perlagedediams

perlagedediams

L'Ukraine interdit 38 livres russes pour incitation à la haine et au séparatisme

Kiev - Les autorités ukrainiennes ont interdit 38 livres russes, dont des oeuvres d'Edouard Limonov, pour incitation à la haine et au séparatisme, nouvel épisode de la guerre de l'information entre les deux anciens pays frères, ont indiqué mercredi à l'AFP les services fiscaux ukrainiens.

Saisis par le Comité ukrainien de l'audiovisuel, les services fiscaux, chargés des douanes, ont publié la liste des oeuvres interdites d'accès en Ukraine, comme le livre Kiev Kaput du leader du mouvement national-bolchevique Edouard Limonov.

Les ouvrages Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique et Revanche eurasiatique de la Russie, rédigés par l'idéologue proche du Kremlin Alexandre Douguine, ou encore Catastrophe ukrainienne: de l'agression américaine à la guerre mondiale, du conseiller économique du Kremlin Sergueï Glaziev, sont également concernés.

Cette mesure doit empêcher la propagation de l'idéologie de la haine, du fascisme, de la xénophobie et du séparatisme, avait expliqué en juillet Bogdan Tchervak, responsable du Comité de l'audiovisuel, lorsqu'il avait saisi les services fiscaux pour qu'ils interdisent ces ouvrages.

La liste des livres interdits pourrait encore s'allonger, a-t-il prévenu, demandant aux Ukrainiens de prévenir le comité s'ils trouvent d'autres oeuvres ukrainophobes dans les librairies du pays.

Cette interdiction intervient quelques jours après la décision de Kiev d'interdire d'antenne une dizaine de chanteurs et d'acteurs, majoritairement russes, et dont fait partie l'acteur français Gérard Depardieu, devenu citoyen russe il y a deux ans.

Kiev considère que ces chanteurs et acteurs constituent une menace pour la sécurité nationale et les accuse d'avoir soutenu les rebelles prorusses dans l'est ainsi que l'annexion de la péninsule ukrainienne de la Crimée par Moscou.

Les relations entre l'Ukraine et la Russie sont au plus bas depuis l'annexion de la Crimée en mars 2014, suivie par la rébellion prorusse dans l'est qui serait soutenue militairement par le Kremlin selon Kiev et les Occidentaux. Ce conflit armé a déjà fait plus de 6.800 morts en seize mois.

Les combats se déroulent également sur le plan des idées, et une censure d'Etat, visant des artistes indépendants, florit dans les deux camps.

La Russie a ainsi répliqué aux interdictions ukrainiennes en bannissant des concerts de groupes de rock ukrainiens populaires sans donner d'explication officielle.

L'effort de propagande que se livrent les deux pays a également pris quelques tours étranges.

Des experts et des journalistes occidentaux de renom ont ainsi accusé une maison d'édition russe d'avoir publié des ouvrages sous leur nom qu'ils disent n'avoir jamais écrits, a rapporté dimanche le journal Moscow Times.

Selon la gazette, tous les ouvrages en question, dont certains sont attribués à des critiques du régime russe aussi notables qu'Edward Lucas, un ancien correspondant de l'hebdomadaire britannique The Economist à Moscou, présentent sous un jour positif la présidence autoritaire de Vladimir Poutine.


(©AFP / 12 août 2015 21h50)



13/08/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres