perlagedediams

perlagedediams

Donbass. La Vérité est en marche

Le scrutin de la maturité et de la vérité

Le Président Zakharchenko, malgré la guerre assure la marche en avant de la jeune République de Donetsk
Les jeunes Républiques populaires de Donetsk et Lugansk ont entamé avec la plus grande rigueur et transparence les procédures électorales en vue des prochaines élections prévues en fin d'année. 
 
En ce moment se déroulent les Primaires, qui suivent à la lettre un processus d'organisation préliminaire du scrutin et qui a été  préparé par un comité d'organisation électorale ayant rendu public le 15 août dernier un “Règlement sur la préparation et la tenue de primaires”, fruit d'un travail rigoureux, détaillé et respectueux des principes démocratiques régissant un vote populaire.
 
Un scrutin qui donnera, quels que soient ses résultats, la victoire à la Vérité
 
Ces élections, dont la tenue menée dans une zone ravagée par la guerre est un véritable challenge et sont pour le Donbass d'une importance capitale, car elles offrent par leur portée médiatique une occasion de montrer la réalité et la maturité de ces jeunes Républiques nées dans le feu de la guerre.
 
Kiev bien évidemment refuse de considérer ce scrutin légitime, bien que la tenue d'élections locales fasse partie des accords de Minsk et a même été rappelée dans les recommandations des Ministres des Affaires Etrangères de France et d'Allemagne à Kiev en début de mois. Pire que ça nombre de politiciens ukrainiens considèrent ces élections comme une "mascarade" quand ce n'est pas carrément un "casus belli" !
Ces réactions viscérales des parlementaires ukrainiens ne font en réalité que révéler leur peur de voir éclater au grand jour la réussite politique et sociétale des "terroristes" du Donbass tandis que le bateau ivre ukrainien s'enfonce chaque jour un peu plus dans le chaos malgré les tricheries désespérées tentés par les occidentaux pour l'écoper et retarder son naufrage.
 
Aussi, fidèles à leur stupidité haineuse, les ukrops ont recommencé leurs bombardements à la veille de la tenue de ses Primaires électorales, ne réalisant même pas que loin de saboter le processus électoral, ils renforcent au contraire cette "Union sacrée" que les guerres génèrent et qui soude dans une destinée commune toutes les forces politiques, mêmes les plus divergentes.
 
En effet le processus engagé pour l'organisation et la tenue de ces élections qui espérées ou haïes n'en seront que plus observées uni dans une convergence d'actions les électeurs et les politiciens des Républiques populaires. Ce scrutin est une sorte d'acte de confirmation du travail réalisé depuis plus de 2 ans par les femmes et les hommes de Donetsk et Lugansk pour faire valoir leur droit à disposer d'eux mêmes.
 
D'où l'importance vitale de présenter au monde (et même avec un certain zèle) des élections équitables et irréprochables.
 
 
Ces élections, quelles que soient leurs résultats, donneront la victoire au Donbass car elles montreront :
 
  • Une maturité et le sérieux organisationnel des jeunes Républiques de Donetsk et Lugansk
  • Une cohésion d'un peuple continuant à conduire lui-même sa construction sociétale
  • Une politique indépendante des influences étrangères, amicales ou hostiles 
  • Une fenêtre ouverte sur la réalité sociétale en dehors des propagandes du Donbass
Pour ce faire, les autorités des Républiques ont invité des observateurs et des journalistes étrangers (et mêmes hostiles) à venir couvrir l'événement politique et par la même occasion a constater le niveau sociétal atteint malgré le guerres et les bombardements destructeurs incessants de l'artillerie ukrainienne. Car ces observateurs n'iront pas seulement dans les bureaux de vote, mais également dans les magasins et les marchés fournis des villes comme dans les ruines des quartiers et villages soumis au feu génocidaire de Kiev.
 
Voilà pourquoi Kiev a peur de ces élections, car elles vont surtout donner le coup de grâce aux mensonges de la propagande de guerre occidentale. En effet en montrant au monde la Vérité sur le Donbass, ces élections vont également montrer par comparaison l'échec cuisant de la société artificielle sortie du Maïdan et les crimes organisés par son idéologie nationale oligarchique contre la population civile du Donbass.
 
Un homme d'honneur forgé par le feu de la guerre
 
 
Alexandre Zakharchenko incarne à la fois le résistance militaire et cette espérance civile du Donbass à construire une société nouvelle débarrassée de ses atavismes totalitaires et oligarchiques et en chef responsable il réalise à travers la tenue de ces élections un engagement politique pris l'année dernière auprès des femmes et des hommes qui lui avaient accordé sa confiance.
 
Retour sur le parcours exceptionnel d'un homme du Donbass
 
Voilà un homme que le feu de la guerre aura révélé tel un cristal sortant d'une forge, Aleksandr Vladimirovitch Zakhartchenko, 40 ans est un homme du Donbass, père de 3 garçons qui s'est engagé dès les premières heures pour la défense de son peuple. 
 
Après des études à l'institut technique d'industrie automatisée de Donetsk, celui que l'on nomme affectueusement "Zakhar" travaille comme électromécanicien des mines, avant de devenir entrepreneur après des études de droit à l'institut juridique de Donetsk. 
 
Lorsque le régime du président Ianoukovitch est renversé en février 2014 par l'insurrection du Maïdan et qu'à l'issue du coup d'état constitutionnel, les populations russophones du sud Est de l'Ukraine se sont retrouvées ostracisées par les nouveaux maîtres de Kiev, Aleksandr Zakharchenko a été parmi les premiers a demander un référendum démocratique populaire proposant une fédéralisation afin de garantir les identités des peuples d'Ukraine, comme par exemple la reconnaissance de leur langue maternelle, brutalement interdite par les nationalistes de Kiev.
 
Le régime de Kiev soutenu par les états soit-disant démocratiques (dont beaucoup sont d'ailleurs sur un système fédéraliste) a alors provoqué des massacres (Odessa, Krasnoarmaeisk, Mariupol etc...)  et déclenché une "opération spéciale" brutale et disproportionnée contre la population du Donbass. Les fédéralistes deviennent logiquement séparatistes et la rébellion politique devient militaire, "Zakhar" prend le commandement du bataillon "Oplot" et participe victorieusement à la défense du territoire assiégé par les soudards de Kiev. 
 
 
Nommé major par Igor Strelkov, Aleksandr Zakharchenko est nommé Commandant des forces militaires d'autodéfense de Donetsk (mai 2014), puis il devient vice-ministre de l'Intérieur de la république populaire de Donetsk. En août 2014 il est nommé 1er ministre en remplacement de Alexandre Boradaï. Le 2 décembre 2014, il est élu Président de la République de Donetsk.
 
Ce jeune Président de la DNR n'est pas un commandeur en carton, mais un officier sorti des rangs ensanglantés de la milice au sein de laquelle il a risqué souvent sa vie, et il garde le sens d'un chef de terrain qui juge directement les situation appelant ses prises de décisions.
 
Plus que jamais cet homme auréolé de victoires militaires et politiques est la cible numéro 1 des soudards de Kiev :
 
- Le 30 août 2014, il échappe à un attentat qui blesse le chauffeur de son véhicule
- Le 14 février 2015, l'artillerie ukrainienne vise et manque sa résidence tuant 2 civils
- Le 17 février 2015, Zakhartchenko est blessé à la jambe dans la bataille de Debaltsevo 
- En août 2016, un nouvel attentat à l'explosif est déjoué contre sa personne 
 
Dès ses prises de fonctions politiques, "Zakhar" impose un style de commandement basé sur l'exemple. Il n'hésite pas a se porter en première ligne pour rencontrer ses soldats, mais aussi les prisonniers ukrainiens. Réaliste et humaniste à la fois, cet homme, révélé par le feu est aujourd'hui reconnu comme un leader exemplaire attaché à défendre la liberté de son peuple. Soucieux de chaque goutte de sang versé (y compris du côté ukrainien) Aleksandr Zakharchenko cherche a obtenir la paix par tous les moyens, mais pas au prix de la Liberté, que le Donbass défendra par les armes si nécessaire, jusqu'au dernier homme. 
 
Un bilan à la taille du défi 
 
L'exercice déjà difficile du Pouvoir, devient périlleux en tant de guerre, et la situation de la République de Donetsk dont le bastion est ceinturé par une ligne de feu meurtrier ne laisse pas le droit à l'erreur ni même au retard dans les décisions prises par son gouvernement....
 
Peu sont les hommes qui dans l'Histoire ont eu a construire un bateau au milieu d'une mortelle tempête comme cet Alexandre Zakharchenko qui relève avec courage depuis 1 an l'incroyable défi de porter la création d'une nouvelle République au milieu d'une guerre économique, politique et surtout militaire disproportionnée menée contre son peuple...
 
Il ne faut pas l'oublier car ici dans le Donbass bombardé, plus que jamais "si la critique est facile, l'art est difficile !"
 
Aussi et malgré la guerre qui fait rage sur ses frontières, et le blocus économique entrepris par Kiev, la jeune République, qui aurait pu se laisser enfermer dans une résistance désespérée aux portes de sa cité, s'est au contraire engagée avec vitalité et au delà d'une simples restauration de ses ressources, à une véritable édification sociétale innovante et ambitieuse :
 
  • Redressement économique avec notamment la collecte des impôts des entreprises 
  • Redressement social, avec la restauration du paiement des retraites et allocations sociales
  • Redressement des services, avec les réparations des distributions gazières et électriques
  • Création sociétale avec des programmes dans l'enseignement, la culture, les personnes handicapées etc...
  • Sécurisation de la population et contrôle des organismes et partenaires intervenants sur le territoire...
  • Programme de reconstruction des logements détruits et reprise des chantiers abandonnés etc...
 
Dire de ce bilan qu'il est positif est un doux euphémisme, car il y a deux ans, celui qui l'aurait prétendu réalisable aurait été pris pour un fou inconscient, et si les défis ont été relevés avec succès c'est autant grâce au courage exceptionnel et la singulière capacité de résilience du peuple du Donbass, que par le travail exemplaire de ses dirigeants emmenés par le commandeur "Zakhar"
 
Mais si la priorité est d'offrir au peuple du Donbass une société meilleure et garante de son identité et ses libertés, le Président Zakharchenko rappelle à chaque occasion, avec fermeté que la Paix tant espérée par tous ne peut être bradée à n'importe quel prix, et notamment en abandonnant à leur sort dramatique les territoires de Mariupol, Slaviansk, Kramatorsk et autres localités encore sous la botte des unités d'occupation ukrainiennes.
 
Spontané et franc, il offre l'image d'un homme politique qui malheureusement a disparu depuis longtemps de nos palais occidentaux soumis à la corruption décadente. "Zakhar" lui,  a fait don de sa personne avec humilité et noblesse et il assume avec intelligence, les très lourdes responsabilités d'un commandeur pris dans la tempête de la guerre.
 
Cet homme n'a pas besoin de préparer ses discours avec des "conseillers en communication", calculant une capitalisation électoraliste de billevesées médiatiques,.
Cet homme n'a pas besoin de maquilleuse et studio chèrement aménagé dans un palais doré, pour séduire les esclaves de la société du spectacle et du paraître.
 
Non, cet homme qui a fait don de sa personne au Donbass cherche tout simplement à "être", et se mettre au service de son peuple en écoutant par dessus tout son coeur. 
 
Pour terminer cet article dont j'assume pleinement le style élégiaque, je donnerai ici les chiffres plus prosaïques d'un sondage réalisé entre les 5 et 24 septembre 2016 auprès de la population de Donetsk interrogée sur le niveau de confiance qu'ils ont envers leur Président Zakharchenko :
 
  • 57 % ont exprimé leur totale confiance en Zakharchenko 
  • 16% ont déclaré être indécis
  • 10 % ont refusé de participer au sondage
  • 17 % déclarent vouloir voter pour un autre candidat
Ce sondage qui a été réalisé auprès de 1200 personnes est la preuve s'il en était besoin du climat de liberté qui règne à Donetsk cette ville décrite par la propagande occidentale comme "prise en otage et bâillonnée par des terroristes russes", mais c'est surtout un témoignage de confiance exprimé envers cet homme qui s'est jeté par devoir dans le grand tourbillon de l'Histoire, allant jusqu'au bout de son engagement sur le chemin de l'Honneur pour servir avec abnégation son peuple engagé dans une lutte à mort pour défendre sa Liberté.
 
Un grand respect donc pour cet homme qui a offert sa vie à son pays,au risque de la perdre à chaque instant et qui je l'espère va pouvoir continuer grâce à ces élections prochaines à continuer la construction d'une société libre rêvée par la grande majorité de la population du Donbass, car il incarne mieux que personne cette rébellion contre l'esclavage du Monde Moderne !  
 
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 

*
*   *
 
Pour m'aider dans ce travail de réinformation
 
Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également  aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer à plein temps malgré une absence actuelle de revenus.

Merci d'envoyer vos contributions sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés les virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (comme celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue 

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 
 
Bien à vous 
Erwan
 



28/09/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres