perlagedediams

perlagedediams

Parkland ...." ils nous avaient dit plus tôt dans la journée qu'il allait y avoir un exercice "code rouge" utilisant des balles à blanc"

Des étudiants et professeurs qui étaient à l'école secondaire Majority Stoneman Douglas à Parkland (Floride) pendant la fusillade de la Saint-Valentin pensaient que c'était juste un exercice puisqu'ils avaient été avertis qu'il y aurait un faux scénario d'un tireur actif

 
Un reportage de MSNBC montre que des exercices impliquant des scénarios de tireur actif ont lieu dans plusieurs écoles secondaires américaines et ce, plusieurs fois par année. Les élèves de l'école secondaire Majority Stoneman Douglas à Parkland où a eu lieu la tuerie du 14 février, ont été avertis qu'il y aurait un exercice dans lequel des acteurs de crise et du faux sang seraient utilisés pour simuler un scénario de tireur actif. 


On peut entendre la journaliste du réseau MPTV, dès le début de la vidéo, dire qu'il y a eu un exercice d'incendie quelques heures avant la tuerie et que les étudiants avaient été prévenus, il y a quelques semaines, que se tiendrait une simulation d'un tireur actif dans l'école. Une étudiante qui vient de vivre le drame à l'école de Parkland confirme à une journaliste de MPTV, qu'il devait y avoir un exercice de tireur actif prochainement (0:42).Un professeur de mathématiques de l'école de Parkland déclare à un journaliste de CBS News (1:00):  "J'ai supposé que c'était un exercice "code rouge" [confinement barricadé] parce qu'ils nous avaient dit plus tôt dans la journée qu'il allait y avoir un exercice "code rouge" utilisant des balles à blanc"

Ernest Rospierski, un professeur d'histoire de l'école Marjory Stoneman Douglas, a déclaré à l'Associated Press qu'il pensait que la tuerie était un exercice parce qu'il avait été averti plus tôt ce jour-là qu'un code rouge allait avoir lieu. Il a ajouté que le tireur portait un masque.


 
Alexa Miednik, étudiante à la Stoneman High School et survivante de la tuerie, a raconté à un journaliste qu'elle avait parlé avec le tireur présumé Nikolas Cruz dans le couloir juste après que des tirs aient été entendus à l'autre bout du bâtiment. Elle affirme qu'il y avait certainement un autre tireur. 

"[...] l'alarme incendie s'est déclenchée et le directeur a parlé par le haut-parleur et a simplement dit: "tout le monde doit évacuer tout de suite", a-t-elle expliqué. "Comme je descendais les escaliers, j'ai entendu quelques coups de feu." 


"Tout le monde paniquait en disant que c'était une arme à feu. Alors que nous marchions, toute la classe ensemble, je parlais au suspect, Nikolas Cruz". L'étudiante a confirmé qu'elle s'adressait en fait à Cruz dans le couloir alors qu'ils se dirigeaient vers la sortie de l'immeuble avec d'autres.


Étonnamment, alors que les deux conversaient dans le couloir avant de faire leur sortie, Miednik a déclaré qu'elle a dit en plaisantant à Nikolas Cruz: "Je suis surpris que tu ne sois pas celui qui l'a fait." [parlant de la tuerie en cours]


Selon la jeune femme, Cruz a alors répondu: "Hein?" [Regard ébahi]


Lorsqu'on lui a demandé si elle avait peur, Miednik a répondu: "Non, pas pour le moment, car il y avait évidemment un autre tireur impliqué."


"Lorsque des coups de feu ont été tirés, je l'ai vu [juste] après les coups et les coups venaient de l'autre partie de l'immeuble, donc il devait y avoir au moins deux tireurs impliqués."

 

Je ne suis pas de ceux et celles qui prétendent que les victimes des tueries de masse sont toutes des acteurs de crise. Je crois qu'il y a de vrais drames, de véritables morts et de vrais blessés. Je crois toutefois, et c'est particulièrement évident dans le cas de la tuerie de Parkland, que des groupes d'intérêt et lobbys pour le contrôle des armes à feu se servent de ces drames humains pour dynamiter le débat en vue de mobiliser l'opinion publique.  


Ce qui est troublant, dans de très nombreuses tueries de masse ou attentats terroristes, c'est que des exercices de simulation ont précédé de très près les réels événements:


Attentats de Paris (novembre 2015)


Pierre Carli, médecin chef du SAMU de Paris, déclare sur France 5: "Cette soirée a commencé le matin. Le matin, nous répétions l'exercice, exactement le scénario du soir"

http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2015/11/pierre-carli-medecin-chef-du-samu-de.html

"C'est un carnage de guerre, une attaque massive. Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multi-sites, donc on était préparés", a dit Patrick Pelloux ce matin depuis les urgences où il était encore après une nuit à soigner les victimes des attaques meurtrières de la soirée de vendredi 13. "On essaye encore de sauver les plus possible de victimes. Elles ont des blessures de guerre, des blessures par balles, (...) avec des kalachnikovs. Elles ont été tirées de manière lamentable".


"Les chirurgiens, les réanimateurs, les infirmières, les personnels: tout le monde est revenu spontanément dès 21h30-22h. Cela nous a permis d'essayer de sauver le plus de monde possible. On a fait venir des collègues des autres SAMU, par hélicoptère. Nous avons fait venir énormément de moyens parce qu'on ne savait pas où on allait, comment ça allait se passer", a également détaillé le médecin. "Sauver le plus de monde possible, c'est ce qui a compté le plus pour nous".


Sources:

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/attentats-de-paris-le-temoignage-de-patrick-pelloux
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/attentats-de-paris-le-samu-avait-organise-une-repetition-generale-vendredi-matin_1177061.html

Le Los Angeles Times rapporte le témoignage d'une infirmière qui travaille au centre où a eu lieu la tuerie de San Bernardino le 2 décembre 2015 : "Il y a des exercices de simulation de tireurs actifs dans notre centre À TOUS LES MOIS"

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/12/tenez-vous-bien-le-los-angeles-times.html

Fusillade à San Bernardino : 14 morts et 17 blessés  Un exercice impliquant un tireur actif a été mené à San Bernadino il y a 2 jours!

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/12/fusillade-san-bernardino-14-morts-et-17.html

VVC students help law enforcement in campus drill

http://www.vvdailypress.com/article/20151130/NEWS/151139971

Un exercice des services d'urgence mené en 2012 impliquait la simulation d'une "bombe à la ligne d'arrivée" (Attentat au marathon de Boston le 15 avril 2013)!

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/04/un-exercice-des-services-durgence-mene.html

Des simulations d'attaques avaient lieu aux mêmes endroits et à la même heure que les véritables attentats à la bombe dans le métro londonien le 7 juillet 2005

http://questionscritiques.free.fr/terrorisme/Londres_070705.htm

Le MÊME JOUR de la tuerie d'Aurora, soit le  se déroulait un exercice de simulation d'un tueur dans un cinéma pour des étudiants en ostéopathie

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/07/le-meme-jour-de-la-tuerie-daurora-se.html

Un sous-traitant pour le gouvernement américain recrutait, en date du 12 mars dernier, des acteurs pour participer à un exercice impliquant un incident majeur sur la base militaire de FT Hood (fusillade en avril 2014)!

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/04/un-contracteur-pour-le-gouvernement.html

Assassins formatés et les tueries de masse
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2018/02/assassins-formates-et-les-tueries-de.html

L'effet Frey: "Les armes non létales et contrôle humain, un phénomène de paranoïa collective?"
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/07/leffet-frey-les-armes-non-letales-et.html


05/03/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres