perlagedediams

perlagedediams

Finances et Vatican. KRACH DU 29 SEPTEMBRE 2008: 7 ANS 7 MOIS 7 JOURS APRÈS, LES PRÉVISIONS DU LIVRE 777 DE PIERRE JOVANOVIC SE SONT-ELLES VÉRIFIÉES?

La petite info discrète qui a pu passer inaperçue! Le Vatican a de nouveau utilisé les cartes bancaires et cela grâce à une société suisse, Aduno SA, créée par des banques suisses:

« Les banques cantonales, le Groupe Raiffeisen, diverses banques régionales, la Banque Migros et la Banque Coop ainsi que des banques privées et commerciales » (source ici), société spécialisée dans les paiements sans contact. Ce n’est pas une petite info, c’est en fait une grosse info!!! 

Le système bancaire à coupé les vivres au Vatican depuis janvier 2013, plus de cartes électroniques pour encaisser l’argent des touristes, rien, nada! Le Vatican a été déconnecté momentanément du système Swift comme l’a été l’Iran suite aux sanctions internationales, ce qui lui a fait perdre 1 170 000 euros entre le début et la fin de cette histoire, c’est à dire 39 jours. Le pape démissionne et c’est le retour des banques, il n’y a pas quelque chose derrière tout cela?

Voir ici sur le blog

 Benji 7 commentaires

Un petit hommage au livre 777 (la chute du Vatican et de Wall street) de Pierre Jovanovic puisque ce Vendredi 06 Mai 2016, cela fait exactement 7 ans 7mois et 7 jours que le krach financier à la bourse de New York s’est produit, un jackpot à -777,7 plus qu’improbable, il y avait une chance sur 29 000 que cela se produise, et cela s’est produit. Pire, ce krach a eu lieu le jour de la fête des archanges et du nouvel an juif. Cela monte à combien les probabilités d’un tel évènement?

Ce -777,7 est le point de départ du livre de Pierre Jovanovic, lui qui empreint de mysticisme et de symboles, y a vu un signe prophétique, financièrement apocalyptique. Pour écrire ce livre, il ne s’est basé pas sur les analyses boursières ou sur les fluctuations boursières, il ne s’est pas intéressé au PIB des pays ou aux statistiques en général, mais sur un livre et un seul: l’apocalypse de Saint Jean.

 

Cela fait donc 7 ans 7mois et 7 jours que le -777, s’est affiché sur le panneau de Wall Street, et c’est donc le jour idéal pour faire un bilan de la situation planétaire, et des propos de l’auteur du livre. Pierre Jovanovic est-il au final un prédicateur eschatologique un peu illuminé? Un gourou mystique ayant embobiné l’ensemble de ses lecteurs? Ou au contraire a-t-il raison depuis le début, nous fonçons vers cette fameuse et tant redoutée apocalypse financière qu’il nous annonce depuis des années?

Mais pour bien commencer, nous nous devons de revenir sur certaines de ses interprétations quant au livre de Jean, car ce sont bien là que nous trouverons certaines des réponses à nos questions, c’est par ce biais que nous pourrons déterminer si son livre sorti en 2009 a vu juste ou non.

 

Le seul livre de la planète qui soit basé sur le 6 et le 7 reste incontestablement la Bible. Le chiffre 7 est de partout, 7 églises d’Asie, 7 étoiles, 7 Esprits de Dieu, 7 sceaux, 7 trompettes, 7 tonnerres, 7 têtes, 7 fléaux, 7 coupes, 7 rois, mais il y a surtout les 666 et 777. Mais qui connait réellement le sens de ces nombres? Cela n’a pas échappé à l’auteur du livre, le 666 s’explique tout naturellement avec ce psaume: « Apocalypse 13:18… C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre du nom de la bête, car c’est un nombre d’homme, et ce nombre est six cent soixante six. (666)« .

 

Ce nombre est été interprété à toutes les sauces, tantôt désignant l’URSS, tantôt désignant la Chine, tantôt désignant un danger du moment, mais jamais auparavant il n’a été identifié comme étant le système financier en lui même, pourtant, le psaume en question. C’est un nombre d’homme, un nombre que Jean à sorti de ses connaissance personnelles pour décrire ce qu’il avait vu, le système financier. En effet, selon Pierre Jovanovic, il n’y a qu’une seule citation définissant un homme rattaché au 666 dans l’ancien testament, livre sur lequel s’est appuyé Jean, celle parlant du roi Salomon qui chaque année recevait 666 talents d’or en impôts.

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. 18C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Bien évidemment, il y a là une petite erreur dans l’analyse, il y a deux 666 dans l’ancien testament, le premier étant rattaché au roi Salomon « Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or,« , le second à Adonikam qui eut 666 enfants. Mais concrètement, il y a plus de dangers avec les dérives du système financier qu’avec la descendance d’Adonikam… De plus, il est bien précisé que tous nous porterions le nombre de la bête, et que nous aurions la marque de la bête, comme les esclaves de l’époque qui eux aussi étaient marqués. D’ailleurs, soit-dit en passant, Wall Street fut construit sur un ancien marché aux esclaves, il n’y a pas de hasard…

 

Quant aux 7 têtes de la bête 666, combien y-a-t-il de coupures en dollars, symbole absolu de la puissance de l’argent? 7 coupures avec la tête d’un président sur chacune, le dollar bête à 7 tête?

Le plus beau dans l’histoire, c’est que le système financier a pu prendre autant de puissance sur la planète que grâce à l’informatique, et le premier véritable ordinateur de taille réduite disposant d’un écran et d’un clavier futl’Apple 666

Autre symbole qui faisait face à la « bête argent », la bête 777″ qui toujours selon l’auteur représente les médias en général, et coup du sort ou non, face à chaque centre boursier se trouve une agence de presse. Autre coïncidence?

777grand

Mais cela ne se limite pas qu’à cela, car son analyse du livre de Saint Jean va toujours plus loin, et parle également du Vatican qui serait décrit dans la Bible, décrivant ce petit état comme étant la « grande prostituée », avec détails à l’appui:

C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise (la prostituée)….

Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition….

Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.

Ce qui est étrange, c’est que le texte parle des derniers rois, les derniers papes selon Jovanovic, et depuis les accords de Latran, les papes sont des souverains pontifes,ils sont donc comparables à des rois, et cela devient très intéressant, puisque cela expliquerait que 5 papes sont décédés, 1 existe encore, et le suivant n’est pas encore venu (à l’époque c’était toujours Jean-Paul II). Le septième a fait un court passage au Vatican et comme l’avait expliqué Pierre Jovanovic 1 an avant que cela n’arrive, Benoit XVI s’est fait éjecter du Vatican, littéralement, un véritable coup de maître au niveau annonce puisque indéniablement, il ne s’est pas trompé. En effet, Benoit XVI a été poussé à la démission contraint et forcé par la finance, il suffit de relire ces explications pour le comprendre.

La petite info discrète qui passe inaperçue! Le Vatican peut de nouveau utiliser les cartes bancaires et cela grâce à une société suisse créée par des banques suisses: « Les banques cantonales, le Groupe Raiffeisen, diverses banques régionales, la Banque Migros et la Banque Coop ainsi que des banques privées et commerciales » (source ici), société spécialisée dans les paiements sans contact. Ce n’est pas une petite info, c’est en fait une grosse info!!! Le système bancaire à coupé les vivres au Vatican, plus de cartes électroniques pour encaisser l’argent des touristes, rien, nada! Le Vatican a été déconnecté momentanément du système Swift comme l’a été l’Iran suite aux sanctions internationales, ce qui lui a fait perdre 1 170 000 euros entre le début et la fin de cette histoire, c’est à dire 39 jours. Le pape démissionne et c’est le retour des banques, il n’y a pas quelque chose derrière tout cela?
Voir ici sur le blog
Le dernier pape devant être un pape noir, celui de l’apocalypse financière, ce qui correspond également à la prophétie de Saint Malachie, étonnant comme parfois les choses se recoupent…
Et au fil du livre, les interprétations se multiplient, avec une logique étonnante et difficilement contestable, puisque tout est écrit et démontré.
Au final, 7 ans 7 mois et 7 jours après, le livre se confirme-t-il? La situation financière de la planète est-elle réellement proche du chaos ou tout cela n’est-il que fantaisies mystiques d’un auteur qui a su trouver le succès?
Il suffit de s’intéresser aux économies des pays, à leurs PIB, aux prévisions et aux planches à billets pour se poser quelques questions. Les articles du blog sont également là pour vous aider à vous faire une idée. Au final, sommes-nous proches de l’apocalypse financière, ou pas? Et est-il possible qu’un type il y a 1500 ait pu décrire les problèmes actuels? Et au final, les annonces de Pierre Jovanovic sur une apocalypse financière imminente étaient-elles justes?
Mais je vous laisse y réfléchir en écoutant les arguments de l’auteur lui-même, pour ceux qui n’auraient pas lu le livre en question…
 

 



06/05/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres