perlagedediams

perlagedediams

Les 6 mystérieuses pyramides de la ville sacrée de Caral-Supe au Pérou…

Publié par MERLIN sur 6 Octobre 2015, 23:04pmCatégories : #Mysteres

Les 6 mystérieuses pyramides de la ville sacrée de Caral-Supe au Pérou…

Au-dessus des rives du rio Supe, sur une surface de 65 000 mètres carrés se dressent six pyramides témoignant de cette culture antérieure aux Incas. En 2004, un quipu a été découvert dans une cache aménagée dans le sous-sol d'une pyramide.

La pyramide majeure, elle, a la taille de quatre terrains de football, et l'amphithéâtre qui se trouve en son milieu peut contenir plusieurs centaines de personnes. La pyramide la plus imposante s'élève à 18 mètres et a une base de 150 mètres sur 160.

Si l'on en croit cette formidable découverte, les pyramides de Caral seraient contemporaines à celles d'Egypte. Grâce au travail de Ruth Shady, la preuve est enfin apportée qu'une civilisation complexe a vu le jour en Amérique latine, à la même époque qu'autour de la Méditerranée.

Les analyses au carbone 14 de roseaux retrouvés en son sein datent sa construction entre 2600 et 2000 av. J.-C., ce qui fait d'elle la plus vieille ville américaine et l'une des plus anciennes au monde, contemporaine des grandes pyramides d'Égypte.

Il y a plus de 6 000 ans, l'homme a quitté la forêt pour fonder les premières civilisations. La cité perdue de Caral, au Pérou, apporte peut-être une explication à ce changement. Ce documentaire passionnant redonne vie à la cité perdue grâce à de superbes reconstitutions en 3D.

En 1994, l'archéologue Ruth Shady, de l'université de Lima, pense avoir découvert des pyramides sous les paysages péruviens. Grâce à sa persévérance, elle parvient à mettre en oeuvre des fouilles.Petit à petit, les recherches mettent au jour des pierres, des escaliers, des murs et même des bouts de cordes, qui permettent une datation précise : la cité perdue aurait vu le jour près de -2'600 ans avant notre ère.

Les archéologues mettent au jour de nombreuses trouvailles et trésors utiles pour l'étude de cette civilisation. Par ailleurs, les découvertes scientifiques permettent de penser que la cité de Caral avait élaboré un savant système d'irrigation pour faire pousser du coton et en faire commerce.

Grâce à des images 3D saisissantes de réalisme, ce documentaire exceptionnel questionne, entre autres, les origines des grandes civilisations.

Caral, découverte en 1905, est restée peu explorée parce qu'elle ne recelait ni poteries ni or, et elle a sûrement encore bien des choses à dévoiler. Ce n'est que dans les années 1990 que Ruth Shady Solis a commencé à mettre à jour ces sites.



07/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres