perlagedediams

perlagedediams

Fedor Dostoïevski avait prédit que le socialisme coûterait à la Russie 100 millions de victimes.

L’image contient peut-être : texte

Yvan Alexeïevitch Koschkine dit Kurganov 1895-1980.

Statisticien russe d’exception qui a fourni à la presse britannique (C’est en Grande Bretagne que s’est préparé ce génocide de Chrétiens !!!) un rapport détaillé de trois pages actant le chiffres de 110 millions de Chrétiens assassinés par le bolchévisme juif, entre 1917 et 1959.

 

Les données de recherche de Kurganov (Kochkine) étaient connues parmi les émigrés, et notamment mentionnés par Alexandre Soljenitsyne dans son livre “Warning to the West” page 129.


Le résultats de ses travaux, corroborés par d’autres sources, notamment celles de Natalia Lebedeva, historienne russe, sont contestés naturellement par ceux qui ont commis ces crimes et que l’on retrouve par milliers de la page 222 à 227 dansle pdf en ligne du livre de Maurice Pinay “2000 ans de complots contre l’Eglise”.

 

Natalia Lebedeva à la 30ème minute https://www.youtube.com/watch?v=qhfkMv2iuME

 

Quarante ans avant la Révolution (coup d’État juif de 1917) en Russie, Fedor Dostoïevski avait prédit que le socialisme coûterait à la Russie 100 millions de victimes. 


A l'époque, cela semblait un chiffre astronomique. Or il s’avère qu’est paru entre temps et présenté à la presse britannique, un rapport impartial de trois pages du statisticien russe Ivan Kurganov, évidemment totalement passé sous silence ; on le comprend quand on sait que la révolution d’octobre fut manigancé depuis Londres.


Il ressort cependant de l'analyse du professeur Kurganov que si Dostoïesvky a commis une erreur, c’est une estimation inférieure à la réalité. 


En effet, de 1917 à 1959, le socialisme coûta à l'Union soviétique 110 millions de vies.
Source Alexandre Soljenitsyne/"Warning to the West" page 129



21/07/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour