perlagedediams

perlagedediams

Gerhard Ulrich: Lanceur d'alerte infatigable et courageux.

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2016/03/07/gerhard-ulrich-lanceur-d-alerte-infatigable-et-courageux-274636.html

 Michèle HerzogPhotoMagnifique surprise !

Je viens de recevoir le livre de M. Gerhard Ulrich "La condamnation scandaleuse de Laurent Ségalat ou L'Etat de droit démasqué" publié aux Editions Samizdat en hiver 2016 (217 pages).

Adresse email: g.ulrich1944@gmail.com

 

M. Ulrich explique, comme les journalistes Jacques Secretan et Ian Hamel avant lui, quelles ont été les ruses utilisées par la justice vaudoise pour arriver à condamner Laurent Ségalat sans détenir la preuve de l'acte reproché. Pour comprendre les méthodes utilisées par la justice vaudoise, je vous conseille vivement de lire son livre. Vous pouvez le commander en lui envoyant un message email avec votre adresse complète et il vous enverra son livre et un bulletin de versement (prix de vente du livre 30.- CHF ou 30.- Euros).  

 

Sur ce blog, je ne vais pas réaliser un résumé de ce livre. Le but de cet article est de mentionner une expression très importante figurant à la page 24 de son livre: "la fraude judiciaire intentionnelle" ! En effet, M. Ulrich estime que l'expression "erreur judiciaire" ne doit plus être utilisée, car l'erreur n'est pas intentionnelle. Quand une erreur est expliquée et que la justice refuse de la corriger, il s'agit alors d'une fraude judiciaire intentionnelle. 

 

Je remercie très vivement M. Ulrich pour cette explication et cette expression qui effectivement convient beaucoup mieux à la réalité et en particulier au combat que je mène depuis 2007. Mais que de très nombreuses personnes mènent aussi. M. Ulrich dédicace son livre aux milliers de personnes victimes du système judiciaire suisse et en particulier à sept cas, dont quatre ont eu lieu dans le canton de Vaud. Je vous laisse les découvrir en lisant son livre. 

 

En créant l'Association Appel au peuple en novembre 2000, M. Ulrich a été l'un des premiers à dénoncer les dérives de la justice vaudoise. Puis en publiant de très nombreuses informations sur ses sites Internet, Gerhard Ulrich a agi en véritable lanceur d'alerte. J'ai eu la chance de pouvoir lire le contenu de l'un de ses sites à un moment où je comprenais que dans l'affaire que je dénonçais (faux chiffres reçus dans une succession et corruption de mon ex-avocat par un héritier légal agent immobilier) les dés étaient totalement pipés par le juge d'instruction, puis par le juge pénal. Les informations figurant sur les sites de Gerhard Ulrich dérangent énormément, raison pour laquelle Swisscom censure l'accès à ses sites Internet. Mais je crois que ses sites sont accessibles depuis l'étranger.

 

Il faut comprendre que M. Ulrich a réalisé un travail gigantesque. La seconde partie de son livre fournit des informations sur les procureurs et les juges impliqués dans l'affaire Ségalat et dans d'autres affaires. Comme je l'avais déjà expliqué sur ce blog, j'estime que les lanceurs d'alerte devraient être beaucoup mieux soutenus par les citoyens (soutien moral très important et soutien financier aussi).  

 

Raison pour laquelle je remercie ici très vivement M. Ulrich pour les conseils qu'il m'a donnés lors de deux entretiens (et parfois par email) et pour le travail énorme réalisé avec une ténacité et un courage exemplaires afin de démasquer les méthodes utilisées par la justice: soit pour ne pas appliquer les lois à certains citoyens dominants bien protégés, soit pour appliquer les lois très sévèrement à certains citoyens non dominants sans détenir les preuves indispensables ou en étouffant les conséquences de certaines déclarations écrites.

 

Dans les deux cas il s'agit de fraude judiciaire intentionnelle.

 

Si vous désirez soutenir M. Ulrich, qui dénonce les dérives de la justice depuis des années, merci de lui envoyer un don sur le CCP 31-638688-3 Editions Samizdat, Gerhard Ulrich, Morges ou en utilisant le code IBAN CH65 0900 0000 3163 8688 3. Cette démarche est faite de ma propre initiative, car elle correspond aux idées que je propose sur ce blog depuis longtemps.  

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

PS: Voilà les adresses des sites Internet de M. Ulrich, mais ils sont censurés par les opérateurs suisses (Swisscom, etc). Par contre accessibles depuis l'étranger:

www.swiss1.net/abuse/zensur/vd/dessaux

www.swiss1.net/info/vd-zensur

www.swiss1.net/info/vd-ulrich-censure5

 

 

Mme Herzog,

Vous faites un travail formidable. Votre soutien est important. Vous ouvrez la voie de l'éveil des consciences d'un grand nombre de personnes par votre courage et votre énergie.

Les lanceurs d'alerte qu'ils soient de France, de Suisse, des pays francophones et du monde entier ne peuvent se sentir que soutenus grâce à des gens comme vous. 

L'union fait la force. En ce sens, des choses merveilleuses arrivent.

Pour le camp d'en face, des noms et des modes opératoires se recoupent, avec toujours les mêmes auteurs d'actes répréhensibles au regard des Lois des pays. Souvent, on leur trouve des intérêts bien étranges et des entregents douteux pour motiver leur non respect des codes... 
Et pourtant, les démocraties prétendent rendre justice au nom de leur peuple... 

Tant pis pour eux, ces hors la Loi qui ont usurpé des fonctions régaliennes, ils sont les ignorants volontaires (par excès d'ego) de l'histoire de nos civilisations (qui se sont réformées d'elles-mêmes au fil des siècles), et ils refusent aussi de voir que l'information qui se diffuse à la vitesse d'un clic tout autour de la planète est de mauvaise augure pour eux, car leurs noms apparaissent au grand jour, la mécanique de leurs méfaits est clairement identifiée et leur pouvoir de l'ombre est mis en pleine lumière. 

Internet, ne leur en déplaise, est instoppable.

Petits barons aussi inconscients qu'inconsistants, ils sous-estiment le pouvoir du nombre de leurs adversaires. 

Leurs victimes sont bien moins dociles et soumises qu'il n'y paraît. Certaines craques, désespèrent, meurent certes, mais d'autres en silence observent, attendent, se préparent pour le moment opportun où il faut agir. Les êtres intelligents savent qu'il vaut mieux vaut ne pas réveiller la bête qui dort en chacun des hommes. Il faut encore moins grouper ces bêtes. La rancœur des injustices subies emporte son lot de cruautés...

Oui, tant pis pour ces indignes du Droit, ces fraudeurs déguisés en moralistes, car la société civile se réveille, découvre peu à peu les escroqueries à ses idéaux, et lorsqu'elle se met en ordre de marche par un mouvement de masses pour remettre le Droit, ses droits, à l'endroit, (comme nous l'enseigne l'histoire), ce ne sont pas les robes de magistrats ou un quelconque autre accoutrement qui arrête sa force, son inertie, sa fougue, son hystérie à éradiquer ce qui lui nuit. 

Tout se paye un jour ou l'autre. 

Au dessus des Lois des hommes, l'éthique.

Chacun est responsable face à sa conscience. Pour certains c'est déjà trop tard...

Soyez certaine Mme Herzog que beaucoup relaieront le livre de M. Ulrich. Idem pour les dons.

Bien cordialement,

Alexandre boisson

Écrit par : Boisson | 08/03/2016

Répondre à ce commentaire

Monsieur, 
Merci très vivement pour votre message et pour votre soutien. Et pour l'action que vous organisez en France, avec d'autres personnes qui subissent également ces erreurs judiciaires intentionnelles, nommées fraudes judiciaires intentionnelles par G. Ulrich. 
Me Stéphane Riand, créateur du site www.1dex.ch qui dénonce de nombreuses affaires ayant lieu en Valais (canton suisse), nomme cela "escroquerie au procès".
Mme Motarjemi, actuellement en procès contre Nestlé (procès qui va durer jusqu'en juin 2016 à Lausanne) nomme cela violation des lois.
Il existe plusieurs expressions pour citer le même problème: l'intention par des procureurs ou des juges de trouver des ruses pour ne pas appliquer les lois. 

Je vis cette situation depuis 2007 et il m'a fallu du temps pour comprendre les astuces utilisées par les citoyens dominants et par les juges vaudois pour étouffer les infractions pénales réalisées (corruption, faux dans les titres, faux témoignages, très grave soustraction fiscale que j'estime à plus de 30 millions, etc, etc). La seule personne qui a été condamnée c'est moi, car j'ai eu l'audace de dénoncer leurs actes. Condamnation pour diffamation (septembre 2010 par le juge pénal Philippe Colelough). Depuis, il est impossible de sortir de ce piège. Mes plaintes pénales ne sont jamais traitées par les procureurs et mes recours, à tous les niveaux, sont inutiles ... Ils trouvent chaque fois une nouvelle raison pour ne pas traiter les infractions pénales qui pourtant devraient être poursuivies d'office ... Les articles 3, 5, 6, 7 et 85 du Code de procédure pénale suisse sont systématiquement enfreints ... par les procureurs et les juges ne réagissent pas ! 

J'espère vivement que les choses bougeront enfin en France, en Suisse et dans d'autres pays. Très bonne journée à Vous. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 08/03/2016

Répondre à ce commentaire

Comme disait un avocat, la vérité est dans les injustices, cette vérité là est la seule qui compte, elle est même à l’origine du mot Avocat « ad vocatus – Au secours ! », elle en est le moyen « ad vocare- parler pour ! ». La vérité judiciaire n’existe pas, car la justice n’a pas pour but de dire la vérité, la justice doit seulement la rechercher. Mais trop peu de fois les services judiciaires, l’administration recherchent la vérité .Enfin, un grand avocat ne va pas à la facilité, il cherche la vérité non l’intérêt, quand le malade est grave le médecin est grand.

Écrit par : ARMENANTE | 09/03/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
Sachez qu'une nouvelle association de soutien et de défense des lanceurs d'alerte va probablement être créée. Son nom français "lobbying citoyen". Voilà le message reçu ce soir de cette association:

Chers vous tous,

Il y a un mois, nous vous avions annoncé que si personne ne se mobilisait pour le 9 mars, nous laisserions tomber l’initiative d’association pour la défense des lanceurs d'alerte.

Nous sommes ravis de vous annoncer que nous sommes en contact avec des lanceurs d’alerte de différents pays.

Stéphanie (Gibaud) participera à une conférence en Angleterre la semaine prochaine et a communiqué aux organisateurs le nom de l’Association « Le Lobbying Citoyen », donc en anglais « The Citizen Lobbying », nom qui pourra être repris par les medias à l’international puisque nous commençons à fédérer des lanceurs d’alerte en Europe mais également dans plusieurs pays situés de l’autre côté de l’Atlantique.

Par ailleurs, nous sommes heureux de vous transmettre la vidéo d’ouverture de la chaîne du Lobbying Citoyen, réalisée et enregistrée par Stéphanie Aten. Stéphanie (Aten) commencera dès vendredi les interviews de lanceurs d’alerte ainsi notre visibilité sur les réseaux sociaux sera rapide ; voici le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=5jYGS1l9ejE

Vous souhaitant une belle soirée,

Amitiés,

Stéphanie (Gibaud) / Alexandre (Boisson)



13/03/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres