perlagedediams

perlagedediams

"J'ai remis trois valises d'argent libyen à Guéant et Sarkozy"

Claude Guéant, Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy en 2007 à Tripoli.

Claude Guéant, Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy en 2007 à Tripoli. [/Pascal Rossignol - Reuters]
Un intermédiaire entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi a avoué à Mediapart avoir apporté au ministère français de l'Intérieur un total de 5 millions d'euros apparemment destinés à financer la campagne présidentielle de 2007.

Fin 2006 et début 2007, Ziad Takieddine a transporté trois valises contenant de l'argent liquide entre Tripoli et Paris. Il dit avoir remis l'argent directement à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, ou à Claude Guéant, son chef de cabinet, révèle-t-il mardi dans un entretien à Mediapart.

 

L'intermédiaire affirme avoir transporté les sommes dans un avion de ligne et avoir reçu l'assurance qu'il ne serait pas inquiété, qu'on "était au courant" en France. Takieddine a ainsi pu passer la douane sans problème avant d'aller au ministère de l'Intérieur.

Prêt à témoigner en justice

"J’ai découvert des choses qui ne méritent plus d’être cachées", déclare Takieddine, se disant prêt à témoigner devant la justice pour "raconter les faits de l’intérieur".

 

Je veux dénoncer l’État mafieux dans lequel on est en train de vivre. Je n’en peux plus

Ziad Takieddine

Selon diverses sources libyennes, cet argent a directement servi à financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, ce que l'ex-président a toujours réfuté.

>> La vidéo de l'entretien de Ziad Takieddine à Mediapart:

 

 boi

Publié à 11:53 modifié à 13:52

Claude Guéant nie

Cité par Mediapart, Claude Guéant a nié les faits. "Mon commentaire est simple. Je n'ai jamais reçu d’espèces du gouvernement libyen, non plus de quiconque d’autre du reste. Je n'en ai pas davantage vu passer. Le prétendre est mensonger et diffamatoire", a-t-il commenté.

Interrogé par Reuters, l'avocat de Claude Guéant a lui indiqué que son client "a toujours été très clair. Il n'a jamais de près ou de loin perçu, ou entendu parler du moindre centime d'argent libyen en soutien de la campagne de Nicolas Sarkozy. Il l'a maintes fois répété devant la justice."

Aussi contacté par Mediapart, l’entourage de Nicolas Sarkozy n’a pas voulu réagir à ces informations.
50 millions au total ?
Les soupçons de financement de la campagne de Sarkozy par la Libye ont été révélés dès 2012. Le site Mediapart avait alors publié un document évoquant un accord du régime libyen pour financer l'ancien président, qui assure qu'il s'agit d'un faux.

En 2012 toujours, Takieddine avait déclaré aux juges "tout à fait crédibles" les "informations révélées par la presse au sujet du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 à hauteur de 50 millions d'euros". L'intermédiaire avait été arrêté lors de son retour à Paris avec une nouvelle valise contenant 1,5 million provenant de Libye.

Une information judiciaire contre X a aussi été ouverte le 19 avril 2013 pour corruption, trafic d’influence, faux et usage de faux et blanchiment après les dépositions de Takieddine.

Dans cette affaire, Claude Guéant a été mis en examen en raison d’un virement de 500'000 euros reçu sur son compte et qu'il a peiné à justifier. L’ancien ministre avait assuré qu’il avait reçu cet argent en paiement de la vente de deux tableaux.

En septembre dernier, Mediapart avait aussi publié quelques lignes retrouvées dans le carnet manuscrit d'un ancien haut dignitaire du régime libyen, retrouvé mort noyé dans le Danube en avril 2012, qui mentionnent sans détour les millions d’euros qui seraient partis de la Libye vers la France.


15/11/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres