perlagedediams

perlagedediams

"La censure n’existe pas en Suisse, mais elle fonctionne très bien"

CENSURE DE SITES INTERNET EN SUISSE (OU AILLEURS).

"La censure n’existe pas en Suisse, mais elle fonctionne très bien" (Kurt Tucholsky)! Cette phrase prononcée par Kurt Tucholsky il y a 75 ans est toujours d'actualité en 2016.

 

Début octobre 2016, le site Internet du lanceur d'alerte vaudois Marc-Etienne Burdet a été censuré. Ce site dénonce des affaires de corruption et en particulier l'affaire Ferrayé. Il contient aussi les lettres de Gerhard Ulrich, en trois langues, envoyées pendant l'année 2016 et les évaluations, en trois langues, d'un grand nombre de procureurs et de juges. Il s'agit du site www.worldcorruption.info

 

Les internautes qui n'utilisent pas les fournisseurs d'accès à Internet tels que Swisscom ou Citycable peuvent accéder aux informations en cliquant sur les liens, car dans ce cas les sites et les fichiers .pdf ne sont pas censurés. 

Quand la censure est présente un message tel que "Not found" est affiché. Parfois il est indiqué que le site est censuré par la justice.

 

Pour détourner cette censure, un site Internet a été créé expliquant les méthodes existantes permettant d'accéder aux sites censurés, malgré la censure exercée par Swisscom et Citycable. Voir http://www.censure.info

 

La solution la plus simple consiste à activer ce sitehttp://www.iweb365.info/

Puis de donner le lien du site censuré après http://     et de taper sur GO.

Par exemple en tapant: 

www.worldcorruption.info pour obtenir le site de M.-E. Burdet ou www.worldcorruption.info/ulrich.htm pour obtenir les textes de la majorité des lettres envoyées par G. Ulrich dès mars 2016.

 

Ou en tapant www.worldcorruption.info/evaluations.htm si vous voulez accéder aux actes réalisés par les procureurs et les juges. Les textes de ces évaluations existent en trois langues. Il suffit de sélectionner un nom, puis de clicker sur le drapeau de la langue désirée. Vous comprendrez alors pour quelles raisons ce site a été censuré en octobre 2016.

Si vous devez utiliser iweb365 pour des liens longs, je vous conseille d'utiliser la fonction copier-coller pour transférer les liens dans le site iweb365.

 

La dernière lettre de G. Ulrich du 18 décembre 2016 explique comment les financiers se sont arrangés pour gruger le peuple suisse depuis plus de 20 ans ... Et comment le procureur Baenziger a classé la plainte pénale déposée en 1998, procédure pénale ouverte par Mme Carla Del Ponte. Cela concerne la gestion des fonds de l'AVS et de l'AI ... La plainte pénale ayant été classée, les financiers continuent leurs actes en toute impunité. 

 

Mes très vives félicitations aux financiers qui ont découvert ces techniques et qui les ont dénoncées. En particulier M. Harry Heutschi.

Mes très vifs remerciements à MM. Burdet et Ulrich pour tout le travail effectué en 2016, afin d'informer les citoyens.

 

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2016/12/19/censure-de-sites-internet-en-suisse-ou-ailleurs-280978.html



01/01/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres