perlagedediams

perlagedediams

Omar Mateen, responsable de la tuerie d'Orlando, travaillait pour G4S !...était-il homosexuel ?

Attentat d'Orlando : loup solitaire ? Un témoin parle d'au moins quatre tireurs

Le tueur d'Orlando et l'hypocrite Amérique


Le tireur qui a ouvert le feu et tué 49 personnes dans une boîte de nuit d’Orlando (Floride) est un Américain d’origine afghane de 29 ans, Omar Mateen. Ses papiers ont été retrouvés sur lui après qu’il a été abattu par la police, et le FBI a confirmé son identité. 

Allégeance à l’EI 

Lors de son attaque, il a prêté allégeance à l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) et fait référence aux frères Tsarnaïev, auteurs des attentats de Boston en 2013, a rapporté le porte-parole de la police de l’Etat du Massachusetts. Le FBI a, quant à lui, confirmé les informations de presse selon lesquelles Omar Mateen avait appelé le numéro d’urgence 911 – celui de la police – pour revendiquer son allégeance à l’EI, avant d’être abattu par les forces spéciales dans le Pulse, la boîte de nuit d’Orlando.
Le groupe djihadiste a revendiqué lundi la fusillade dans un bulletin de sa radio officielle : « Dieu a permis au frère Omar Mateen, un des soldats du califat en Amérique, de mener une ghazwa [terme islamique pour désigner une attaque] durant laquelle il est parvenu à entrer dans une boîte de nuit des sodomites dans la ville d’Orlando (…) et à tuer et blesser plus de 100 d’entre eux », a annoncé le bulletin d’Al-Bayan. 

Le couple d’origine pakistanaise, qui avait tué 14 personnes à San Bernardino (en Californie), en décembre, avait également prêté allégeance à l’EI, sans que des contacts avec l’organisation aient été avérés. Dans un communiqué revendiquant l’attaque, l’EI a qualifié Omar Mateen de « soldat du califat ». 
 
Surveillé par le FBI !

La police fédérale explique qu’Omar Mateen avait des « antécédents violents ». L’homme avait été interrogé à deux reprises par le FBI lors de deux enquêtes, en 2013 et 2014, pour des liens supposés avec la mouvance islamiste, sans donner de suite, faute de preuves. 

Malgré tout, titulaire d’un port d’arme, Omar Mateen a pu se procurer très récemment deux armes (une arme de poing et un fusil), selon l’ATF, l’agence fédérale chargée de la lutte contre le trafic des armes à feu. Il travaillait dans une entreprise de sécurité, G4S, depuis septembre 2007, laquelle a exprimé sa solidarité avec les victimes sur Twitter et affirmé coopérer pleinement avec les autorités dans le cadre de l’enquête. 

Omar Mateen était donc entré dans le collimateur du FBI en 2013, après que des déclarations rapportées par ses collègues de travail avaient fait suspecter de possibles liens terroristes. Le FBI avait alors lancé une enquête plus approfondie, en interrogeant des témoins, en le surveillant, en vérifiant ses antécédents et en l’interrogeant deux fois. 

Omar Mateen avait capté à nouveau l’attention de la police fédérale en 2014 en raison de liens possibles avec Moner Mohammad Abu Salha, le premier kamikaze de nationalité américaine en Syrie, qui avait grandi lui aussi en Floride avant de rejoindre le Front Al-Nosra, proche d’Al-Qaida. A l’issue d’un nouvel interrogatoire, « nous avons déterminé que le contact était minimal et ne constituait pas une relation substantielle ou une menace à l’époque », a expliqué dimanche le FBI. 
 
« Il me battait » 

Le père du terroriste, Seddique Mateen, a relaté à NBC News un épisode récent, lors duquel son fils avait été choqué de voir deux hommes s’embrasser à Miami, il y a quelques mois. Avant que l’information relative au lien entre son fils et l’EI ne soit divulguée, il avait affirmé que cela aurait pu motiver son geste, qui n’avait, selon lui, « rien à voir avec la religion ». 

Le Washington Post précise que le père du tireur animait une émission en dari (persan parlé en Afghanistan) sur une chaîne nommée Payam-e-Afghan. Sur l’une des vidéos postées sur YouTube, ajoute le journal américain, il remercie les talibans afghans et critique le gouvernement pakistanais. 

L’ex-femme d’Omar Mateen a assuré au Washington Post qu’il n’était « pas une personne stable » et qu’il la battait souvent sans raison pendant les quelques mois qu’a duré leur mariage, à partir de 2009. Elle a précisé qu’il n’était alors pas très religieux, et qu’il travaillait comme garde dans un centre pour jeunes délinquants, mais qu’elle n’avait pas eu de contact avec lui depuis leur séparation.

Source 
G4S, la plus grosse firme de sécurité privée au monde depuis 2007, la même impliquée récemment dans le transport d'immigrants illégaux de la frontière mexicaine aux États-Unis...  

G4S

 
 
250 millions d'euros de capitalisation perdus aujourd'hui à la Bourse de Londres : G4S, l'employeur impacté du tireur d'Orlando, avait été menacé le 22 mai par le gouvernement israélien. La preuve en images. 

Dans le déluge d'informations relatives à la tuerie de masse survenue hier à Orlando, en Floride (50 morts dont le tireur présumé Omar Mateen) et imputée à Daech, l'une d'entre elles demeure sous-traitée : celle du profil singulier de l'employeur -depuis 2007- de Mateen. 

 Première firme mondiale des services de sécurité, la Britannique G4S est depuis plusieurs années dans le collimateur de la mouvance propalestinienne BDS. 

 Le motif : sa participation logistique -dénoncée par le Parti travailliste et des syndicats- au système répressif israélien à l'encontre des Palestiniens, notamment dans le domaine carcéral et la gestion des check-points. 


En mars dernier, G4S s'était engagé, pour la première fois, à cesser ses activités en Israël d'ici fin 2017. Officiellement, G4S avait invoqué des difficultés économiques qui nécessitèrent une réorientation de ses investissements. 

L'explication n'a visiblement pas convaincu le gouvernement israélien qui affirme savoir, de source sûre, que la compagnie aurait cédé aux pressions récurrentes du mouvement BDS. 

Le 22 mai, le quotidien israélien The Jerusalem Post organisait sa conférence annuelle à New York. Parmi les intervenants : Gilad Erdan, ministre israélien de la Sécurité intérieure, des Affaires stratégiques et de l'Information. Avec véhémence, ce membre du parti nationaliste Likud a abordé la croissance du BDS -mouvement assimilable aux groupes terroristes selon lui- avant de menacer G4S pour sa décision en affirmant (à partir de 17'10) que la compagnie en "paiera le prix". 

Nathan Guttman, correspondant du journal juif new-yorkais The Forward, avait d'ailleurs tweeté le propos en direct. 

 

Erdan fait vraisemblablement allusion à une sanction financière. Curieusement, aussitôt après avoir mis en garde G4S, le ministre a salué l'ultra-sioniste Rick Scott, gouverneur de Floride qui s'est engagé à ne pas investir dans les "compagnies qui boycottent Israël". 

Quatre jours après, Ashley Almanza, PDG de G4S, a tenté un rétropédalage en affirmant lors de la houleuse réunion annuelle des actionnaires que sa compagnie "s'oppose aux boycotts anti-israéliens" et "continuera à opérer en Israël, même si nous vendons pas G4S Israël". 

Insuffisant pour la mouvance sioniste : le lendemain, vendredi 27 mai, la Ligue anti-diffamation de Floride (antenne locale de l'ONG ultra-sioniste ADL) a fait savoir dans un communiqué qu'elle attendait encore des réponses claires de G4S, désormais ciblée par les organisations pro-israéliennes comme le souligne aujourd'hui Haaretz. 

Et Tel Aviv -qui affiche sa solidarité avec les Américains- peut cependant jubiler. 


Lundi 13 juin, la compagnie G4S a dégringolé dans les bourses européennes, au point d'avoir déjà perdu 251 millions d'euros de capitalisation pour la seule Bourse de Londres. 

Une coïncidence intrigante pour conclure : Omar Mateen, interrogé par le FBI (en 2013 et 2014) pour ses éventuels liens avec la mouvance terroriste, était pourtant demeuré un agent de sécurité certifié jusqu'à hier. En Floride, la certification en la matière est renouvelable tous les 2 ans. La délivrance d'une telle certification est assurée par le Département de l'Agriculture et des Services aux Consommateurs de Floride. Tel fut le cas pour Omar Mateen dont la certification -valide depuis 2007- avait été prolongée jusqu’en 2017. 

Sur ce point, Panamza -qui avait effectué des captures d'écran dans la journée de dimanche- a constaté des modifications en ligne -faites entre dimanche et lundi- à propos des informations officielles sur Meeten. D'une part, G4S a changé -dans son communiqué- la datation de départ de son recrutement (transformé de "10 septembre 2007" - à "2007"), d'autre part, le gouvernement de Floride a effacé la date de la fin de certification de Mateen (toujours visible dans le cache de Google : 13 septembre 2017).

 


Qui est l'homme -au sein de la gouvernance de Floride- chargé de superviser les délivrances de certificat pour être habilité dans la fonction d’agent de sécurité? 

Le secrétaire du Département concerné (et dont le nom apparaît d'ailleurs sur la page internet dédiée) se nomme Adam Hughes Putnam. Ancien représentant au Congrès et partisan de l’invasion de l’Irak, ce Républicain qui vise le poste de gouverneur de Floride pour 2018 (tremplin favorable pour briguer ensuite la présidence) a une particularité : son engagement radical en faveur d'Israël. 

Avec l'actuel gouverneur Rick Scott, il a signé en 2014 une sorte de charte (relayée par un groupe judéo-chrétien millénariste) de soutien inconditionnel au régime de Tel Aviv. 


À l'origine de la dernière reconduction problématique -en septembre 2015- de la certification de Meeten, Putnam n'a pourtant pas manqué d'exprimer publiquement, via Twitter, ses "prières" envers les victimes de la tuerie et sa "reconnaissance" aux forces de l'ordre. 


Hicham Hamza
Source 
Omar Mateen était-il lui même homosexuel ?
Les Inrocks - Il y a 4 heures
Plusieurs témoignages concordants ont donné un éclairage nouveau à la tuerie d'Orlando. Omar Mateen, l'auteur d'une des pires attaques ...
Plus d'actualités pour "Omar Mateen gay"

Tuerie d'Orlando : Omar Mateen était-il homosexuel ? - SudOuest.fr

www.sudouest.fr/2016/.../omar-mateen-ou-le-profil-du-loup-solitaire-2399696-4778.ph...
Il y a 16 heures - L'auteur de la tuerie d'Orlando, Omar Seddique Mateen. ... Non seulement le tueur de la discothèque gay d'Orlando s'est déjà signalé par ses ...

Tuerie d'Orlando : et si Omar Mateen était homosexuel ? - Le Parisien

www.leparisien.fr › Faits divers
Il y a 6 heures - Et si la radicalisation n'était qu'une partie de l'explication? Des témoignages font état de la possible homosexualité d'Omar Mateen, l'homme ...

Selon plusieurs témoins, Omar Mateen, l'auteur de la tuerie d'Orlando ...

www.huffingtonpost.fr/.../orlando-club-gay-etats-unis-pulse-omar-mateen_n_104498...
 
Il y a 8 heures - TERRORISME - L'auteur de la tuerie dans un club gay d'Orlando, qui a fait 49 morts et 53 blessés, a fréquenté le lieu à plusieurs reprises, ...

Attentat d'Orlando: le tireur travaillait pour une compagnie de sécurité liée au gouvernement et était connu du FBI (MAJ diverses)

 
Cet attentat a fait 50 morts et 53 blessés dans une boite de nuit gay à Orlando. Le tireur serait Omar Mateen, un américain d'origine afghane. Son ex-femme, Sitora Yusufiy, l'a décrit comme une personnalité « bipolaire », perturbée psychologiquement et en proie à des accès de colère durant lesquels il lui arrivait de la battre et d'« exprimer de la haine envers tout ».

Son père indique qu'il y n'y aurait pas de mobile religieux, pourtant on rapporte qu'il aurait appelé les services de secours pour prêter allégeance à l'EI...pendant la fusillade. Mateen travaillait depuis 2007 pour la société de sécurité G4S qui est notamment en contrat avec le Département de Sécurité Intérieure (DHS). Cette même firme a par exemple été employée par les autorités pour répartir des immigrés illégaux en provenance du Mexique sur le territoire américain
 
Ce qui est encore plus troublant c'est que cet agent de sécurité a été interrogé a au moins 3 reprises par le FBI pour des supposés liens avec le terrorisme mais à chaque fois, l'affaire a été classé sans suite (alors même que l'un des interrogatoires le reliait à un terroriste notoire qui s'est ultérieurement fait sauter en Syrie). Mateen était donc sous surveillance du FBI ces dernières années, pourtant ses habilitations de sécurité et son autorisation de port d'arme n'ont jamais été révoquées. Il a d'ailleurs acheté les armes dont il s'est servi pour la fusillade parfaitement légalement aux Etats-Unis. Comment une telle chose est-elle concevable au pays de Big Brother alors que l'homme était déjà connu du FBI?
 
Enfin, cette entrevue d'un témoin de la fusillade est particulièrement suspecte. Celui-ci affirme que quelqu'un maintenait la porte de la boite de nuit fermée depuis l'extérieur pendant la fusillade et c'est à ce moment que l'entrevue est mystérieusement coupée. Cela tend à prouver qu'il n'a pas agit seul. Pourtant, cela ne ressort nul part dans le récit officiel. Qui est donc ce mystérieux complice?
 
 

MAJ 18H: Le même témoin a confirmé au Palm Beach Post que l'une des portes était bloquée par une personne qui leur disait de rester à l’intérieur. Par ailleurs, il a entendu des coups de feu simultanés provenant de deux endroits différents. Il y avait donc bien au moins 2 tireurs et un complice pour faire en sorte que les gens ne puissent pas évacuer. Pourtant, la version officielle fait état d'un seul tireur.

MAJ 20H30: Par le plus grand des "hasards", Obama a adressé un avertissement très à propos à peine quatre jours avant la tuerie. Celui-ci a affirmé qu 'il sortait d'une réunion ou il faisait le constat que des américains sympathisants de l'EI sont actuellement autorisés à acheter des armes aux Etats-Unis et qu'à cause de la NRA, Obama ne peut pas les empêcher de le faire alors même que le FBI les a dans le collimateur. Il se trouve que c'est très exactement le cas que l'on nous présente pour cet attentat.


MAJ 22:00 : Les connexions qui apparaissent entre le tireur et les agences gouvernementales commencent à s'avérer un peu trop nombreuses pour être le fruit du hasard. Omar Mateen s'était inscrit à un séminaire organisé par Marcus Robertson alias Abu Taubah. Or, Robertson affirme avoir travaillé sous couverture pour la CIA et a été informateur pour le FBI pendant près de 15 ans. Il a été également garde du corps d'Omar Abdel-Rahman, un ancien chef spirituel des moudjahidins (financés par la CIA) en lien avec les premiers attentats du World Trade Center (ceux-là même qui avaient été fabriqués par le FBI). En 1990, Rahman est suspecté du meurtre du rabbin israélien Meir Kahane. Le FBI fait alors barrage dans l'investigation car il s'avère qu'il serait un agent de la CIA.



En définitive, il se pourrait bien que Mateen soit un énième djihadiste manipulé par le FBI à l'aide d'agents infiltrés afin de perpétrer un attentat servant un agenda politique tel qu'ils en ont le secret
 
Publié par Fawkes News

23 commentaires:

  1. On va voir de quelle manière cet incident sera récupérée car au final c'est cela qui m'intéresse. Inutile en ce qui me concerne de chercher la vérité dessus. Les satanistes opèrent comme d'habitude, ils vont profiter de l'émotion suscitée sans doute pour parler de protéger les gays et combattre ceux qui sont contre ce mode de vie. Ils vont encore élargir leur définition de terroriste. Ils vont faire coup double dans tout le monde occidental.

  2. Tout à fait mon frère, les gens perdent leur temps à décortiquer le false flag mais le plus important ce sont les mesures que ça va entraîner ! Donc vigilance !

  3. Les mesures sont évidentes. Ils feront tout pour faire passer des lois contre les armes. Voila le discours d'Obama le jour même de l'attaque:
    "Aujourd'hui restera gravé comme le jour de la fusillade la plus meurtrière dans l'histoire américaine. Le tireur était apparemment armé d'une arme de poing et un fusil d'assaut puissant. Ce massacre est donc un nouveau rappel de la façon dont il est facile pour quelqu'un de mettre la main sur une arme qui lui permet de tirer sur les gens dans une école (ndt: référence à la Psy Op de Sandy Hook) ou dans une maison de culte ou dans une boîte de nuit. Et nous devons décider si c'est le genre de pays que nous voulons être. Et ne rien faire du tout est une décision qui ne va pas."
    http://hotair.com/archives/2016/06/12/obama-calls-orlando-shooting-terrorism-then-pivots-to-gun-control/
    Hillary est le sur le même créneau évidemment. Ils finiront par y arriver.

  4. Sans aucun doute mais ils vont de mon point de vue élargir le profil du terroriste à des personnes qui critiquent l'homosexualité. On les a déjà vu à l'oeuvre avec les Dieudonné et autres sur la question de la haine que certains porteraient aux juifs. Donc le désarmement c'est évident mais l'attaque contre les personnes qualifiées d'homophobes c'est vicié un car ça leur donne un nouvel angle d'attaque comme s'ils n'en avaient pas suffisamment. Et là chrétiens, musulmans et autres sont dans le colimateur.

  5. Guy t'as oublié de parler de l'entreprise de sécurité pour laquelle travaillait le «tueur» :
    G4S, société israélo-britannique connue pour ses cas de torture sur des détenus palestiniens ! BDS a réussi a faire en sorte que des instutions européennes (dont l’université d’Oslo, 25 écoles britanniques et le Parlement européen) cessent d’employer les services de la société G4S.
    Du coup, un «soldat du califat» en guerre contre «les Juifs et les Croisés» travaillant pour une telle société, ça reste énigmatique.
    Enfin, l'arme qu'il possédait est d'après des médias un AR15, version civile du M16. Il est semi-automatique (rafale de 3 coups par 3) et les chargeurs ne contiennent que 10 à 15 cartouches. Ça en fait un sacré bon tireur, très habile et rechargeant super vite ! Même dans Call Of Duty un tel «score» révélerait de l'exploit.

  6. "G4S,société israélo-britannique"? Non, c'est une multinationale anglo-danoise fondée en 2004 à la suite de la fusion de l'entreprise britannique Securicor PLC et du groupe danois Group 4 Falck. Israël n'a aucun rôle dans cette société à ma connaissance. 
    Concernant ta remarque sur l'arme, je rejoins ton étonnement.

  7. Mea culpa !
    Exact entreprise britannique mais elle fut ou est toujours sous contrat avec le système carcéral israélien.

  8. Guy, creuse un peu sur G4S stp... marre de toujours jouer l'antisémite de service... ;-)
    Des pistes? La Mecque... 
    http://www.france-irak-actualite.com/2015/09/colere-a-la-mecque-la-securite-du-hajj-etait-assuree-par-une-societe-israelienne.html
    Alors, le "CEO" de cette "honorable" société britannique (Goldman Sachs est américaine aussi...) et qui avait de gros contrats jusque dans les prisons israéliennes... sûr que les juifs sous-traitent un boulot pareil à des goy.. voire qui sait à des anti-sionistes?... il s'appelle.... Ashley Almanza..
    Alors mon petit truc via Google:
    Abraham Amanza... bingo
    Jacob Amanza... bingo
    Isaac Almanza... bingo
    Aaron Almanza...bingo
    J'arrête là... si tu as encore des doutes... mdr!

  9. Au fait, je ne suis absolument pas antisémite! Je suis "anti-sataniste"! Car je dénonce "ceux qui se disent Juifs, qui ne le sont pas et qui sont une synagogue de Satan"
    Ils se trouve juste que cette "race de vipères" (le mot est de Yeshoua..) se cache malicieusement depuis 1945 derrière le concept d'antisémitisme pour empêcher qu'on la dénonce...

  10. Cette courte video est présenté comme les premiers coups de feux entendus à lintérieur : http://www.snappytv.com/tc/2142612/1062492
    On entend assez bien les tirs. Je ne m'y connais pas assez, certain pourrait peut être identifier l'arme.

  11. Une affaire bien louche en fait!

  12. Les organisations intergouvernementales sont censées joindre les efforts des États-membres pour parvenir à des résultats qu’ils ne pourraient atteindre seuls. On devrait pouvoir en conclure que l’Onu et l’UE coordonnent la lutte contre Daesh. Au lieu de quoi, ces deux organisations mettent les bâtons dans les roues aux acteurs de terrain et masquent les soutiens étatiques au terrorisme international.
    www.voltairenet.org/article192136.html

  13. Cela représente encore une fois un personnage comme étant déséquilibré mentalement, sa sens le MK-Ultra a plein nez.
    Dans un monde soit disant civilisé, il est supposé dans un rassemblement par une loi être obligatoire d’avoir une porte de sortie de secours au cas de feu ou peut importe, ceci est élémentaire, je ne sais pas si en Europe et même la France cette lois existe (ce qui me surprendrait du contraire) mais ici, de ce coté, c’est le cas, toute les lieux ou il y a rassemblement une salle, un cinéma, etc. Doit être équipé d’une porte de sorti de secours, c’est très simple… alors pourquoi encore une foi dans un moment comme celui la comme a leur habitude la porte était verrouiller…
    Coïncidence encore diront la version officiel ! 

  14. http://www.palmbeachpost.com/news/news/eyewitness-account-from-within-pulse-nightclub/nrfJF/
    La personne qui témoigne dans la vidéo a indiqué au Palm Beach Post qu'elle a entendu des coups de feu simultanés provenant de deux endroits différents (Il y avait donc au moins 2 tireurs). Il confirme que l'une des portes était bloqué par une personne qui leur disait de rester à l’intérieur. On est loin du loup solitaire:
    “I’m pretty sure it was more than one person. I heard two guns going at the same time. It was very, very crazy.’’
    "There was a guy holding the door and not letting us exit. He’s like ‘Stay inside, stay inside"

  15. Le 2e tireur était dehors?
    Encore une histoire pour mousser les LGBT et les nouvelles résolutions européennes pour lutter contre la haine... (mais pas seulement, ça sent le NWO à plein nez)

  16. Non, si deuxième tireur il y a, il était forcément à l'intérieur et le troisième homme fermait la porte pour empêcher que les gens ne sortent et ainsi augmenter le nombre des victimes.
    Regardez plutôt cette couverture de The Economist pour 2016 (le taliban au milieu qui pointe son arme vers un drapeau arc en ciel). Le tireur était d'origine afghane.
    http://i68.tinypic.com/27yy44j.jpg
    Le drapeau représenté n'est pas réellement le drapeau gay "officiel" mais il en reprend les codes couleur et on voit bien que cette couverture est toujours un peu imagée.
    Et la meilleure c'est qu'Obama a en quelque sorte prophétisé ce qui est arrivé hier:
    http://www.mirror.co.uk/news/world-news/orlando-shooting-predicted-president-obama-8177700
    Il disait qu'il sortait d'une réunion ou il a fait le constat que des américains sympathisants de l'EI sont autorisés à acheter des armes aux Etats-Unis et qu'à cause de la NRA, Obama ne peut pas les empêcher alors même que le FBI les a dans le colimateur.
    C'est le scénario exact de la tuerie d'hier. Quel drôle de "hasard" n'est-ce pas?

  17. Voir la dernière MAJ de l'article. ça se précise.

  18. USA - Orlando: Anatomie d’un Massacre http://www.brujitafr.fr/2016/06/usa-orlando-anatomie-d-un-massacre.html
    Que nous dit la version officielle:
    Un “loup solitaire” musulman “radicalisé” d’origine afghane (tellement mieux hein ?…) du nom d’Omar Mateen, appelle 911 avant de passer à l’acte du massacre de masse et prête allégence à l’EI/EIIL. Il tue plus de 50 personnes et en blesse au moins autant dans ce qui est à ce jour donc, le record toutes catégories du massacre à l’arme légère au pays du goulag levant (ex-USA)
    Qu’apprend-on rapidement quand on se donne la peine de chercher un peu:
    Que le dénommé Omar Mateen est lié à un certain Marcus Dwayne Robertson, alias Abou Taubah, ex-US Marine (fusilier marin, corps d’élite de l’armée yankee), lui même ancien garde du corps de Sheikh Omar Abdul Rahman un des associés d’Al Qaïda (alias Al CIAda) avec Oussama Ben Laden à la fin des années 1980 en Afghanistan..............

  19. Et Magnanville ? false flag aussi ?? encore Amaq qui revendique... :-(

  20. Pour ma part aussi je pense que l'on entendra tout et n'importe quoi dans les médias. Mais ce false flag flagrant conduira à la diabolisation frénétique anti-gays ou supposés tels (vu la puissance du lobby gay...) en occident. Cela justifiera sans doute au près des moutons une guerre contre daesh qui nous le savons est une arnaque intégrale. Les moutons étant toujours les moutons certains d'entre eux croient encore les merdias. C'est pathétique ! Cette attaque justifiera le désarmement forcé des récalcitrants étasuniens et sans aucun doute dans le monde occidental. Ce false flag pourrait donc être une sorte de strié des élites dégénérées contre certaines libertés ! Une belle saloperie.

  21. Saloperie de tablette, difficile de taper ce que je veux avec ces satanés correcteurs. Au lieu de strié je voulais dire strike et je voulais la diabolisation frénétique des anti-gays.

  22. Mince ! On apprend qu'Omar fréquentait régulièrement les gays et la boîte Pulse, la récupération pro-LGBT tombe à l'eau.....



14/06/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres