perlagedediams

perlagedediams

Piratage de la base de données de l'Agence mondiale antidopage. Anton Denisov Serena et Venus Williams dopées mais couvertes par l'AMA

 

Le groupe de pirates informatiques Fancy Bear a publié les résultats de la base de données de l'AMA. Les documents divulgués révèlent que l'Agence couvrait le dopage des joueuses de tennis américaines Venus et Serena Williams, de la gymnaste américaine Simone Biles et de sa compatriote et joueuse de basket-ball Elena Delle Donn. Selon ces informations, ces deux dernières ont été contrôlées positives en août dernier, mais n'ont pas été disqualifiées des JO de Rio. 

Anton Denisov Serena et Venus Williams dopées mais couvertes par l'AMA, révèlent des hackers Le directeur général l'AMA Olivier Niggli a par la suite confirmé le piratage des bases de données de l'institution et a indiqué que, selon les données fournies par la police, l'attaque provenait de Russie. Ceci étant dit, M.Niggli n'a pas fait la lumière sur la raison pour laquelle les sportives mentionnées n'étaient pas suspendues des compétitions sportives.

Source

AMA piratée: Moscou exclut toute implication © Sputnik. Vladimir Astapkovitch

INTERNATIONAL 22:56 13.09.2016(mis à jour 00:46 14.09.2016) URL courte 293192474 Toute implication de Moscou ou des services russes dans le piratage de la base de données de l'Agence mondiale antidopage (AMA) est exclue, a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

 

Le porte-parole de la présidence a rappelé la récente déclaration de Vladimir Poutine qui avait dit que de nos jours, les pirates informatiques pouvaient agir à travers n'importe quel pays tiers. "Ainsi, il faut éviter les conclusions superficielles. Ce que nous pouvons toutefois déclarer avec certitude, c'est que toute implication de Moscou, du gouvernement (russe) ou de tout service russe est exclue, c'est hors de question", a indiqué M. Perskov aux journalistes, prié de commenter la situation qui s'était créée autour de l'AMA. Et d'ajouter que ces accusations sans preuves ternissaient l'image de toutes les organisations.

 

"Je ne sais pas si ceux qui ont tenu ces propos ont des arguments solides", a souligné le porte-parole du Kremlin. © REUTERS/ CHRISTINNE MUSCHI Dopage: loin de donner une explication intelligible, l’AMA accuse la Russie Rappelons que plus tôt dans la journée, le groupe de pirates informatiques Fancy Bear avait publié les résultats de la base de données de l'AMA. Les documents divulgués révèlent que l'Agence couvrait le dopage des joueuses de tennis américaines Venus et Serena Williams, de la gymnaste américaine Simone Biles et de sa compatriote et joueuse de basket-ball Elena Delle Donn.

 

Selon ces informations, ces deux dernières ont été contrôlées positives en août dernier, mais n'ont pas été disqualifiées des JO de Rio. © SPUTNIK. ANTON DENISOV Serena et Venus Williams dopées mais couvertes par l'AMA, révèlent des hackers Le directeur général l'AMA Olivier Niggli a par la suite confirmé le piratage des bases de données de l'institution et a indiqué que, selon les données fournies par la police, l'attaque provenait de Russie.

 

Ceci étant dit, M.Niggli n'a pas fait la lumière sur la raison pour laquelle les sportives mentionnées n'étaient pas suspendues des compétitions sportives. 26 ... 474 Lire aussi: Dopage: 17 pays appellent à une réforme de l’AMA Sportifs-mutants, gare à vous! L'AMA est en alerte... Autorisé par l'AMA: des athlètes américains se dopent avec des stimulations électriques Tags: accusations, démenti, dopage, Agence mondiale antidopage (AMA), Dmitri Peskov, Russie

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201609131027738850-ama-moscou-dementi-allegations/



14/09/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres