perlagedediams

perlagedediams

QANON EST UN MEMBRE DES SERVICES DES RENSEIGNEMENTS MILITAIRES DES ÉTATS-UNIS, LESQUELS ONT RECRUTÉ TRUMP POUR LA PRÉSIDENCE AFIN D’EMPÊCHER UN COUP D’ÉTAT

Publié par  Laurent Freeman Avr 15, 2018

Selon le journaliste d'investigation chevronné et auteur à succès, le Dr Jérôme Corsi, il aurait été approché il y a trois ans par un groupe de généraux qui lui auraient dit que Donald Trump avait été recruté par les services de renseignements militaires des États-Unis pour se présenter aux élections Présidentielles de 2016, ce qui aurait permis d'éliminer les fonctionnaires de Deep State corrompus des postes de pouvoir.

 

Corsi prétend que QAnon représente le même groupe de hauts responsables des services de renseignement militaire qui exposent la corruption de l'État Profond et les fonctionnaires qui sont impliqués dans une histoire d'actes de trahison contre la République des États-Unis.

C'est ce que Corsi a dit lors d'une réunion le 11 avril, qui a également mis en vedette le fondateur d’InfoWars.com, Alex Jones:

Il y a environ trois ans, un groupe de généraux sont venus me voir et m'ont expliqué qu'ils étaient prêts à mener un coup d'état. Ils étaient prêts à faire sortir Barack Obama de son poste par la force militaire. Et quelques semaines plus tard, j'ai reçu un autre appel et on m'a dit qu'ils reconsidéraient la question.

Savez-vous pourquoi ils ont changé d'avis ? [L'auditoire donne des réponses]

C’est parce qu'ils avaient parlé à Donald Trump, et celui-ci avait accepté de se présenter, et ils ont convenu que s'il se présentait, ils mèneraient leur coup d'État sous la forme d’un processus légitime, en éliminant les traîtres au sein du gouvernement. Et ce pacte entre l'armée et Donald Trump a été respecté, ainsi que  nous l'avons interprété et observé, et Alex a suivi QAnon. QAnon fait partie des services de renseignements militaires et se trouve dans l'entourage de Trump, et les renseignements que nous avons obtenus, et que nous avons expliqués sur Infowars, constituent une bonne partie du scénario interne.

Bien que Corsi n'ait pas donné le nom des généraux ni fourni de preuves tangibles à l'appui de son étonnante affirmation, l'examen des commentaires publics du Président Trump, ceux de QAnon et des événements politiques connexes rend très plausible la déclaration extraordinaire de Corsi.

Il est important de noter que le discours de Corsi n'a eu lieu qu'un jour après l'apparition d'un tweet du Président Trump le montrant avec 20 hauts responsables militaires des États-Unis qui avaient dîné avec lui la veille au soir :

 

Traduction : Hier soir, j'ai eu le grand honneur d'accueillir les hauts responsables de la Défense et les chefs militaires des États-Unis pour un dîner à la Maison-Blanche. L'armée Américaine est la plus GRANDE force de combat dans l'histoire du monde. Ils ont tous ma promesse d'un engagement inébranlable envers nos hommes et femmes en uniforme.

Quelques heures seulement après le tweet de Trump, QAnon a posté un message commentant la signification de la photo :

Traduction :

Qui se tient à côté de Pence & Potus ?
Un message ?
Nettoyage de la maison par Bolton.
Ils s'en vont !
Une maison propre est très importante.
Q

Sur la photo, l'homme à côté du Vice-Président Pence et de Trump, c'est l'amiral Michael Rogers, le chef de l'Agence de Sécurité Nationale.

C'est Rogers qui s'était rendu à la Tour Trump le 17 novembre 2016, une semaine après l'élection du Président, et ce, à l'insu de ses supérieurs de l'administration Obama.

Le lendemain, le Washington Post a publié un article disant que les hauts responsables de la Défense et des services de renseignement de l'administration Obama ont été horrifiés par l'action de Roger :

Dans un geste apparemment sans précédent pour un officier militaire, Rogers, sans en aviser ses supérieurs, s'est rendu à New York pour rencontrer Trump jeudi à la Tour Trump. Cela a causé de la consternation chez les hauts fonctionnaires de l'administration, selon les fonctionnaires, qui ont parlé sous le couvert de l'anonymat pour discuter des questions internes de personnel.

Le Washington Post a ajouté qu'en octobre 2016, James Clapper (Directeur du Service National du Renseignement) et Ashton Carter (Secrétaire à la Défense) avaient déjà recommandé au Président Obama de démettre Rogers de ses fonctions en octobre 2016.

Cela a coïncidé avec l'approbation, par un tribunal de la FISA, d'une demande faite par le président Obama pour que son administration espionne la campagne de Trump. Compte tenu des récentes révélations sur les ordonnances judiciaires de la FISA approuvant l'espionnage de Trump par l'administration Obama, le moment semble indiquer que Rogers s'était rendu à New York pour avertir Trump que la communauté des services de renseignement l'espionnait sous l'autorité d'une ordonnance judiciaire de la FISA. Voici comment un analyste a expliqué la séquence des événements :

L'amiral Mike Rogers, directeur de la NSA, ne voulait pas participer au programme d'espionnage (Clapper, Brennan, etc.), qui était le point de départ des efforts du président Obama au sortir de la présidence, pour saper Donald Trump et l'empêcher de creuser dans le labyrinthe de ceux qui restaient loyaux à Obama.

Après l'opération d'espionnage d'octobre, l’inconnue en ce qui est de la loyauté de Rogers constituait un risque pour l'objectif d'Obama.  En effet, 10 jours après les élections, Rogers est allé chez Trump, le Président élu, sans en aviser ceux qui ont été impliqués dans le stratagème des renseignements.

Il serait juste de conclure que QAnon agit avec l'approbation ou le soutien de l'amiral Rogers, et que les données des services de renseignement font l'objet d'une fuite anonyme afin d'exposer l'étendue de la corruption dans le Deep State.

Un autre aspect intéressant de la photo tweetée par Trump le montrant lui, avec Pence et le Secrétaire de la Défense, James Mattis, flanqués de 20 officiers militaires en uniforme, dont 9 à sa droite et 11 à sa gauche.

Ce symbolisme réfère à l'événement 911 lequel est considéré par Corsi, Jones et de nombreux membres de la communauté des Patriotes des États-Unis, comme étant un faux drapeau orchestré par des fonctionnaires corrompus du Deep State qui auraient manipulé tant l'administration Bush (43) que l'administration Obama?

Cela vaut la peine d'examiner l'affirmation de Corsi selon laquelle un groupe de généraux était prêt à lancer un coup d'état militaire, étant donné l’étendue de corruption et de contrôle de l'État Profond avant que Trump ne choisisse de se présenter. Cela aurait-il été possible ?

Selon  le post du 2 novembre 2017 par QAnon QAnon, si Hillary Clinton avait gagné les élections ou si les résultats avaient été renversés en sa faveur, un coup d'état militaire se serait effectivement produit étant donné son niveau de corruption:

Traduction :
Si Trump échouait, si nous avions échoué et que HRC avait pris le contrôle, nous, en tant que Patriotes, nous nous sommes préparés à faire l'impensable (il y a eu une fuite interne et cela a empêché le délégué de recompter l'escroquerie et de signaler l'escroquerie et BO de déclarer la fraude). 
Creusez plus profondément - points critiques manquants pour brosser un tableau complet. Il n'y a tout simplement pas d'autre façon que d'utiliser l'armée. C'est corrompu et crasseux à ce point. S'il vous plaît, ne craignez rien et priez pour ceux qui sont dans les armes, car ils protègent et servent continuellement notre grand pays.

Tel que mentionné dans mon précédent article, la corruption des Clinton a commencé lors du mandat de Bill en tant que Gouverneur de l'État de l'Arkansas, où il a soutenu les opérations de drogue de la CIA à partir de Mena. (Arkansas).

Ainsi que l'a découvert le journaliste d'investigation Roger Morris, il y avait de nombreux documents montrant comment les Clinton en ont bénéficié financièrement, incluant même des photos montrant Bill en train de consommer de la cocaïne. Cela a permis au Deep State de manipuler Bill Clinton tout au long de sa Présidence.

Selon QAnon, l'ascension d'Hillary vers de hautes fonctions politiques a été rendue possible vers la fin de la Présidence de Bill grâce à l'assassinat, par la CIA, de John F. Kennedy's Jr. qui représentait une menace pour son projet de se présenter aux élections de novembre 2000.

Si Clinton avait effectivement été aidée de cette façon sinistre par le Deep State, il est facile de comprendre à quel point elle était importante pour leurs plans d'avenir, et à quel point elle était profondément compromise.

Ce ne sont là que quelques-uns des événements "corrompus et crasseux" mentionnés par QAnon, dans lesquels les Clinton étaient profondément impliqués, ce qui a facilité le pouvoir du Deep State.

Quant à l'affirmation de Corsi selon laquelle le service de renseignement militaire avait recruté Trump pour qu'il se présente et ainsi empêcher une victoire de Clinton par une élection truquée, voici ce que QAnon avait à dire à ce sujet le 31 octobre 2017 :

Traduction :
Renseignement Militaire.

Qu'est-ce que le " Secret d'État " et comment est-il maintenu dans la SC ?
Que faut-il faire pour faire participer les MI plutôt que d'autres agences à (3) lettres ?
Que faut-il faire pour permettre la tenue de procès civils ?
En quoi cela est-il pertinent ?
Quels étaient les antécédents de Flynn ?
Pourquoi l'Adm R (NSA) a-t-elle rencontré Trump en privé sans autorisation?
Est-ce que POTUS sait où les corps sont enterrés ?
Est-ce que POTUS a la marchandise sur la plupart des mauvais acteurs ?
A-t-on demandé à Trump de se présenter à la présidence ?
Pourquoi ?
Par qui ?
HRC était-elle la prochaine dans la file d'attente ?
Les élections étaient-elles censées être truquées ?
Est-ce que de bonnes personnes empêchent la tricherie ?

Corsi n'a pas élaboré sur les trois généraux qui l'ont approché en 2015, mais il serait juste de deviner que le Lt. général Michael Flynn était impliqué. En tant qu'ancien chef de l'Agence des Renseignements de la Défense, Flynn aurait été au courant de la corruption profonde en mettant en évidence les Clinton et les sales tours joués par la CIA pour soutenir le Deep State.

Flynn a dirigé les célèbres slogans "enfermez-la" à la convention Républicaine de 2016, lors de la discussion sur Hillary Clinton.

La nomination de M. Flynn au poste de Conseiller à la Sécurité Nationale de Trump, et son départ rapide moins d'un mois plus tard, semble avoir été un revers majeur pour la communauté des Renseignements Militaires qui soutient secrètement l'administration Trump. Le 28 octobre 2017, QAnon a commencé à diffuser de l'information sur les babillards électroniques. On peut supposer que cela a été fait pour obtenir l'appui du public en exposant et en prenant des mesures contre les fonctionnaires corrompus qui entravent les politiques de Trump et les plans de la communauté des services de Renseignement Militaire.

Le niveau d'information sur le contrôle du Deep State et la corruption publié par QAnon dans plus de 1100 posts à date est stupéfiante de par sa portée et son impact..  Un certain nombre de faux drapeaux ont été révélés, le plus important étant un événement du 13 janvier 2018 une attaque par missile balistique nucléaire contre Hawaii, qui devait déclencher une guerre régionale majeure.

Le fait que ces révélations proviennent de hauts responsables du service de Renseignement Militaire travaillant en étroite collaboration avec l'administration Trump pour vaincre le pouvoir de corruption et l'influence du Deep State est très significatif.

On ne peut que deviner ce qui se passera si la communauté des services de renseignement militaire réussit dans ses plans pour venir à bout de la corruption et des sales combines du Deep State.

Bien que personnellement je ne soutienne pas beaucoup des politiques de Trump qui ont une aile droite, pro-entreprise, un programme conservateur qui a le courage de nombreux programmes d'aide sociale nécessaires, je reconnais néanmoins de nombreux avantages positifs du démantèlement du Deep State.

Le fait d'exposer et d'éliminer les fonctionnaires corrompus de Deep State ouvrira la porte à de nombreuses technologies qui ont été étouffées pendant des décennies, pour finalement être divulguées au public.

Il semble que c'est ce à quoi Trump faisait référence lors de son  discours d’investiture du 20 janvier 2017:

Nous sommes à la naissance d'un nouveau millénaire, prêts à percer les mystères de l'espace, à libérer la Terre des misères de la maladie et à exploiter les énergies, les industries et les technologies de demain.

Ces technologies sont si avancées qu'un avenir semblable à ce qu’on voit dans Star Trek est à la portée de tous. Cela mérite de garder, à tout le moins, un esprit ouvert sur l'administration Trump, sur ce qu'on a dit à Corsi au sujet d'un possible coup d'État et de l'élection de 2016, et ce que QAnon nous révèle.

© Michael E. Salla, Ph.D.

Traduction : Estelle Petite Étoile

Source : https://www.exopolitics.org/qanon-is-us-military-intelligence-that-recruited-trump-for-president-to-prevent-coup-detat/



15/04/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres