perlagedediams

perlagedediams

l'Occident préfère les islamistes combattant Assad à l'armée syrienne combattant les terroristes

Les Casques blancs évacués de Syrie sur demande des Etats-Unis: n'y a-t-il plus de mises en scène à réaliser?

 
Alors que l'armée régulière syrienne, appuyée par la Russie, reprend possession du territoire, Israël évacue les Casques blancs de Syrie, sur demande des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et du Canada.
A l'heure où la Russie tente de mettre en place une opération humanitaire de grande ampleur avec la coalition américaine, il est surprenant d'évacuer des membres d'une organisation qui se revendique comme humanitaire.
A moins que ce ne soit qu'une façade. Dans ce cas, l'opération est logique. Mais personne ne relève le paradoxe ...

Nous apprenons ainsi que, suite à l'avancée, semble-t-il irréversible, de l'armée syrienne régulière, les soutiens des Casques blancs lancent une opération d'exfiltration, annoncée le 15 juillet sur CNN.
Ainsi, selon ce média, les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et la France seraient inquiets pour le sort du millier de membres, avec leur famille, de l'organisation des Casques blancs présents en Syrie, et lors du sommet de l'OTAN, le président Trump aurait eu des discussions avec les alliés de la coalitions US pour mettre au point un plan d'évacuation, avec l'aide d'Israël et de la Jordanie.
 
En effet, la moitié des ces personnes a pu être évacuée par Israel vers la Jordanie, avant d'arriver en Europe (essentiellement en Allemagne) et au Canada.
 
 
Explication dans Euronews:
"Il y a quelques jours, le président Trump m'a parlé", a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, "tout comme le Premier ministre canadien Trudeau et d'autres responsables, pour me demander de faire sortir les Casques blancs de Syrie. La vie de ces personnes, qui ont sauvé des vies, était maintenant en danger. J'ai donc autorisé, comme geste humanitaire, leur transfert via Israël vers d'autres pays ".
S'il s'agit d'humanitaires, où est le problème? De quoi doivent-ils avoir peur?

Rappelons que cette organisation n'oeuvre qu'en zone terroriste. Ce que les médias occidentaux appellent les "rebelles". Daesh, Al Nusra, etc. Des "rebelles", presque des héros pour les médias occidentaux, car ils luttent contre Assad. Qui, pour eux, est bien pire qu'un islamiste.  Il est vrai que les "rebelles" reçoivent une aide conséquente (et vitale) de la part des Occidentaux.
Qu'il s'agisse des dépôts d'armes qui ont été retrouvés après la fuite des terroristes, des appareillages médicaux utilisés non pas pour la population, selon les témoignages des survivants, mais pour remettre sur pied les terroristes. Israël n'est d'ailleurs pas en reste. Sans même parler des divers bombardements d'installations militaires syriennes, aidant ainsi directement les groupes terroristes, Israël a plus d'une fois soigné les terroristes dans ses hôpitaux.
“We’ve assisted them under two conditions,” Ya’alon said of the Israeli medical aid to the Syrian rebels, some of whom are presumably fighting with al-Qaeda affiliate al-Nusra Front to topple Syrian President Bashar Assad. “That they don’t get too close to the border, and that they don’t touch the Druze.”
Autrement dit, d'une manière générale, l'Occident préfère les islamistes combattant Assad à l'armée syrienne combattant les terroristes. Ne voulant pas voir que ce sont ces mêmes individus qui viennent tuer sur nos territoires. Peu importe, Assad est le mal absolu.
D'ailleurs, "il utilise des armes chimiques contre sa propre population", c'est un monstre.
C'est bien connu.
Et pour que ce soit parfaitement connu, que les experts n'aient pas à se déplacer, les Casques blancs organisent de magnifiques mises en scène, qui tournent en boucle dans les médias occidentaux.
Même lorsque le voile tombe, comme avec la déposition du petit Hassan devant l'OIAC, expliquant qu'il se porte à merveille, qu'il s'est toujours porté à merveille, que les Casques blancs avaient besoin de figurants, contre de la nourriture, et que lui justement avait faim, alors il y est allé - pour avoir à manger.
Sinon les "humanitaires" des Casques blancs ne lui auraient rien donné.
Bref, même lorsque les participants de la pseudo attaque chimique à Douma affirme que c'est un Fake (Voir notre texte détaillé ici), même dans ce cas, aucune réaction de la communauté internationale.
Le discours est toujours le même: Assad est coupable car il est un monstre, la Russie est coupable, car c'est la Russie. Point, ça ne se discute pas. On ne discute pas les fondements d'un système.
 
 
Mais l'on évacue discrètement les Casques blancs et leur famille. Ils auraient beaucoup trop de choses à raconter. Et aucune réaction, tout est normal. Le degré d'anesthésie général est stupéfiant.
 


24/07/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour