syria
© Inconnu
« Depuis le début de la crise en Syrie, ces drones ont été utilisés pour la collecte d'informations dans la lutte contre les groupes terroristes et, en premier lieu, contre Daech, dans l'intérêt de l'armée syrienne. Ces drones, qui se trouvaient à notre disposition, jouaient un rôle important dans la neutralisation des territoires de Daech à l'est », indique le communiqué. 

L'état-major opérationnel des alliés de la Syrie a en outre démenti l'information selon laquelle un drone aurait violé l'espace aérien israélien et a déclaré que cela était « un mensonge et une déformation de la réalité».
L'armée israélienne a indiqué avoir mené samedi matin une attaque « de grande envergure » en Syrie, frappant 12 cibles iraniennes et syriennes. Selon les Forces de défense d'Israël, le raid a été mené sur fond d'un feu nourri provenant du sol qui a déclenché les sirènes d'alerte aérienne dans plusieurs communes du nord d'Israël.
En ripostant à la première attaque israélienne, la défense antiaérienne syrienne a affirmé avoir touché plusieurs avions de combat israéliens. L'État hébreu a de son côté déclaré que seul un F-16 avait été touché. L'appareil s'est écrasé dans le nord d'Israël. Les pilotes ont dû s'éjecter. Ils ont été emmenés à l'hôpital. L'un d'eux est gravement blessé.