perlagedediams

perlagedediams

La proclamation du Nouvel Ordre Mondial à l’ONU par François. Instauration de la religion N.W.O. Poutine, le grain de sable.

https://legrandreveil.wordpress.com/2015/09/28/le-retour-du-roi/

Je reprends ici les explications commencées dans mon dernier article. La visite du pape aux Etats-Unis, où l’Antéchrist politique Obama accueille le faux prophète François, avait pour but de faire reconnaître officiellement par celui qui représente l’Eglise catholique, la prééminence des institutions mondiales et de leurs préoccupations dans le gouvernement du monde.
D’où son discours au Congrès (au Capitole) puis devant l’Assemblée générale de l’ONU.

pape-onu

Il était très important que ce soit le pape qui inaugure cette session un peu particulière de l’ONU, car Lucifer veut, pour que sa victoire soit complète, que ce soit l’Eglise catholique qui reconnaisse son pouvoir.
Or c’est exactement ce qu’a fait François. Ses préoccupations ne sont plus celles d’un pape catholique, à savoir le salut des âmes et la lutte contre le mal et le péché, mais celles de l’organisation mondiale satanique : la lutte contre un prétendu dérèglement climatique, contre la pauvreté et les exclusions, la recherche d’une meilleure équité entre les pays, et bien entendu la fraternité et la paix.

Normalement, un pape doit appeler la terre entière à la conversion à Jésus-Christ, Fils de Dieu, et à l’observation de la loi divine via les préceptes et la doctrine de l’Eglise catholique, seuls garants d’une paix véritable et durable, d’une préservation de la vie naturelle, d’une vraie liberté et d’une réelle charité, mot qu’un catholique préfèrera au terme maçon de fraternité.
Avez-vous entendu cela ? Non, le pape François n’a même pas cité le Christ dans ses discours. Il prône la religion des droits de l’homme dans un hémicycle acquis à sa cause puisque, justement, ces hommes sont les principaux acteurs de la nouvelle religion humaniste des droits de l’homme, qui nie et refuse toute autorité divine.

Etudions un peu cet hémicycle.
Sont réunis à New-York depuis le 24 septembre et jusqu’au 3 octobre 144 chefs d’Etat et 46 ministres. Oui, vous avez bien lu : satan a réuni ses 144 justes à lui !
Ils étaient tous là pour le discours du pape, qui a donc inauguré cette 70ème session, qui est aussi celle du 70ème anniversaire de l’organisation.

C’est donc très clair : les 144 faux-justes sont réunis autour de l’Antéchrist politique Obama avec l’aval (la bénédiction !) du faux prophète François afin de proclamer le Nouvel Ordre Mondial ouvert, c’est-à-dire de signifier ouvertement au monde le règne de Satan.
C’est l’équivalent du festin de Balthazar, dans le livre de Daniel, qui marque la fin des 70 ans de captivité des hébreux à Babylone.

On retrouve exactement les mêmes éléments : le peuple de Dieu en exil, Babylone la ville emblématique de l’Apocalypse, les 144 justes, les 70 ans qui marquent la fin de l’exil, et enfin l’arrogance des rois de la terre, tel Balthazar en son palais.

Mais attention : la roche Tarpéienne est proche du Capitole. Dans l’histoire du festin de Balthazar, ce dernier est tué la nuit même.

 

L’indice du 29 septembre

Une observation est de rigueur ; ces 144 chefs d’Etat, nombre anormalement élevé pour une session de l’ONU, vont rester plus d’une semaine à New York durée anormalement élevée également. Pourquoi ?
Nous avons une explication avec Diana Vaughan. Celle-ci était une prêtresse luciférienne proche d’Albert Pike, qui se convertira sur la fin de sa vie (fin XIXème siècle) et livrera quelques indiscrétions sur Pike et consorts. On peut toujours contester ce personnage, mais enfin, on trouve quelques indices qui étonnamment semblent concorder avec ce que nous vivons. Je me contente de croiser les informations.
Diana Vaughan explique que l’Antéchrist naîtra en 1962. Je note que le concile Vatican II a débuté le 11 octobre 1962, et nous savons qu’il s’agit de l’Antéchrist-religion – à rapprocher des termes de la Salette « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ».

A rapprocher aussi des propos de satan lui-même rapportés dans le Diable au XIXème siècle en 1894 : « Combien de papes après Léon XIII ? » Réponse de satan : « Neuf et après eux je règnerai ». Le neuvième était Benoît XVI.
Tout concorde donc, pas besoin d’être devin ou prophète pour le constater
. Il faut juste être éveillé, et posséder un minimum de connaissances.

Mais Diana Vaughan donne une autre information très intéressante : les lucifériens calculent toujours au 29 septembre : c’est La date clé à chaque fois.
Là aussi, je note que cette session très particulière de l’ONU conserve ses 144 chefs d’Etats du 25 septembre au 3 octobre, donc y compris le 29 septembre !
Pourquoi le 29 septembre ? Parce que c’est la saint Michel, l’archange chef des armées célestes et principal adversaire de Satan avec la Sainte Vierge. Saint Michel et la Sainte Vierge sont probablement les deux êtres que Satan déteste le plus. C’est pourquoi il signe ses méfaits aux dates qui leurs correspondent. Par exemple, le concile Vatican II s’est ouvert un 11 octobre, fête de Marie Mère de Dieu, et s’est clôt un 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception.

Faut-il en déduire qu’il va se passer quelque chose de particulier le 29 septembre ?
Pas forcément. Tout ceci est occulte, de même que les signes divins ne sont pas des signes matériels, comme celui de la marque au front des justes.

Je rappelle le parallèle avec la messe : à la consécration, le pain et le vin deviennent réellement le corps et le sang du Christ et celui-ci est réellement présent, mais on ne le voit pas… la consécration luciférienne sera identique : l’Antéchrist et son chef Lucifer seront réellement présents, mais on ne les verra pas.
On peut juste imaginer qu’un sacrifice de sang sera réclamé comme les 717 morts à la Mecque le jour du discours du pape au Capitole.

Revenons à l’abbé Lémann : la victoire de satan semble donc sur le point d’être proclamée.
Sauf que… il y a une complication non prévue.

 

Poutine, le grain de sable

 Vladimir Poutine et la Russie faisaient partie des plans du Nouvel Ordre Mondial. Les financiers du communisme sont les mêmes que ceux qui ont financé l’Amérique, Roosevelt et Staline se sont partagés le monde à Yalta, les deux pays ont orchestré une fausse guerre (la guerre froide) afin de faire progresser leurs idéologies respectives.
Quand la Russie a opéré sa mutation, en adoptant, du moins en partie, le capitalisme, l’Occident a adopté de son côté un socialisme de plus en plus visible. Un peu comme un système de vases communicants, sachant que la totalité du monde maintenant, Chine comprise, fonctionne selon une synthèse des deux, à savoir des marchés ouverts sur fond de socialisme d’Etat.
Dans ce contexte, Vladimir Poutine a été placé par le système afin de préparer le Nouvel Ordre Mondial en compagnie des autres. C’est pourquoi les cours du pétrole depuis 2000 ont été maintenus à des niveaux anormalement hauts, afin que la Russie, dont l’économie repose sur les hydrocarbures, puisse être financée convenablement.

Et puis, petit à petit, la roue a tourné, mais pas dans le même sens pour tout le monde. La Russie a finie par être consacrée par le pape Jean Paul II le 25 mars 1984. Je sais que cette consécration est contestée par les puristes, et qu’elle fut incomplète, mais elle est valable tout de même. Le résultat est là : la Russie est revenue à la foi chrétienne ; une foi Orthodoxe certes, mais une foi bien réelle, et spectaculaire.

Le système savait gérer ces petites disparités entre nations, il les admettait, même s’il sentait bien que la Russie prenait un chemin non souhaité. Mais enfin ça tenait.
Jusqu’au 21 août 2013.
Rappelez-vous, j’avais considéré que la fin du monde aurait dû avoir lieu le 21 août. Normalement oui. C’est pourquoi la synagogue de satan avait retenu cette date pour lancer la troisième guerre mondiale, dans laquelle la Russie avait un rôle à jouer.

Lequel ? On ne sait pas. En revanche,on sait que Vladimir Poutine va empêcher cette guerre en stoppant net les velléités belliqueuses des américains et des français.

Depuis ce moment-là, c’est la haine entre l’Empire (USA, Europe, Israël) et la Russie, et cette situation n’était pas prévue. Ils ne simulent pas.
Dès septembre 2013, ils ont exclu la Russie du G8, et découvert que celle-ci avait une politique défavorable à leur propagande homosexuelle (ce qui n’était pourtant pas nouveau). Ils ont boycotté les JO de Sotchi alors que quelques mois auparavant, c’était l’euphorie.
Et surtout, ils ont ouvert le front ukrainien, ce qui n’était pas prévu (du moins pas immédiatement), pour obliger la Russie à se soumettre, ou à commettre une bévue. Ils ont abattu un Boeing 777 au-dessus de l’Ukraine. Ils ont sciemment fait baisser les cours du pétrole afin de réduire les revenus de la Russie, et entamé un processus de sanctions économiques.
Rien de tout ceci n’était prévu et je puis assurer qu’il ne s’agit pas de simulations ni de faire semblant.

Le Boomerang
Un des pions essentiels du Nouvel Ordre Mondial leur échappe, et cette pièce maîtresse c’est la Russie. Ce régime, qu’ils ont financé et créé de toutes pièces pour être un acteur majeur du grand soir, n’obéit plus aux ordres.

Le pion se transforme en boomerang, ils sont en train de le prendre en pleine figure.

C’est en cela que j’appelle Vladimir Poutine le Secours des Chrétiens car dans le combat contre DAECH, il va se révéler une véritable alternative à la coalition de l’OTAN, qui fait semblant de combattre son propre bébé.poutine-obama
D’où la grande perplexité des chefs d’Etat en ce moment même à New York : ils ne savent pas comment faire plier Poutine, surtout que celui-ci connaît forcément leur plan de domination. Et ils savent que si les russes veulent être efficaces dans la lutte contre DAECH, ils peuvent l’être très facilement.

Dans la mystique surnaturelle, Vladimir Poutine est l’instrument de la Sainte Vierge pour punir les méchants. Membre de Babylone, il en est sorti pour détruire Babylone. Le boomerang.
C’est pourquoi je l’appelle le Secours des chrétiens. Non seulement car il saura, lui, aider efficacement les chrétiens persécutés au Moyen-Orient en anéantissant leurs bourreaux, mais aussi parce qu’il est né le 7 octobre, jour de la victoire de Lépante, et fête de Notre-Dame du Rosaire. L’instrument de Notre-Dame.
La Sainte Vierge à Fatima a bien insisté sur le rôle de la Russie à la fin des temps.
Nous y sommes.

A partir de ce moment, l’Empire américano-israélo-européen n’a pas le choix. Soit il laisse la Russie dégommer ses œuvres, soit il se saborde lui-même.
Tel Néron mettant le feu lui-même à Rome, l’Empire est bien capable de s’auto-détruire.
Satan détruira lui-même son œuvre pour accuser la Russie et provoquer le chaos tant espéré.
Après tout, ce ne serait que justice. Après la tribulation des justes, la tribulation des méchants.

Méditons ces admirables paroles de Bossuet :
« Dans ces terribles châtiments qui font sentir sa puissance à des nations entières, Dieu frappe souvent le juste avec le coupable. Les mêmes coups qui brisent la paille séparent le bon grain : l’or s’épure dans le même feu où la paille est consumée, sous les mêmes châtiments par lesquels les méchants sont exterminés, les fidèles se purifient. »

Justement, jusqu’à maintenant, les tribulations ont concerné essentiellement les justes. Il serait temps que le feu final atteigne aussi les méchants et leur fasse sentir les effets de la justice divine. C’est l’objet de la sixième période (6èmes église, sceau et trompette).



02/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres