perlagedediams

perlagedediams

Laurent Cuenca, ancien CRS: "c'est la franc-maçonnerie qui décide maintenant de l'avenir du peuple, sous les ordres du nouvel ordre mondial"

L'affaire Laurent Cuenca 2013

lundi 18 avril 2016

 
Laurent Cuenca a passé 28 dans la police, sa dernière affectation étant la CRS 24 de Bon-Encontre. En 2012, il a été mis en retraite anticipée car sa hiérarchie lui reprochait d'avoir manqué à son "droit de réserve" suite à la création en 2011 de l'association "Police victimes". 

Laurent Cuenca était le président de cette association et c'est à ce titre qu'il s'exprimait le 8 juillet 2011 au micro de Jean-Jacques Bourdin (RMC), évoquant les sous-effectifs, l’insécurité et les conditions de travail. Ni une ni deux, la hiérarchie a trouvé une excuse (fausse de surcroît) pour mettre le fonctionnaire à la retraite. Aujourd'hui libéré de ce fameux "devoir de réserve" (ou disons-le carrément "devoir de se taire"), il se livre à un état des lieux de la police nationale, largement infiltrée par la franc-maçonnerie et qui aide à la mise en place du nouvel ordre mondial. Il invite les CRS à "tomber les boucliers " en masse lorsque leurs ordres sont immorales afin qu'ils ne soient pas "acteurs de la répression à outrance contre le peuple" telle qu'on la voit en ce moment.
 
Les Forces de l'Ordre sont devenues des mercenaires!

 

Liens connexes:

Extrait du livre de Laurent Cuenca: "Du ciel en enfer"

Un lycéen tabassé devant le lycée Henri-Bergson par un policier lors de la manif anti loi-travail


Etat d'urgence ou Etat policier? Un octogénaire brutalement perquisitionné pour… du bicarbonate de soude

Un haut fonctionnaire de police corrompu protégé par la Franc-maçonnerie

Les policiers enlèvent leur casque et rejoignent les manifestants - Italie 09/12/2013


19/04/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres