perlagedediams

perlagedediams

IAROSH AU SECOURS DE SES NAZILLONS

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Les frictions parfois sanglantes qui existent entre l'armée régulière ukrainienne et les formations paramilitaires du "Prayvi Sector" connaissent depuis l'organisation de l' "Opération des Forces Combinées" une nouvelle escalade chez les ukrops.

Du côté des radicaux nationalistes, la nébuleuse paramilitaires qu'ils forment, entre groupes de sécurité divers, milices armées, bataillons spéciaux etc., a été transformée en "Union des Volontaires Ukrainiens" (UDD) supervisée par un commandement politique unique.

 

Du coup Dmitry Iarosh, le petit fuhrer du Secteur Droit, aujourd'hui député au parlement ukrainien, est allé à la rencontre du Lieutenant général Naiev, le nouveau Commandant en chef des forces ukrainiennes dans le Donbass, pour trouver une "sortie de crise".

 

Au cours de cette rencontre qui vient de se dérouler à Kramatorsk en zone occupée par Kiev (100 km Nord Donetsk) il a été convenu que les affairistes, ceux qui n'ont pas d'autorisation légale de porter des armes ou ceux qui ont été renvoyés des forces armées régulières n'ont pas le droit de venir dans le Donbass.

 

MAIS :

Le lieutenant général Naiev, reconnaissant l'importance de ces "combattants motivés" qu'il considère comme faisant partie au même titre que les unités régulières de "tous ceux qui servent dans les structures du pouvoir en Ukraine", s'est engagé à normaliser leur engagement dans le Donbass.

 

Au cours de cette rencontre il a été proposé de réaliser pour les nazillons du Prayvi Sector, repris de justice et autres soudards en quête d'aventures criminelles dans le Donbass, des contrats de courte durée, une intégration aux forces spéciales de réserve etc...

 

Naiev justifie cette initiative par le fait du vide existant dans la législation ukrainienne concernant la participation des volontaires de l'UDD aux combats sur la ligne de front du Donbass.

 

De fait, Iarosh et Naiev, sous couvert d'un règlement de crise interne ont organisé un contournement de la législation ukrainienne et une violation des accords de Minsk qui stipulent l'exclusion de ces paramilitaires politiques du front.

 

Erwan Castel



25/07/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres