte ni retenue des populations entières pour leur voler leurs terres et leurs richesses. Hier c'étaient les autochtones d'Amérique, d'Australie, et d'ailleurs. Aujourd'hui, ce sont les "Arabes" et les Musulmans. Mais ces deniers refusent, avec l'aide des Russes, des Chinois, et d'autres peuples libres, de jouer le rôle des Indiens d'Amériques ou des Aborigènes d'Australie. 
Le palais de Westminster (en anglais : Palace of Westminster), également désigné sous le nom de Chambres du Parlement (Houses of Parliament), est le lieu où siègent la Chambre des communes (House of Commons) et laChambre des lords (House of Lords) du Royaume-Uni
Selon des sources, plus de 30 personnesont témoigné et prouvé devant la police que l'ancien premier ministre conservateur les avait agressées sexuellement quand elles étaient des enfants.
Heath était le Premier ministre britannique de 1970 à 1974 et était un membre du groupe Bilderberg qui a fait entrer  le Royaume-Uni dans l'Union européenne.
Selon le site Dailymail.co.uk :
Étonnamment, M. Veale est également entendu pour soutenir les allégations selon lesquelles les crimes allégués de Sir Edward ont été signalés à la police il y a des années mais ont été étouffés couverts par l'élite de l’Establishment.
Certains de ceux qui ont dit que Sir Edward les avait maltraités sont soupçonnés d'avoir dit à la police qu'ils ont ensuite commis eux-mêmes des crimes d'abus sexuels.
L'enquête sur Sir Edward, appelée Opération Conifer, a été créée en 2015 à la suite du scandale de Jimmy Savile.
M. Veale a été soumis à des pressions pour abandonner l'enquête l'année dernière après que des allégations distinctes concernant un réseau de pédophilie à Westminster impliquant l'ancien ministre de l'Intérieur, le regretté Lord Brittan et l'ancien chef de la défense, Lord Bramall, étaient infondées.
Les allégations selon lesquelles Sir Edward était impliqué dans des orgies sataniques ont été rejetées comme une fantaisie par un expert chargé de revoir l'affaire.
Cependant, The Mail on Sunday a été informé que M. Veale croit que les allégations de pédophilie sont authentiques. Une source a déclaré: 'M. Veale croit en eux à 120 pour cent et pense qu'ils sont totalement convaincants.
«Il y a des similitudes très étroites dans les comptes rendus par ceux qui se sont présentés. Les mêmes noms utilisés, les mêmes lieux et le même type d'incidents continuent à venir.
«Ce qui se distingue, c'est que les gens qui donnent ces comptes ne sont pas connectés, mais les histoires et les détails s'ajustent.
Il contient des trucs troublants. Les chercheurs ont été choqués par ce qu'ils ont appris.
Une autre source a déclaré: «La police était d'abord sceptique au sujet des allégations, mais maintenant elle les croit. Et ils sont venus à la vue qu'ils étaient cachés dans le passé en raison de qui Heath était.
«Ils ne seront pas détournés par les riches et puissants essayant de faire de même maintenant. Mike Veale fait un excellent travail et doit être félicité pour son courage.
Les horreurs de Jimmy Savile
Pendant des décennies, Jimmy Savile a été un animateur à succès, parrain de nombreuses associations caritatives. Mais derrière ce masque se cachait un véritable prédateur, qui a sévi jusqu’à sa mort en 2011. Une enquête indépendante menée dans les 28 hôpitaux où Savile commettait ses crimes sous couvert d’événements de charité, dresse le glaçant portrait d’un homme aux dérives sans limites, rapporte le «Guardian». En tout, plus de 200 personnes ont été interrogées et 1300 documents ayant trait à ses abus ont été étudiés par les enquêteurs du système de la santé publique du Royaume-Uni. Rien qu’à l’hôpital de Leeds, à qui il avait donné 3,5 millions de livres sterling (soit 4,3 millions d’euros) via sa fondation, il aurait fait 33 victimes, dont 19 enfants. Grâce à sa générosité, il jouissait d’un accès libre à l’hôpital… et aux patients. A Leeds, les victimes de ses abus sexuels étaient des enfants, des femmes et des hommes allant de 5 à 75 ans, patients comme membres du personnel hospitalier. Selon les enquêteurs, il y a eu «un échec clair et répété des normes de sécurité». Son comportement «extravagant et déplacé», notamment à l’attention des femmes, était perçu comme faisant partie de son caractère.
Le «prédateur sexuel opportuniste», selon les mots du rapport, commettait ses abus dans les couloirs, les bureaux, voire au domicile de sa mère –ou même dans son véhicule, garé en face de l’hôpital. A Leeds, ses derniers abus sexuels remonteraient à 2009, il était alors âgé de 82 ans. A travers le 28 hôpitaux qu’il visitait régulièrement, 103 victimes ont été recensées.
Jeudi, devant la Chambre des Communes, le secrétaire à la Santé Jeremy Hunt a présenté ses excuses au nom du système de santé national: «Savile était un prédateur malfaisant et insensible, qui a abusé et violé des gens, dont la plupart étaient des patients et des jeunes, qui s’attendaient, et avaient le droit, à être en sécurité. Ses actions s’étendent sur cinq décennies, des années 1960 à 2010.» 
 
Jimmy Savile aurait également sévi dans les morgues des établissements, déclarant volontiers qu’il aimait «poser» avec les cadavres et «les balader» la nuit. Il aurait raconté à un témoin l’origine des bagues énormes qu’il arborait toujours: «Vous savez ce que c’est? Ce sont des yeux de verre des cadavres de la morgue de Leeds où je travaille, et j’adore y travailler.» «Elle est faite avec l’œil d’un ami mort», avait assuré à un autre témoin Jimmy Savile, selon le «Daily Mail». La presse anglaise publie une photo où on voit clairement qu’un des bijoux de l’animateur a la forme d’un œil.

Scandale de pédophilie dans le football anglais

Révélé par plus de vingt footballeurs, dont Andy Woodward, un ancien joueur de Crewe Alexandra, le scandale de pédophilie dans le football anglais aurait fait près de 350 victimes potentielles.
Pas un jour ne passe sans que de nouvelles révélations viennent alimenter le scandale pédophile dans la football anglais. Révélés par une vingtaine de joueurs, ces actes commis par des recruteurs et entraîneurs auraient fait 350 victimes potentielles, selon un bilan de la police rendu public fin 2016.  
La Fédération (FA) et les clubs anglais sont accusés d'avoir couvert les faits pendant des décennies, alors que les faits étaient "de notoriété publique".
Tout est parti mi-novembre des révélations d'Andy Woodward, ancien joueur du club de Crewe Alexandra qui a raconté son calvaire dans The Guardian. Aujourd'hui âgé de 43 ans, il a confié avoir été abusé sexuellement pendant plusieurs années par son entraîneur, Barry Bennell,alors qu'il était mineur.  
Déjà condamné à plusieurs reprises en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis pour des agressions sexuelles sur de jeunes garçons à partir des années 1970, Barry Bennell, 62 ans, a été mis en examen pour agression sexuellesur mineur. 
Plusieurs enquêtes ont été ouvertes par Scotland Yard, mais aussi dans les régions de Londres, Manchester, Cambridge, Birmingham, Liverpool, Norwich, Newcastle, Southampton, en Ecosse et dans les Galles du Nord. En tout, la police britannique s'intéresse à 55 clubs anglais, professionnels et amateurs. 

La FA et la Société nationale pour la prévention de la cruauté contre les enfants (NSPCC) ont par ailleurs diffusé samedi une vidéo de sensibilisation. "Si vous êtes un jeune garçon ou une jeune fille et que vous êtes embêté, blessé ou effrayé par la manière dont une personne se comporte avec vous, s'il vous plaît dites-le maintenant à quelqu'un en qui vous avez confiance", invite ainsi dans la vidéo Wayne Rooney, capitaine de l'équipe d'Angleterre. 


21/02/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres