perlagedediams

perlagedediams

Guerre de l'information: Le Parlement européen adopte une résolution pour lutter contre les médias russes

 

mercredi 23 novembre 2016
 
 
Selon les informations préliminaires, la majorité du Parlement européen a approuvé la résolution visant à contrecarrer les médias russes.

Aujourd’hui 23 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l’activité des médias russes en Europe. Il est connu également que certains passages du documents ont été, quand même, refusés.

691 députés ont pris part au vote. 304 personnes ont voté pour, 179 contre et 208 députés se sont abstenus.
 
L'agence Sputnik a réagi en exhortant l'Onu, l'OSCE et la communauté médiatique internationale à prendre des mesures contre la mise en œuvre de cette résolution. La résolution du Parlement européen visant à contrer les médias russes est une violation manifeste de la liberté des médias et des droits de l'homme, a déclaré mercredi le service de presse de Sputnik.
 
 Le document est entre autres destiné à limiter l’activité de l'agence de presse Sputnik et du radiodiffuseur RT en Europe. Tatjana Ždanoka, députée au Parlement européen, a fortement critiqué la décision en qualifiant ce document de manifestation de « la politique de deux poids deux mesures ». « Nous ne pouvons pas accepter la politique de deux poids deux mesures de l'UE dans les relations avec la Russie. Ce rapport parle de soi-disant propagande russe, mais où est la condamnation de la russophobie et de la propagande anti-russe? », a déploré Mme Ždanoka.
 
Dans une résolution intitulée « Les communications stratégiques de l'UE en tant qu'instrument pour contrecarrer la propagande des parties tiers », la Russie est accusée d'utiliser les relations bilatérales pour semer la discorde dans la communauté européenne.
 
En particulier, le document affirme que Moscou fournirait un soutien financier aux partis politiques et aux organisations d'opposition dans les États membres de l'UE. La résolution nomme également les principaux médias qui menacent, selon le Parlement européen, l'UE et ses partenaires de l'Europe de l'Est. Il s'agit de l'agence de presse Sputnik, de la chaîne de télévision RT, de la fondation « Le monde russe » et de l'agence fédérale russe « Rossotroudnitchestvo ». En outre, ce document du Parlement européen contient un certain nombre d'accusations flagrantes sans fondement, notamment la comparaison de l'activité des médias tels que Sputnik avec des actions du groupe terroriste État islamique.

Lien connexe:
 
 
Source: Sputniknews

RT a également réagit à l'adoption de cette résolution. Voilà un extrait de leur article:

 

 

«Une hystérie ridicule et folle» : la Russie placée sur le même plan que l'Etat islamique par les eurodéputés

Lors d'une séance plénière ayant précédé le vote, un rapport présenté par un député polonais, Anna Fotyga, affirmait que la Russie avait pour but d'«inciter à la peur et à diviser l'Europe», tout comme les organisations terroristes.


 Y sont dénoncées les «pseudo-agences de presse» telles que Russia Today, présentées comme les outils de la «propagande russe«Cela commence à être ridicule lorsqu'un rapport met sur un même plan la menace venant de l'Etat islamique, et de la Russie. Cela démontre que les gens ont perdu l'esprit et leur rapport à la réalité», a déclaré l'eurodéputé français Jean-Luc Schaffhaueser à RT.


«Nous sommes chanceux qu'il existe des médias russes et d'autres médias afin de pouvoir contrer la propagande officielle. En Europe, les institutions, le parlement, se refusent à voir l'évidence, à voir la vérité», a-t-il ajouté.

 
Durant le débat, le député espagnol Javier Couso Permuy a dénoncé ce rapport comme étant une «insulte à l'intelligence des européens». «Ce rapport est fou. Il propage l'hystérie anti-russe et le néo-Maccarthysme en Europe», a-t-il affirmé. «C'est un rapport dangereux [qui] met sur un même plan des groupes terroristes comme Daesh diffusant des vidéos de torture et d'exécution avec un état membre du Conseil de Sécurité. C'est une attaque contre la liberté de l'information», a-t-il conclu.


Ce n'est pas la première fois que des institutions occidentales mettent à égalité l'Etat islamique et la Russie dans les phénomènes à combattre. En juillet 2015, c'est le Pentagone qui avait, dans un rapport sur sa stratégie militaire à adopter dans les années à venir, établi que le terrorisme et l'influence russe devaient mobiliser leurs efforts afin de sauvegarder les intérêts américains. 


Source: RT

Extrait du communique du parlement européen:


 Les députés sonnent l’alarme à propos de la propagande anti-UE de la Russie et des groupes terroristes islamistes


"La pression en matière de propagande subie par l'UE de la part de la Russie et des groupes terroristes islamistes est grandissante, avertissent les députés dans une résolution votée mercredi. La désinformation cherche à dénaturer la vérité, à inciter à la peur, à provoquer le doute et à diviser l'Union. Pour contrer les campagnes anti-UE, les députés suggèrent de renforcer la petite équipe de "communication stratégique" de l'UE et d'investir davantage dans la sensibilisation et l'éducation.


Un plus grand investissement dans les médias en ligne et locaux, le journalisme d'investigation et la maîtrise de l'information sont également des pistes suggérées par les députés."


La Russie cherche à diviser[...] notamment via "des réseaux sociaux et des trolls Internet, afin de s’attaquer aux valeurs démocratiques, de diviser l'Europe, de s’assurer du soutien interne et de donner l’impression que les États du voisinage oriental de l’Union européenne sont défaillants"."


En savoir plus sur http://www.fawkes-news.com/2016/11/guerre-de-linformation-le-parlement.html#PV3MVrt4vA5g5xxt.99



24/11/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres