perlagedediams

perlagedediams

"ORAGES D'ACIER" ANNONCÉS PAR KIEV

Aucun texte alternatif disponible.
Erwan Castel est avec Svetlana Kissileva et 16 autres personnes.

"ORAGES D'ACIER" ANNONCÉS PAR KIEV

Pour celles et ceux qui suivent l'évolution de la guerre du Donbass, la crainte d'une nouvelle offensive ukrainienne est comme un serpent de mer qui depuis des mois fait régulièrement surface autour du naufrage inexorable d'accords de Minsk signés exactement il y a 3 ans.

Cependant la probabilité de voir se concrétiser cette nouvelle éruption annoncée d'un volcan qui n'a jamais cessé de fumer est de plus plus en plus grande.

 

En effet, et de l'aveu même du général Viktor Muzhenko, le chef d''état-major de l'armée ukrainienne, une offensive générale visant à reprendre le Donbass est en cours de préparation.

 

La description et l'analyse de documents et d'ordres émanant de l'État major général ukrainien permettent à travers l'ordre de bataille décrit de dessiner le schéma du dernier fantasme ukrainien.

 

Cette offensive, qui est la troisième phase de la reprise des hostilités occidentales en Ukraine, qui ont commencé avec l'autorisation de livrer des armes à l'Ukraine puis le vote de la loi de réintégration du Donbass par la force, se voudra être une "Blitzkrieg" qui cherchera à vérouiller le Donbass en moins d'un mois.

 

Pour cette dernière opération, Kiev veut attaquer toute la ligne de front depuis Lugansk au Nord jusqu'à Novoazovsk au Sud, ariculant ses forces en 4 groupes d'assaut blindés importants et renforcés.

 

3 bonds stratégiques ont été définis pour les 5ème, 14ème et 25ème jours de cette offensive qui semble vouloir, avec d'autres moyens, rejouer le scénario de 2014.

 

1 / J à J+5 : CASSER LE FRONT

Kiev veut attaquer sur 4 axes différents : 1 sur la République de Lugansk, 
1 (le + important) entre les Républiques, 
1 entre Donetsk et Mariupol et 
1 le long de la mer d'Azov.

 

Observation personnelle :

On observe sur la carte qu'aucune ville principale du front n'est visée par Kiev :

- certainement pour ne pas enliser les unités ukrainiennes de des combats en zone urbaine coûteux en hommes, logistique et temps.

- mais aussi pour attirer les forces républicaines sur un terrain ouvert plus propice à un emploi efficace l'artillerie et l'aviation.

Cela dit il ne faut pas croire que rien ne se oassera dans ces villes du front, au contraire :

- bombardements d'un front pour y fixer des unités qui pourraient aller en contre attaque ailleurs.

-bombardements et sabotage des centres de commandement, de logistique, de communication civils et militaires.

-bombardements de quartiers résidentiels pour jeter sur les routes qu'ils encombreront des milliers de civils.

 

2 / J+5 à J+14 : OBJECTIF ILIOVAISK !

En 2014, un important corps blindé ukrainien s'était fait piéger à Iliovaisk dans un chaudron décisif prouvant l'importance que revêt cette ville à mi chemin entre la ligne de front, Donetsk et Lugansk et la frontière avec la Russie.

C'est pour cela que Kiev a défini cette ville comme objectif principal au plus important groupes blindé en train d'être déployé. Cet axe principal de l'offensive partirait de l'arc Svitlodarsk (entre Gorlovka et Debalsevo) pour foncer vets Iliovaisk qui est aussi l'objectif d'un autre groupe blindé (1ère, 14ème et 30ème brigades) qui lui, partirait de Volnovakha entre Donetsk et Mariupol.

 

Observation personnelle :

Durant cette phase, les forces de Kiev vont fondre comme neige au soleil de par :

- les pertes au combat, accidents maladies et désertions

- l'obligation de sécuriser le terrain conquis pour éviter de nouveaux chaudrons

- la chaîne logistique à assurer et sécuriser sur toute sa longueur croissante.

 

3 / J+15 A J+25 : CONTRÔLER LA FRONTIÈRE

Commencée au Sud où la Russie est très proche, les ukrainiens après Iliovaisk espèrent pouvoir continuer le long de la frontière pour récupérer me contrôle des postes de Douanes et fermer tout transit en provenance de la Russie (volontaires mais aussi produits de première nécessité) achevant ainsi le blocus économique des bastions républicains commencé il y a 1 an par les radicaux ukrainiens.

 

Observation personnelle

À ce niveau là du calendrier on est dans des supputations dont on sait que jamais elles ne se réalisent.
Surtout qu'il y a des inconnues de taille et surtout celle d'une éventuelle intervention russe (cette fois réelle)

 

Conclusion

Sur la carte, On voit bien que l'objectif de cette offensive est

-de séparer les 2 Républiques 
-d'isoler le corps d'armée Sud.
-de s'emparer du carrefour d'Iliovaisk.
-d'épuiser les cités jusqu'à reddition

Pour conclure ce post très long, je dirai que les ukrainiens ont bien le droit de rêver et de vouloir faire un dernier baroud avant de disparaître dans les égouts de l'Histoire...

Erwan Castel

Source: http://rusvesna.su/news/1517643194



13/02/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres