perlagedediams

perlagedediams

France : Vaccins : la collusion entre le gouvernement et Sanofi

 
L’affaire incroyable des onze vaccins qui vont être imposés aux enfants de moins de deux ans posait une simple question. Pourquoi infliger une quantité pareille de  vaccins alors que 18 pays d’Europe laissaient leurs citoyens libres de se faire vacciner. On ne pouvait que déduire une collusion entre l’État et le laboratoire Sanofi qui déjà avait fait ses choux très gras avec l’Hexavax.

Le site Neo-Nutrition nous offre la réponse sur un plateau avec photo à l’appui. On savait que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a travaillé pour les labos et que son mari a des responsabilités dans le monde de la recherche. Mais le 20 juillet c’est le Premier ministre lui-même qui a rencontré en douce Serge Weinberg, directeur général de Sanofi qui synthétise les vaccins. Ce personnage a rencontré Macron quand ce dernier était à la banque Rothschild.

De plus  Serge Weinberg et Emmanuel Macron se connaissent bien, puisqu’ils ont tous deux participé à la Commission pour la libération de la croissance française (dite Commission ATTALI, qui a rendu son rapport en janvier 2008), l’un en tant que membre, l’autre en tant que rapporteur.


Ce n’est un secret pour personne que Serge Weinberg a aidé puissamment Macron durant sa campagne électorale. Celui-ci lui « renvoie l’ascenseur » avec les profits incroyables que Sanofi va faire avec les onze vaccins.


Il a donc envoyé son premier ministre probablement pour discuter les prix. Ceci en dehors de l’agenda officiel.


Le gouvernement va donc faire des dépenses inouïes pour ces vaccins alors qu’on ne cesse de ressasser le principe de précaution.


Il faudra dons se mobiliser massivement au nom de ce principe.


Jean-Pierre Dickès

Source: MPI

Lobbying: Agnès Buzyn affirme l'innocuité des adjuvants vaccinaux... alors que...

 

Note Fawkes News

On notera au passage que Les déconneurs du Monde continuent à donner dans la fausse désintox concernant les vaccins puisqu'ils affirment que les milieux de culture très douteux utilisés dans les vaccins tels que les cellules rénales de singes ne peuvent pas se retrouver dans les produits finaux alors que ce document officiel du CDC (agence américaine du médicament) affirme le contraire


En effet, il reste des traces résiduelles de divers milieux de culture dans les vaccins. Des aberrations tels que sérum fœtal bovin, de l'albumine de sang humain, des cellules embryonnaires de poulet ou des cellules rénales de chien sont bien utilisés lors de la culture des vaccins et sont susceptibles de se trouver en faible quantité dans les vaccins. Le CDC le confirme clairement sur sa notice. D'ailleurs, si l'on ne retrouvait réellement pas de traces de protéines étrangères dans les vaccins, comment le Virus Simien 40 (ou SV40) s'est-il retrouvé dans certains vaccins? 


Les petits mains du système du journal Le Monde n'ont probablement pas la réponse à cette question...


En savoir plus sur http://www.fawkes-news.com/2017/08/vaccins-la-collusion-entre-le.html#zUyCGIwm3Zy2CQV5.99



02/08/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres