perlagedediams

perlagedediams

OSCE prise à partie à Donetsk

OSCE prise à partie à Donetsk

OSCE prise à partie à Donetsk

Ce 6 août la population de Donetsk s’est rassemblée devant l’hôtel où se trouvent les contrôleurs de l’OSCE pour dénoncer le travail de l’OSCE et pour réclamer à Kiev l’arrêt du bain de sang. « Nous voulons la paix », a scandé à plusieurs reprises la foule qui a déversé des litres de liquide de couleur sang sur des peluches disposées sur la route symbolisant le sang versé par la population civile du Donbass et les nombreuses victimes que sont les enfants.

OSCE ment.

Comme pour les massacres de Srebrenica et la guerre en ex-Yougoslavie l’OSCE ment et transforme les faits au service de l’OTAN pour accuser comme à l’époque l’armée serbe et les Serbes uniquement de massacres afin d’autoriser l’intervention de l’OTAN dans la guerre. Dans le Donbass nous assistons à ce même scénario où l’OSCE, aussi constitué d’officiers de l’OTAN, transforme les faits pour dédouaner les soldats ukrainiens où de nombreux soldats américains sont actifs parmi eux. « L’OSCE ment, nous voulons la vérité », « vous faites des rapports qui sont ensuite filtrés et déformés pour être envoyés en Europe » ; « les hommes périssent à cause de vous », scande la foule des populations russophones, une population totalement dépourvue de moyens face à cette organisation qui bénéficie de soutiens financiers considérables.

Position OSCE à la foule.

« Venez quand vous voulez, nous allons vous écouter. Nous publierons dans nos rapports tout ce que vous avez exprimé aujourd’hui. Nous examinerons tous les endroits que ce jeune homme nous a indiqués », répond par porte-voix une porte-parole de l’OSCE. La porte-parole de l’OSCE et les hommes de son équipe campent des attitudes militaires avec leur coupe de cheveux et la façon dont ils se tiennent face à la foule. Le langage du corps ne cache rien et ne montre pas une attitude pacifique et d’écoute face aux populations russophones. Leur attitude montre que ce personnel de l’OSCE est constitué de militaires. Ces hommes et cette femme peuvent porter des tee-shirts avec le logo OSCE, leur attitude détonne sur la fonction de l’OSCE d’avoir une position neutre et « humanitaire ». « Nous sommes chargés d’observer, de récolter l’information et de la rapporter », continue de scander la porte-parole de l’OSCE à la coupe de cheveux très paramilitaire et nazie à la foule. « Nous ne sommes pas armés. Ils nous tirent dessus », répond la foule.

Le site de l’OSCE explique dans un article en date de juillet 2014 que l’OSCE travaille pour la paix en Bosnie au bureau de Srebrenica. Un an plus tard le 11 juillet 2015, 20 ans après les massacres de Srebrenica la haine, la violence extrême, la volonté de massacrer les Serbes est totalement perceptibles du côté des musulmans de Bosnie. Lors de la visite du Premier ministre serbe ce juillet 2015 ce dernier à reçu des jets de pierre et a dû fuir Srebrenica pour protéger sa vie. L’OSCE n’est qu’un élément au service des intérêts de l’OTAN et participe à l’agitation contre les groupes ethniques ciblés par l’organisation américaine. L’OSCE n’a pas dénoncé l’attaque des musulmans de Srebrenica contre le ministre serbe.

Vidéo sous-titrée en français Thalie-Thalie

Danger de génocide sur les populations russophones.

Dans le Donbass la population russophone est considérée comme un groupe ethnique à être éliminé par Kiev. Le même danger de génocide, vécu en ex-Yougoslavie, envers les populations russophones existe en Ukraine et l’OSCE ferme les yeux sur cette réalité. Si l’OSCE effectuait réellement sa mission humanitaire de contrôle, la guerre aurait pris fin dans le Donbass et les villes de la Novorossia ne seraient plus la cible des canons ukrainiens et Porochenko avec son équipe qui veut voir les populations russophones vivre dans les caves, vivre dans l’interdiction de parler leur langue maternelle qui est le russe, aurait été dénoncé par cette organisation qui prétend défendre la paix en Europe.

Ce vendredi 10 juillet l’OSCE célèbre avec du champagne ses 40 ans d’existence et sa création en Finlande à Helsinki. Il y a 40 ans l’OTAN et le pacte de Varsovie étaient réunis en Finlande pour « construire un pont entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est pour obtenir un rapprochement ». Avec la chute du mur de Berlin l’OTAN avait affirmé à Moscou ne pas prendre les territoires des pays de l’ancien pacte de Varsovie, de ne pas aller au-delà de l’Oder. L’OSCE n’a jamais dénoncé les mensonges de l’OTAN et son avancée militaire avec la construction de ses bases dans tous les pays ayant appartenu au pacte de Varsovie ce qui constitue une menace contre la Russie.

Pourtant l’OSCE a une mission importante qui est écrite dans son texte, « les Hauts Représentants des Etats participants animés par la volonté politique, dans l’intérêt des peuples, d’améliorer et d’intensifier leurs relations, de contribuer en Europe à la paix, à la sécurité, à la justice et à la coopération, ainsi qu’au rapprochement entre eux et avec les autres Etats du monde, affirment que leur objectif est de contribuer à l’amélioration de leurs relations mutuelles et d’assurer des conditions dans lesquelles les peuples puissent vivre dans un état de paix véritable et durable à l’abri de toute menace ou atteinte à leur sécurité. »

Les membres de l’OSCE présents à Donetsk n’ont pas une attitude pacifique mais une attitude militaire face à la population russophone démunie de tout. Le danger de génocide des populations russophones est bien réelle. Le monde conscient doit observer la situation en Ukraine.

Olivier Renault



07/08/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres