Dans une expérimentation sur des rats, des scientifiques ont prouvé que le sucre agit comme une drogue. Ils donnaient régulièrement du sucre en excès aux rats. Dans la durée, non seulement les rats ont augmenté leur consommation mais, après un manque, ils souffraient de symptômes de sevrage et même, après une longue abstinence, ils avaient tendance à récidiver. La raison en était que le sucre agit sur le cerveau et augmente le niveau de dopamine, un transmetteur, et donne ainsi un sentiment de bien-être. 

Avec le temps, les animaux s'y habituaient. Pour éprouver le même sentiment de bien-être, les animaux avaient besoin de plus en plus de sucre - le cycle de la dépendance avait commencé. La Journée Mondiale du Diabète pourrait être une occasion idéale pour l'OMS d'informer sur de tels liens de cause à effet. Malgré l'affirmation de l'OMS de « mettre en pratique le meilleur niveau de santé possible pour tous les humains », elle ne met pas fin au business mondial de la dépendance au sucre. Et ceci pour le plus grand « bonheur » de la grande industrie agroalimentaire et de l'industrie pharmaceutique dans le monde entier. Pourquoi donc ? 

Nous terminons avec une citation d'Aldous Huxley : « La recherche médicale a fait de si grands progrès durant les dernières décennies qu'il n'y a presque plus personne en bonne santé. » Aldous Huxley, écrivain britannique (1894-1963)