perlagedediams

perlagedediams

Décès de Michel Carron, le dénonciateur de l'affaire Dorsaz

13.02.2015, 18:06 - Valais Actualiser
Actualisé le 13.02.15, 18:53

Michel Carron est décédé à l'âge de 64 ans.
Crédit: Sabine PAPILLOUD/archives

Dénonciateur de l'affaire Dorsaz, comme il s'était lui-même baptisé, Michel Carron a succombé vendredi à un cancer du poumon.

Michel Carron, le dénonciateur de l'affaire Dorsaz en Valais à la fin des années 80, est décédé vendredi à l'âge de 64 ans, a annoncé sa famille. Il a succombé à un cancer du poumon.

Pourfendeur du "pouvoir du PDC", Michel Carron s'est présenté à quatre reprises en indépendant lors de l'élection au Conseil d'Etat valaisan. Il a aussi brigué un poste au Conseil des Etats.

Il a opté pour la politique après avoir dénoncé l'affaire Dorsaz, du nom du financier valaisan condamné en 2000 et décédé en 2004. Michel Carron était convaincu que le peuple prêterait une oreille à ses dénonciations répétées.

Il dénonce les affaires

Ses nombreuses candidatures politiques indépendantes entre 1997 et 2009 se voulaient "une riposte face au processus de corruption en Valais". En 2001, il déplorait que les "affaires continuent à tenir la vedette dans le canton", citant en particulier les cas de Loèche-les-Bains, de Téléverbier et des Forces motrices valaisannes, où le contribuable a dû passer à la caisse.

La même année, il menace de porter plainte contre la Banque cantonale du Valais (BCVs) et le canton. L'établissement bancaire refuse de le dédommager pour les pertes qu'il a subies dans l'affaire Dorsaz.

Il lance un journal

En 2002, Michel Carron lance un journal baptisé "Valaistribune.net". "Sa mission est d'expliquer une autre réalité sur le canton, ses acteurs, ses jeux d'influence, comment se construit le pouvoir et qui décide", expliquait-il alors.

La même année, le président du Grand Conseil valaisan demande une mise en surveillance de Michel Carron. Il craint que l'homme ne s'en prenne physiquement aux députés valaisans, à l'image des tragédies de Zoug et de Nanterre.

La police décide de ne pas donner suite à cette requête, la jugeant sans raison. Quant à Michel Carron, il déclarait: "La seule issue face aux abus de pouvoir et aux dénis de justice réside dans l'action politique", tout en rappelant qu'il avait toujours condamné la violence.

Source: ATS

6 commentaires

nature| le 15 févr.. 2015 à 18:58

Cet homme était "autrement" plus grand que laissait supposer son combat politique et dénonciateur. Il avait ce qu'il y a de rare chez l'humain :du coeur pour ses congénères !!!!! C'est un IMMENSE Monsieur qui nous quitte et je lui souhaite de trouver cet amour pur de l'autre côté du miroir .....Banzaï Michel

Calvin| le 15 févr.. 2015 à 11:52

Merci à l'ATS pour ce bel hommage. L'affaire Dorsaz hier, aujourd'hui les affaires Giroud, Tornay et Cleusix. Pourvu qu'il y ait toujours des courageux Michel Carron pour mettre le doigt sur les plaies purulentes du Valais.

Pâquerette| le 14 févr.. 2015 à 16:06

C'est drôle de lire un bon hommage comme quoi il faut mourir pour reconnaître les qualités de la personne!!! RIP Monsieur Carron et merci d'avoir dénoncer les magouilles d'un certain parti politique qui ne cesse de faire la une en Valais.

dadyel| le 14 févr.. 2015 à 09:15

un gars courageux de s'attaquer à une grande "copinerie" entre élus.Preuve est que ça continue avec les affaires en cours. Reposez en paix MONSIEUR Carron,dans un monde je l'espère meilleur La vie vous a quitté bien trop vite, il y a encore tellement à faire

Zuff.| le 13 févr.. 2015 à 22:54

Si Michel Carron n'avait pas été atteint dans sa santé, le conseil d'Etat actuel serait d'une composition plus propre, plus nette. On ne sait pas exactement, mais quel serait l'état actuel des finances cantonales si cet homme n'avait pas eu le courage de ses opinions? Chaque contribuable valaisan qui va remplir sa déclaration fiscale pourra avoir une pensée émue pour Michel Carron car s'il n'avait pas agit comme il l'a fait, bien plus de sous privés prendraient le chemin de la caisse cantonale.

Morodan| le 13 févr.. 2015 à 18:23

Original et combatif personnage. J'ai depose sa premiere candidature au conseil d'etat. Bon resultat socialiste et Bodenman, il fallit s'y attendre, mais cela a permis grace a lui d'avoir une meilleure représentation des minorités. REPOSE EN PAIX VAILLANT COMPAGNON!!!



16/02/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres