perlagedediams

perlagedediams

FIBROMYALGIE - MAUX DE TÊTE et dents dévitalisées qui pourraient bien être la première cause de maladies.

 

Ces vidéos sont aussi présentes sur le site http://stopdevitalisation.craym.eu

 

Si suffisamment de français regardaient ces vidéos, une prise de conscience surgirait permettant à des millions de personnes de sortir de la souffrance car les français demanderaient alors à faire extraire leurs dents dévitalisées. Je n’ignore pas qu’il existe bien d’autres scandales de santé publique à dénoncer. Mais quand vous regarderez ces vidéos, vous verrez que celui des dents dévitalisées est très loin d’être anodin. La dent dévitalisée pourrait bien être aujourd’hui en France, la première cause des maladies.

 

  0/ Un scientifique universitaire américain, explique que les dents dévitalisées même sans signe d’infection peuvent pourtant être très toxiques. Voir la vidéo à l’adresse suivante : https://youtu.be/0ObrkLtlGRQ

 

1/ Cinq petites vidéos d’une dizaine de minutes. Des témoignages édifiants de patients sur leur guérison après extraction de leurs dents dévitalisées.

Première vidéos de 13 mn  https://www.youtube.com/watch?v=CNTO8vD4kFI

Deuxième vidéos de 13 mn https://www.youtube.com/watch?v=8VVNsFsNmQI

Troisième vidéos de 12 mn https://www.youtube.com/watch?v=z6lwmyfY4qc

Quatrième vidéo de 11 mn https://www.youtube.com/watch?v=UC8SHW4l9FA

 

Cinquième vidéo de 13 minutes https://www.youtube.com/watch?v=Zl1yuNQrGZg

  

2/ Trois vidéos fort instructives, surtout la première :

 

- Un témoignage édifiant de l’assistante d’un médecin, le Dr J.G. THOMAS qui a conseillé à Grasse pendant 40 ans à des milliers de patients d’extraire leurs dents dévitalisées.   https://www.youtube.com/watch?v=0MRXu4Ns29I

 

- Témoignage d’un patient sur la dentisterie holistique du Dr Darmon https://www.youtube.com/watch?v=4w8YA1gfn8w

 

- Conférence audio plus que vidéo, d’un dentiste américain, le Dr Meining, sur le problème des dents dévitalisées. Elle est traduite en français. https://www.youtube.com/watch?v=5MKiHGR6EjQ

Pour avoir le texte de la conférence voir :

http://stopdevitalisation.craym.eu/texte-de-la-conference-du-docteur-georges-meinig.html

Ce site (stopdevitalisation.craym.eu )comporte de nombreux textes fort instructifs aussi.

 

3/ Pour les courageux.

 Environ 6 heures de témoignages édifiants en quatre parties. Il existe des informations qui ne sont pas sur les petits témoignages du début. Ils parlent notamment d’injections particulières mises au point par le Dr Darmon pour ôter les mémoires toxiques laissées par les dents dévitalisées après extraction.  C’est un sujet quasiment ignoré aussi pas la dentisterie actuelle, tout comme le problème des dents dévitalisées.

 

En anglais ce problème est résumé par le mot N.I.C.O. qu’on traduit classiquement en français par cavitations. Ce sont des zones osseuses mal minéralisées qui persistent dans les mâchoires, même après les extractions de dents dévitalisées ou même de dents normales. Elles produisent elles aussi des problèmes de santé et on ne sait pas vraiment les guérir aujourd’hui.

 

Même le curetage chirurgical des cavitations ne permet pas toujours de les guérir totalement, l’os ayant parfois du mal à se reminéraliser. Cette piqûre est alors bien souvent, la bonne solution. Certains patients m’ont rapporté qu’elle leur avait fait autant de bien que l’extraction de leurs dents dévitalisées. 

 

-Témoignage de 2 heures  https://www.youtube.com/watch?v=3Mg0LzW0F0M

-Témoignage de 57 mn https://www.youtube.com/watch?v=zJKbVhU1Wh4

-Témoignage de 2 heures  https://www.youtube.com/watch?v=c4oytwlnfk0

-Témoignage de 1 heure https://www.youtube.com/watch?v=TkDYeaAcI9w

 

4/ Deux vidéos pour savoir en quoi consiste exactement le fait de dévitaliser une dent. Ces vidéos ne proviennent pas de moi.

-Vidéo en anglais qui montre ce que fait le dentiste quand il dévitalise une dent. En anglais un traitement de dévitalisation dentaire se dit root canal treatment.  https://www.youtube.com/watch?v=AehMTtypahU

 

-Idem un peu moins bien, mais en français https://www.youtube.com/watch?v=cGb9wRFvnKM

Cette vidéo explique aussi qu’une dent dévitalisée doit être couronnée pour éviter de se fracture,  ce qui conduirait alors à l’extraction. On comprend alors que cela est une terrible incitation à dévitaliser un peu trop facilement des dents  car la couronne dentaire est l’acte le plus rentable de la dentisterie, hormis les implants.

Vous avez « mal partout » - Vous êtes fatigué - Votre sommeil est perturbé : Surveillez vos dents, insiste le Dr Sandy COHEN - chirurgien dentiste à Paris 16 ème.

 La fibromyalgie atteint un nombre très important de personnes : plus de 2 % de la population, avec une très grande prédominance féminine. Elle toucherait environ 1,3 million de personnes en France, sans compter les nombreux cas non diagnostiqués.

Le patient a un seuil de tolérance à la douleur anormalement bas avec augmentation de perception de la douleur.
La douleur musculaire, diffuse et persistante est le symptôme majeur et constant. Elle prédomine à certains endroits du corps, le plus souvent dans la région cervicale et dorsale haute, sans toutefois exclure les autres parties du corps de la tête aux pieds.  

Elle est associée à une fatigue rebelle dès le matin, à un sommeil perturbé, non réparateur et altère la qualité de vie.

D’autres troubles peuvent être ressentis, mais dans une fréquence moindre :
-    des maux de ventre par colopathie fonctionnelle ;
-    des maux de tête d’origine cervicale, de tension ou des vraies migraines, parfois intriquées ;
-    des douleurs des articulations des mâchoires ;
-    des troubles de la mémoire et un manque de concentration ;
-    une sensation de raideur matinale ;
-    des crampes musculaires nocturnes ;
-    un « syndrome sec » avec sécheresse de la bouche ;
-    une baisse de la libido souvent associée à une sècheresse vaginale ;
-    enfin, une sensation de brûlure, d’engourdissement, de fourmillements, de décharges électriques ou de picotements (douleurs neuropathiques par « lésion du nerf »).
    Douleurs diffuses             100 %
    Fatigue                              90 %
    Troubles du sommeil           90 %
    Maux de tête                        50 %
    Colopathie fonctionnelle               50 %
    Troubles de mémoire et de concentration             50 à 60 %
    Douleurs des articulations des mâchoires             50 à 80 %

Les douleurs des mâchoires sont fréquentes et parfois précoces. Elles sont associées à des contractures des muscles masticateurs et parfois à un bruit articulaire (claquement ou craquement) lors des mouvements d’ouverture ou de fermeture de la bouche. Elles sont souvent accompagnées de serrement (le plus souvent diurne) ou de grincement (le plus souvent nocturne) des dents appelé bruxisme qui ne fera qu’aggraver les troubles du sommeil.
Cette dysfonction temporo-mandibulaire peut alors provoquer des troubles de la posture qui vont se traduire par des douleurs cervicales, des maux de tête puis en cas de « terrain prédisposant » par un tableau douloureux diffus avec fatigue et sommeil perturbé.

Les symptômes de la Fibromyalgie

Le Docteur Sandy Cohen, dentiste à Paris 16 vous présente les symptômes de la Fibromyalgie.

LES SYMPTÖMES DE LA FIBROMYALGIE

Ils sont nombreux (une quarantaine) et altèrent la qualité de vie.

Nous les regroupons par ordre alphabétique : 

- ANXIETE : qui amplifie la douleur et inversement une douleur intense est source d’anxiété ; 

également émotivité, grande sensibilité.

- APNEE DU SOMMEIL : possible dans la fibromyalgie ; elle peut aggraver les troubles du 

sommeil et la fatigue.

- ARTICULATION TEMPORO MANDIBULAIRE (ATM) : autrement dit de la mâchoire. Il y a 2 

ATM, à l’endroit où l’os temporal du crâne s’articule à la mâchoire inférieure (mandibule). 

Elles sont souvent douloureuses dans la fibromyalgie.

- BAISSE DES ACTIVITES PHYSIQUES : par peur de douleur et/ou du mouvement, 

également baisse des performances intellectuelles.

- BESOIN DE RECONNAISSANCE, et manque de confiance en soi.

- « BROUILLARD » : avec impression de fonctionner au ralenti, difficultés pour s’exprimer ou 

pour communiquer,  le fameux « Fibro Fog » des anglo-saxons.

- BRUXISME : serrement (le plus souvent diurne) ou grincement (le plus souvent nocturne) 

des dents entrainant une usure prématurée. Il est favorisé par le stress excessif.

- CEPHALEE CERVICALE : la douleur part du cou et monte à la tête, le plus souvent sur un 

côté du crâne. Elle est déclenchée ou aggravée par les mouvements du cou, une mauvaise 

position prolongée, une manipulation mal faite ou par un accident de voiture (« coup du 

lapin ») 

- CEPHALEES DE TENSION : par référence à la tension psychologique qui la favorise, plus 

diffuse, bilatérale, prolongée, « en casque ».

- COLON IRRITABLE : encore appelé colopathie fonctionnelle (50%) avec douleurs 

abdominales, ballonnements et troubles du transit.

- CONCENTRATION : difficulté d’attention, de réflexion, manque de concentration et pertes 

de mémoire (50 à 80%).

- CRAMPES MUSCULAIRES : elles sont douloureuses, surtout nocturnes et dans les 

membres inférieurs.

- DEPRESSION : elle est secondaire aux douleurs chroniques et aux différentes plaintes 

rebelles (plus de 50% des cas).

- DIFFICULTE POUR MONTER OU DESCENDRE D’UN ESCALIER, difficulté pour lever et 

baisser les bras : par fatigabilité  musculaire anormale aux efforts répétitifs de la vie 

courante.

- DOULEURS DIFFUSES : persistantes, en apparence inexpliquées et « baladeuses » des 

muscles et des tendons (100%), du cou, du milieu et du bas du dos, des épaules, des 

coudes, des genoux, de la poitrine… de la tête aux pieds.

- DOULEURS DES ARTICULATIONS DE LA MÂCHOIRE : (50 à 80%) elles sont fréquentes 

et parfois précoces. Il s’y associe des contractures des muscles masticateurs et parfois un 

bruit articulaire (craquement, claquement, crépitements) lors de l’ouverture de la bouche.

- DYSFONCTION DE L’APPAREIL MANDUCATEUR (DAM) : ces douleurs des articulations 

temporo-mandibulaires et des muscles masticateurs, regroupées sous le sigle DAM 

(Dysfonction de l’Appareil Manducateur), peuvent être causées par une malocclusion 

dentaire (mauvais contact des dents) ou par un bruxisme.

Cette dysfonction de l’appareil manducateur peut provoquer des troubles de la posture qui 

vont alors se traduire par des douleurs cervicales, des maux de tête, puis en cas de «terrain 

prédisposant » et de stress excessif mal géré par un tableau douloureux plus diffus avec 

fatigue intense et sommeil perturbé. 

- EXTREMITES : (doigts et orteils) glacées et blanches au froid (comme dans le syndrome de 

Raynaud) ou qui s’engourdissent (comme dans le canal carpien).

- FATIGUE : intense dès le matin (90%) qui rend toute activité pénible.

- GYNECOLOGIE : des brûlures vulvaires ou des douleurs pelviennes sont possibles.

- HYPERSENSIBILITE : aux variations climatiques, à l’humidité, aux courants d’air, aux 

mauvaises postures, aux tâches répétitives, à l’effort ou au contraire à l’inactivité physique, 

au stress excessif.

- IMPATIENCES : ce sont des sensations désagréables dans les membres inférieurs et une 

nécessité incessante de les bouger, surtout en position allongée, la nuit. Ce syndrome des 

jambes sans repos va alors aggraver les troubles du sommeil et la fatigue au réveil.

- LIBIDO : baisse voire devient inexistante, souvent associée à une sécheresse vaginale avec 

un retentissement sur la vie sexuelle.

- MALOCCLUSION DENTAIRE : contacts non équilibrés des dents inférieures contre les 

supérieures. Elle peut être provoquée par une extraction dentaire non compensée, des 

prothèses inadaptées, un traitement d’orthodontie trop rapide, un traumatisme ou par un 

bruxisme.

- « MAL PARTOUT » : les douleurs sont parfois tellement diffuses.

- MIGRAINE VRAIE : qui survient par crises répétées. Elle peut préexister à la fibromyalgie. 

La douleur est battante, pulsatile, unilatérale. Les 3 types de maux de tête (cervicale, de 

tension et migraine) sont parfois intriqués.

- PALPITATIONS CARDIAQUE, MALAISES,  par hypotension orthostatique, sueurs, font 

partie de la dystonie neuro-végétative.

- PEAU : elle est sensible, voire douloureuse au toucher, à l’effleurement, parfois sèche avec 

démangeaisons.

- RAIDEUR MATINALE : qui reste brève.

- RHUMATISME INFLAMMATOIRE : spondylarthrite, rhumatisme psoriasique, polyarthrite 

rhumatoïde, syndrome sec de Gougerot-Sjogren, lupus. La fibromyalgie est certainement 

plus fréquente chez ces patients souffrant d’un de ces rhumatismes. On parle alors de 

fibromyalgie secondaire ou concomitante.

- SECHERESSE DE LA BOUCHE : comme dans le syndrome de Goujerot-Sjogren.

- SENSATION DE BRULURES OU DE DECHARGES ELECTRIQUES : qui ressemble à des 

douleurs de type neuropathique.

- SENSATIONS ANORMALES : comme des fourmillements, des picotements ou des 

engourdissements.

- SENSATION SUBJECTIVE DE GONFLEMENT DES DOIGTS : qui pourrait orienter vers un 

rhumatisme inflammatoire débutant.

- SENSATIONS DE VERTIGES : parfois provoquées par les médicaments comme la 

Pregabaline (Lyrica®), les antidépresseurs et les antalgiques (Tramadol).

- SIFFLEMENTS OU BOURDONNEMENTS D’OREILLE : qu’on appelle acouphènes font 

partie de la dystonie neuro-végétative.

- SOMMEIL PERTURBE : non réparateur (90%) avec sensation de non-repos au réveil.

- STRESS EXCESSIF, mal géré : facteur prédisposant, déclenchant et aggravant de la 

fibromyalgie. Les femmes sont plus sensibles au « mauvais » stress et ont un seuil de 

tolérance à la douleur plus bas.

- TENDANCE AU CATASTROPHISME : qui consiste en une grande exagération de la 

réaction du patient à la douleur.

- VESSIE IRRITABLE : avec envies fréquentes d’uriner.

- YEUX SECS : avec vision floue.

Avec la collaboration du Dr Charley Cohen - Rhumatologue



16/01/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres