perlagedediams

perlagedediams

Concours de l'Eurovision ou l'Euronégation de l'histoire.

Concours de l'Eurovision ou l'Euronégation de l'histoire.

Posted: 11 Jul 2016 05:31 AM PDT

Article paru le 15 mai 2016 dans Novorossia Today. Je le poste sur mon blogue, car ce sujet n'est pas clos et risque d'évoluer avec le temps.
 
 
 
Le 61 concours de l'Eurovision qui a vu la victoire de l'Ukraine grâce aux votes des jury alors que le candidat russe avaient été plébiscité par ceux du publique, a été l'occasion d'une réécriture de l'histoire, comme il est généralement de règle en Ukraine européanisée.

Si toute la presse et les média occidentaux ont rappelé la déportation des tartares de Crimée en 1944 (titre de la chanson de la candidate ukrainienne) en présentant la chanson de la candidate ukrainienne quasiment aucun n'en a donné la raison.
Idem sur France 2 ou Marianne James a à son habitude affichée une russophobie assumée doublée cette année d'un parti-pris outrancier pour la cause de la chanteuse de Kiev.
Ainsi, toute les téléspectateur français ont pu entendre les échanges futiles entre cette dernière et Stéphane Bern :

Marianne James : Je n'arrive pas à croire que la chanson la plus profonde, avec la France c'était ma favorite…. Ne partez pas, parce que Jamala de l'Ukraine va rechanter cette chanson en anglais et en tartare de Crimée, vous allez entendre sa voix et les gestes, la chorégraphie naturelle, tout le monde la félicite, vous imaginez sa grand-mère, et se peuple tatare quand Staline a déporté, parce que vous n'étiez peut être pas avec nous, mais elle va chanter pour sa grand mère une chanson lente et profonde et puissante...."

Stephan Bern : ... « en plus quand on connaît la rivalité entre l’Ukraine et la Russie ».

M. J. : « Entre l’Ukraine et la Russie, et la Vladimir là, le pauvre russe Vladimir va le ratatiner. (au sujet du concours de l'eurovision, nda). A Kiev qui est magnifique sinon on risquait Sotchi, c'est pas pareil. »

Les deux présentateurs de France 2 se sont bien gardé, peut être par une ignorance coupable de l'histoire d'expliquer les raisons de cette déportation tragique. Faute que nous allons nous faire un devoir de réparer.
 
 
Insigne des volontaires tatars de Crimée au sein des Osttruppen nazis

 Suite à la réhabilitation des tartares de Crimée par l'union Soviétique en 1967, la collaboration de ses derniers avec l'occupant Nazi  tant actuellement à passer pour une création de l'esprit de Staline et de Beria. Quant est-il rééllement ? 
 Pour répondre à cette question nous allons nous pencher chiffre en main sur cette question.


Selon Christopher Halle " au moins 20000 Tatars se sont portés volontaires, ce qui représente pour l'ensemble de la population masculine âgée de 18 à 35 qui n'tait pas déjà entôlés parmis les soviètiques"
qui n'était pas déjà enrôlé par les Soviétiques ».
 (« at least 20000 tatars volunteered, accounting for the entire male population aged 18-35 not already conscripted by the Soviets. »), ce qui représente le seul et unique cas où l'intégralité d'une population se rallie entièrement à l'occupant nazi.
 
Il apparaît donc que la collaboration de l'intégralité des tatars de Crimée n'est donc pas un création de l'esprit de Joseph Staline et Lavrenti Beria mais bien une réalité historique.

Le choix du thème de la chanson ukrainienne s'inscrit donc bien dans la tendance actuelle ukrainienne de réhabilitation des collaborateurs ukrainiens au nazisme. Maintenant que Stepan Bandera et les combattant de l'UPA (voir mes articles précédents) ont été élevés aux rangs de Héros nationaux, le tour des tatars de Crimée est venu.

Ce qui est d'autant plus regrettable, c'est que cette réhabilitation se fait par le biais du service publique français et de l'Eurovision. C'est donc la première fois depuis la libération de la France en 1944, que les médias relevant directement de l'état font la promotion de la collaboration avec le nazisme. En ce 14 mai 2015 France 2 avait donc des airs de « Radio Paris ». Le comble du paradoxe de cette soirée ubuesque, c'est les douze points d’Israël donnés à la chanteuse pour saluer la mémoire d'un peuple ou l'intégralité des hommes en âge de combattre s'en alla grossir les rangs de la Waffen SS….

      
Tatar de Crimée sous l'uniforme nazi.

Sources :

Christopher Hale (2011), Hitler's Foreign Executioners: Europe's Dirty Secret,  The Hystory Press 447 pages, ISBN: 978-0752459745.
Johanatan Trigg  (2012) : Hitler's Jihadis: Muslim Volunteers of the Waffen, The Hystory Press , 224 pages, ISBN: 978-0752465869.
 

 


12/07/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres