perlagedediams

perlagedediams

LE DANGER DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES EST-IL RÉEL?

 

 

Beaucoup de gens se posent cette question mais ils préfèrent ne pas entrer dans les détails parce que la vérité peut être très inconfortable. Dans cet article, nous allons tâcher de vous résumer les sources principales des ondes électromagnétiques, les risques potentiels pour la santé des personnes exposées aux champs électromagnétiques et les méthodes de protection contre leurs effets néfastes.

 

Qu’est-ce que le champ électromagnétique ?

Des champs électromagnétiques existent naturellement partout dans la nature, sous l’influence d’orages, ou du champ magnétique terrestre notamment.

 

Les champs électromagnétiques sont de plus en plus présents dans notre environnement au fur et à mesure que se développent les réseaux électriques (lignes et postes de transformation à haute et très haute tension, compteurs Linky…) et de télécommunication (radio, télévision, téléphonie mobile…) et l’utilisation d’appareils tels que les fours à micro-ondes, les plaques à induction, les ordinateurs, le wi-fi…

 

D'après le directeur de recherche au Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système (IMS) de Bordeaux Bernard Veyret, les champs électromagnétiques composent des ondes caractérisées par un paramètre appelé « longueur d’onde » (L) qui est relié à la fréquence (F) par la formule F=c/L, où c est la célérité, c’est à dire la vitesse de la lumière. La fréquence s’exprime en Hertz (Hz).

 

Ainsi, les ondes électromagnétiques consistent en un très large spectre (couvrent une gamme de longueurs d’onde de 10000 km à 1 millimètre) comprenant :

•  Les champs et rayonnements électromagnétiques de fréquences extrêmement basses (ELF) vont de 10 Hz  à 10 kHz et concernent principalement la production et la distribution de l’énergie électrique (lignes haute tension et appareillages électriques).

•  Les champs et rayonnements électromagnétiques de basses et moyennes fréquences  vont de 10 kHz à 1 M Hz.

•  Les champs de hautes fréquences (VHF) et d’hyperfréquences (UHF) vont de 1 MHz à 10 GHz (ondes décamétriques à décimétriques) et sont produites essentiellement par les télécommunications (radio Ondes Courtes, télévision, radar, téléphonie mobile) et par des procédés industriels comme les fours industriels à micro-ondes...

 

« C’est la longueur d’onde du rayonnement qui détermine son impact sur l’organisme. Plus l’onde est courte, plus elle véhicule d’énergie. Certaines ondes électromagnétiques véhiculent tellement d’énergie qu’elles sont capables de briser les liaisons intra et inter-moléculaires. Ce sont les rayons dits « ionisants », tels que les rayons X, les rayons gamma émis par les substances radioactives, ou encore les rayons cosmiques », - écrit le journaliste et le spécialiste des questions d’énergie, Stephen Boucher, dans son article « Les dangers – réels – des ondes électromagnétiques ».

 

Quelles sources de rayonnements électromagnétiques naissent de l’activité humaine ?

Voici quelques exemples de sources de rayonnements électromagnétiques aux intensités élevées.

Dans le secteur industriel :

•    presses haute fréquence
•    fours à micro-ondes
•    bacs d’électrolyse
•    fours à induction
•    chauffage diélectrique, contrôle par magnétoscopie etc.

Dans le secteur médical :

•    imagerie par résonnance magnétique (IRM),
•    diathermie à usage médical 
•    bistouri électrique, etc.

Dans le secteur de la distribution électrique :

•    lignes et postes de transformation à haute et très haute tension, 
•    sous-stations électriques, etc.

Dans le secteur des télécommunications :

•    antennes de radiodiffusion
•    antennes de télédiffusion
•    antennes de téléphonie mobile
•    stations de radars civils ou militaires, etc.

Enfin, dans les bureaux de chaque secteur, les travailleurs sont exposés aux mêmes rayonnements électromagnétiques que la population générale, mais souvent avec plus de sources dans les locaux de travail :

•    Wifi
•    compteurs Linky
•    lecteurs de puce RFID 
•    alarmes
•    télécommandes de systèmes de climatisation
•    matériels d’éclairage
•    ordinateurs
•    équipements de bureau…

Utilisation plus intense de

•    téléphonie sans fil DECT
•    téléphones portables GSM et UMTS…

Les objets du quotidien qui émettent des rayonnements de hautes fréquences sont :

Les fours à micro-ondes, les compteurs communicant Linky, le WI-FI, la téléphonie, les plaques induction, tous les objets qui fonctionnent avec le Bluetooth, les radars etc. Il s’agit ici d’applications considérées comme « hautes fréquences » ou « hyperfréquences ». Le but de tous ces signaux est de modifier le champ électromagnétique pour permettre la transmission d’information.

Source : Officiel Prévention (1) et OMS (2)

 

Une exposition prolongée aux champs électromagnétiques hautes fréquences présente-t-elle des risques ?

La présence de champs électromagnétiques, non perceptibles, qui provoquent une accumulation de particules électriquement chargées, suscite quelques craintes pour la santé publique. Cela est renforcé en milieu professionnel, car le travailleur peut être en plus exposé à des champs électromagnétiques émis par d’autres sources artificielles d’une intensité bien plus forte et/ou beaucoup plus longtemps.

 

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les champs de radiofréquence produits par les antennes de TV, de radio, de radar, les portables et les fours à micro-ondes « donnent naissance, dans l’organisme, à des courants induits, qui, si leur intensité est suffisante, sont capables de produire toute une gamme d’effets… » Source (3)

 

L’association Robin des toits nous avertit que les micro-ondes et les ondes très basses fréquences présenteraient une toxicité (par la production de protéines de stress et par résonance avec les fréquences cérébrales). Elles désorganiseraient les processus physiologiques en causant :

•    la perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau 
•    la perturbation de production de la mélatonine
•    la déstabilisation des régulations membranaires
•    les dommages génétiques.
      Source (4)

D'après les informations relevées sur le site de Officiel Prévention, les courants électriques très faibles interviennent dans le fonctionnement des organismes vivants et font partie de la physiologie, par exemple au niveau de la communication intercellulaire. Les champs électromagnétiques provoquent des courants électriques qui peuvent perturber les courants corporels naturels et provoquer des effets biologiques, selon l’intensité, les fréquences, les durées d’exposition…  Source (5)

 

« D’autres effets possibles des CEM font encore l’objet de débats scientifiques tels que la génotoxicité, le risque de cancers, des effets sur la multiplication cellulaire, des modifications de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique, des perturbations enzymatiques et hormonales. » Source : Cancer Environnement

 

En 2005, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a attiré l’attention de l’opinion publique sur le nombre croissant d’individus se plaignant d’une dégradation de leur état de santé qu’ils attribuent à une forte sensibilité aux champs électromagnétiques. La liste des symptômes de l’électrosensibilité serait longue : fatigue, maux de tête, nervosité, troubles du sommeil, vertiges, acouphènes, palpitations… la rendant très difficile à diagnostiquer.

 

De nombreuses études scientifiques montrent une corrélation entre l’exposition aux ondes électromagnétiques et les maladies suivantes :

•    leucémie infantile (6)
•    tumeur cérébrale (7)
•    cancer du sein (8)
•    cancer de la peau

Avis aux lecteurs qui souhaitent aller plus loin. Nous vous invitons à lire les études publiées sur le Portail d'information « Cancer Environnement », un site de référence sur les risques de cancer en lien avec des expositions environnementales. Source (9) 

Quelles sont les solutions de protection contre les effets des champs électromagnétiques ?

•    Blindage des équipements avec des protections métalliques faisant office de cage de Faraday
•    Éloignement des sources d’émission
•    Protection des maisons et des locaux de travail à l’aide des dispositifs tels que les Correcteurs d’Etat Fonctionnel (CEF), par l’utilisation de peintures électroconductrices, de rideaux spéciaux en tissu de coton avec fils de cuivre et d’argent qui atténuent les ondes haute fréquence…
•    Protection individuelle : aujourd'hui, il parait impossible d'éviter l’exposition aux rayonnements électromagnétiques. Ainsi, il nous semble très important de s’en protéger. Nous estimons qu’à ce jour, l’un des meilleurs dispositifs de protection est le Correcteur d’Etat fonctionnel (CEF).

Plus d’infos ici

*Cet article n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.



12/08/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres