perlagedediams

perlagedediams

Igor Kolomoïsky se barricade dans le quartier général d’Ukrnafta + La loi de la jungle...Un oligarque ukrainien défie la présidence

Igor Kolomoïsky. (Reuters)

Igor Kolomoïsky. (Reuters)

La société pétrolière d’Etat UkrNafta est convoitée par le très puissant gouverneur de DnipropetrovskLa loi de la jungle

Un nouveau front vient de s’ouvrir à Kiev, celui de la guerre des oligarques. Dimanche soir, dans le centre de la capitale ukrainienne, des hommes en uniforme, masqués, ont pris place devant l’entrée d’un bâtiment discret: le siège d’UkrNafta, la compagnie nationale de pétrole. Vigiles payés par l’entreprise? Militaires? Selon Sergueï Lesh­chenko, député du parti politique du président, le Bloc Petro Porochenko, et ancien journaliste d’investigation, Igor Kolomoïsky, le très puissant gouverneur de Dnipropetrovsk qui est aussi un résident genevois, se serait barricadé à l’intérieur du bâtiment, avec ses miliciens.

VIDEO

«Kolomoïsky a amené des soldats, a tweeté Sergueï Leshchenko. Il a construit une clôture autour du siège d’UkrNafta car il ne veut pas abandonner ce qui lui rapporte des milliards.» Dimanche soir, des ouvriers s’affairaient à souder une grille de métal pour boucler l’entreprise d’Etat. En moins de trois jours, UkrNafta est la deuxième compagnie qui a été prise pour cible par des miliciens armés, vraisemblablement à la solde d’Igor Kolomoïsky.

Tout a commencé le 19 mars dernier, après que le parlement a fait passer une loi très attendue, pour réformer la composition des conseils d’administration des compagnies afin de faire baisser le quorum des actionnaires minoritaires, et de réduire du même coup leur capacité de blocage. Igor Kolomoïsky s’en offusque. Il craint que ne lui échappent Ukrnafta, principale compagnie ukrainienne d’extraction d’hydrocarbures, et sa petite sœur UkrTransNafta, le réseau de pipelines du pays.

Fondée en 2004, UkrNafta est détenue par l’Etat à 51%, mais son directoire est contrôlé par le clan Kolomoïsky. Quant à UkrTransNafta, elle appartient à 100% à l’Etat, mais Igor Kolomoïsky y a placé à la direction son homme lige, que les autorités souhaitent remplacer. La réponse d’Igor Kolomoïsky est cinglante: le 20 mars au soir, il se présente au siège d’UkrTransNafta et envahit le bureau de la direction.

«Les lois de la jungle font partie du passé, Monsieur Kolomoïsky», lui a adressé sur Twitter Geoffrey Pyatt, l’ambassadeur des Etats-Unis à Kiev. Mais l’oligarque de Dnipropetrovsk n’en a cure, il lance un défi à l’autorité de l’Etat et au président, Petro Porochenko.



24/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres