Commentaire : Détermination, dépassement de soi, courage : c'est qu'avec le sport de haut niveau, ces qualités humaines prennent enfin tout leur sens. 
Voyons par nous-même : asthmatiques, arthritiques, hyperactifs, "troublés" de l'attention, maniaco-dépressifs, narcoleptiques, hypersomniaques, allergiques, hyperphagiques, cardiaques (!) ; et oui, qui savait, en réalité, que nos grandes idoles sportives étaient si malades ? La merveilleuse humilité dont font preuve ces athlètes à cacher au grand public les handicaps dont ils souffrent secrètement depuis des années est tout bonnement renversante. Devant un tel exemple de combativité et d'abnégation, pourquoi écouter les empêcheurs de tourner en rond, aux discours non relayés par les médias, d'ailleurs on le comprend, qui osent dire que :
"Des sportifs sains peuvent légalement prendre des médicaments interdits aux autres, alors que des gens lourdement handicapés sont écartés des Jeux paralympiques sur des soupçons." Poutine.
De même qu'on se demande pourquoi on lirait le minuscule article proposé ci-dessous, un des rares qu'on trouve sur la toile « classique » à poser quelques questions pleines de bon sens. Oui, on se demande pourquoi on ferait tout ça. 


 
 
En attendant la déclaration de l'AMA concernant la troisième fuite de données par le groupe de cyberespions Fancy Bear. 

Les 'Fancy Bears' mettent en avant et peut être d'une manière maladroite, l'usage trop fréquent des AUT (Authorisation à Usage Thérapeutique), permettant aux athlètes de pratiquer leur sport même s'ils sont plus ou moins malades en se soignant avec des produits qui sont sur la listes des substances interdites

Là est la limite des controles et du système de lutte contre le dopage; si vous êtes dans une fédération bien organisée avec un bon suivi médical, il vous sera plus facile d'avoir une AUT. 

Pour conclure, si vous êtes malade, pourquoi vous obstiner à participer à des compétitions de haut niveau ? Est-ce une fin en soi ? La pratique du sport que l'on cherche à développer dans la population a-t-elle un sens avec cette image du sport de haut niveau qui semble plus contre nature qu'autre chose ? 

Le sport à tout prix ou la santé, qu'est ce qui prime ?