perlagedediams

perlagedediams

NESTLÉ – L’ANCIENNE VICE-DIRECTRICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DÉVOILE UN SCANDALE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

28 décembre 2015 dans ActualitéInternationnalMensongesSanté / NutritionSanté / Nutrition 9 commentaires

 

image: http://www.onsaitcequonveutquonsache.com/wp-content/uploads/2015/12/nestle.jpg

nestle

 

 

JUSTICE – Yasmine Motarjemi poursuit son ex-employeur pour harcèlement moral. Le procès, ouvert hier à Lausanne, dévoile certaines pratiques de Nestlé en matière de sécurité alimentaire.

Les traits tirés, les yeux gonflés mais l’air déterminé. C’est ainsi que Yasmine Motarjemi s’est présentée hier à son procès contre Nestlé, son ex-employeur, pour harcèlement moral et psychologique. L’ancienne vice-directrice de la sécurité alimentaire de la multinationale de Vevey s’atta­que à un roc. Mais après des années d’attente, elle compte bien obtenir justice.

Employée de 2000 à 2010, elle considère que l’entreprise l’a empêchée de faire son travail, et par conséquent a négligé la sécurité des consommateurs. Le procès s’est ouvert hier à Lausanne, devant la Chambre patrimoniale cantonale, dans une petite salle du tribunal de Montbenon où une poignée de représentants du service juridique de Nestlé et de la presse se sont partagé les bancs du public.

Une carrière bien partie

«Je n’arrive pas à penser à autre chose, je n’arrive plus à vivre», déclare la soixantenaire d’origine iranienne, aujourd’hui à l’assurance-invalidité (AI). Sa carrière était pourtant bien partie. Après avoir passé dix ans comme experte à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), elle est débauchée par Nestlé en 2000. Le poste de Food Safety Manager est créé pour elle. Une fonction de haut cadre: entre elle et le CEO d’alors, Peter Brabeck, il n’y a que deux échelons hiérarchiques.

 

Dès les premières années, elle bataille pour faire admettre à l’entreprise des dysfonction­nements dans la gestion de la sécurité alimentaire. Avec plus ou moins de succès, mais son travail est reconnu et bien évalué. Rapidement, elle a toutefois le sen­timent d’avoir été embauchée ­davantage pour apporter à la multinationale la caution de l’OMS que pour améliorer la sécurité des produits, rapporte-t-elle au tribunal.

 

En 2002, après avoir appris le cas de deux étouffements causés par des biscuits pour bébé, Yasmine Motarjemi découvre que 38 plaintes ont été déposées en France cette année-là, et que Nestlé connaît le risque depuis longtemps. Lorsqu’elle demande de stopper la production des biscuits, ou du moins d’en relever l’âge de consommation, Nestlé refuse.

L’experte devra se battre pour qu’une autre farine soit utilisée dans la fabrication, et le danger écarté. «Nestlé s’arrêtait au fait qu’aucun enfant n’était mort. J’ai compris que nous avions une vision totalement différente de la santé publique», rapporte-t-elle.

Gênante pour la direction

Selon l’ancienne employée, la direction espère aussi profiter de son réseau pour jouer sur la réglementation internationale. «Un directeur qualité m’a demandé textuellement d’influencer l’OMS.» A l’interne, elle dénonce des pratiques lacunaires orientées par les impératifs du business, au détriment de la sécurité alimentaire. Elle se sent alors soutenue par son supérieur direct, mais gênante pour la ­direction.

 

En 2005, un nouveau chef vient remplacer son supérieur. L’homme lui est notoirement hostile et petit à petit, Yasmine Motarjemi est mise à l’écart, selon ses dires. Son département est chamboulé, des projets lui sont retirés et son équipe est démantelée. Elle se sent humiliée et exclue.

 

Lorsqu’il s’agit de faire un manuel qui définit des critères de qualité des produits, on ne lui propose pas de participer aux travaux. Son supérieur s’en charge et la sécurité alimentaire y est traitée de manière édulcorée, juge-t-elle. Lorsqu’un rapport dénonce des défaillances dans une usine, son chef lui dit que les usines doivent mieux se préparer pour les audits.

La vice-directrice a l’impression qu’on cherche à lui nuire par tous les moyens et assure même que son supérieur a volontairement négligé certains aspects de sécurité alimentaire pour la compromettre.

Atteinte dans sa santé

Sous pression et atteinte dans sa santé, Yasmine Motarjemi adresse lettres et plaintes aux ressources humaines et à la direction de la société, qui restent souvent sans réponse. Elle demande finalement un audit de son département, tout en dénonçant le harcèlement moral dont elle est victime. On lui propose d’autres postes, qu’elle refuse, estimant qu’il s’agit de «voies de garage». Ses propres propositions ne sont pas retenues. Finalement, elle est licenciée en janvier 2010 après que son avocat eut écrit à l’entreprise pour envisager une solution à l’amiable.

Yasmine Motarjemi a déposé plainte pour harcèlement en décembre 2011. Nestlé a répliqué en portant plainte à son tour contre elle pour violation du devoir de discrétion. L’ex-cadre réclame un franc symbolique pour tort moral, mais elle demande 2,1 millions de francs pour compenser son salaire, couvrir ses frais d’avocats et ses frais médicaux.

Nestlé nie en bloc

Les responsables de la multinationale veveysanne, dont l’actuel CEO Paul Bulcke, seront entendus par la justice vaudoise le 16 décembre. L’entreprise a toujours nié en bloc, considérant les accusations de harcèlement de Yasmine Motarjemi comme «complètement infondées». Pour le reste, Nestlé a répété à maintes reprises que la sécurité et la qualité de ses produits étaient une «priorité absolue» et que les normes les plus strictes étaient respectées. I

Ce n’est pas tous les jours que le palais de justice de Montbenon accueille le grand ponte de Nestlé, Paul Bulcke. Mercredi en début d’après-midi, policiers en gilet pare-balle et photographes armés d’objectifs grand angle étaient postés devant le Tribunal d’arrondissement de Lausanne. Lors d’une audience qui s’est prolongée jusqu’à 19 h, le CEO de Nestlé …


En savoir plus sur http://www.onsaitcequonveutquonsache.com/2015/12/nestle-lancienne-vice-directrice-de-la-securite-alimentaire-devoile-un-scandale-en-matiere-de-securite-alimentaire/#k5H23LrZ6ZJXSWMJ.99



30/12/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres