perlagedediams

perlagedediams

Meurtre d'un prêtre et d'une religieuse à Kiev

Le corps de la moniale a été trouvé avec les mains liées et des traces de tortures

 

International
Kiev Prieur Roman Nikolayev (Photo www.pravoslavie.ru)

Le patriarche Cyrille de Moscou dénonce le meurtre d'un prêtre et d'une religieuse à Kiev

Jacques Berset

Moscou, 30.07.2015 (cath.ch-apic) Le patriarche Cyrille de Moscou a vivement dénoncé, le 30 juillet 2015, le meurtre d’un prêtre et d’une religieuse orthodoxes à Kiev.

Mercredi matin 29 juillet, le Père Roman Nikolayev, un prêtre de l’Eglise orthodoxe ukrainienne affilié au patriarcat de Moscou, est décédé des suites d’une agression. Le même jour, Sœur Alevtina, religieuse orthodoxe du monastère Florovsky, à Kiev, a été retrouvée assassinée dans son appartement.

La moniale Alevtina s’était rendue dans un appartement pour se laver avant une intervention chirurgicale, car il n’y avait pas d’eau chaude dans son monastère. Plus tard, le corps de la moniale a été trouvé avec les mains liées et des traces de tortures. La religieuse était âgée de 62 ans, selon des informations fournies par l’Union des Confraternités orthodoxes des chrétiens d’Ukraine.

Les orthodoxes affiliés à Moscou dans le collimateur des nationalistes

Roman Nikolayev, prieur de l’église Sainte Tatiana à Kiev, âgé de 40 ans, était dans le coma après avoir été grièvement blessé de deux balles à la tête, dimanche 26 juillet à l’aube, dans un immeuble de l’avenue Geroev Stalingrada, dans la capitale ukrainienne. Les assassins n’ont rien volé. L’agence d’information russe Interfax n’a reçu aucune information sur ces cas de la part des autorités ukrainiennes chargées de l’enquête.

Le patriarche Cyrille, chef de l’Eglise orthodoxe russe, a exprimé ses condoléances suite à la mort du Père Roman Nikolayev et de Sœur Alevtina. Il a déclaré qu’il est particulièrement inquiétant de constater que “ces meurtres scandaleux d’un prêtre et d’une religieuse ont été commis au moment même où les saisies d’églises appartenant à l’Eglise orthodoxe ukrainienne continuent, alors que de fausses accusations et des menaces sont lancées dans l’espace public, visant son clergé, ses moines et ses laïcs”.

Dans son message de condoléances adressé au métropolite orthodoxe de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre, primat de l’Eglise orthodoxe ukrainienne, le patriarche de Moscou dit son espoir que les autorités ukrainiennes mènent une enquête “impartiale et approfondie” sur ces crimes et que leurs auteurs soient retrouvés et dûment punis. (apic/interfax/be)



31/07/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres