perlagedediams

perlagedediams

QANON POSTE DEUX MESSAGES CHOCS IMPLIQUANT LES CLINTONS DANS LA MORT DE JFK JR.

 Brindille Avr 10, 2018

Ce 8 avril, QAnon a posté deux messages reliant les Clinton et la CIA à l'accident d'avion de John F. Kennedy Jr et comment sa mort a ouvert la voie à Hillary Clinton pour commencer sa carrière politique en se présentant sans opposition de la part d'un rival démocrate majeur pour le siège nouvellement disponible au Sénat américain pour New York.

 

Si les Clinton étaient impliqués dans la mort de JFK Jr, il serait ironique que Bill Clinton cherche à savoir qui a tué le président Kennedy juste avant son investiture en janvier 1993, probablement pour éviter un sort similaire. Les réponses qu'il a reçues par la suite ont aidé Hillary Clinton à lancer sa carrière politique.

 

Il vaut la peine de répéter que QAnon représente plusieurs figures associées au renseignement militaire américain qui travaillent par l'intermédiaire de la Maison Blanche de Trump pour divulguer des informations sensibles afin d'exposer et de surmonter le pouvoir de la cabale par le biais d'opérations secrètes. Par conséquent, les messages de QAnon ouvrent le lecteur au monde raréfié du renseignement militaire américain.

 

De plus, les postes de QAnon révèlent la pensée des responsables du renseignement militaire sur des personnalités politiques de premier plan comme les Clinton et des agences comme la CIA.
Examinons maintenant de plus près ce que QAnon a à dire sur JFK Jr :

 

 

Les deux premières lignes du post révèlent que Donald Trump avait une relation avec JFK Jr. Ce n'est pas surprenant puisqu'il y a des photos montrant Trump et Kennedy ensemble à son club exclusif "Mar-a-Lago" le 29 février 1996.

 

Le fait qu'ils étaient probablement amis est significatif dans la mesure où Trump serait probablement très motivé pour que la vérité soit révélée sur ce qui s'est réellement passé.

 

La ligne suivante du poteau fait référence au tragique accident d'avion de John Kennedy Jr le 16 juillet 1999, ou lui, sa femme et sa belle-soeur ont trouvé la mort.


L'accident s'est produit peu de temps après que JFK Jr ai dit à deux de ses amis qu'il avait l'intention de se présenter pour le siège au Sénat américain qui était devenu disponible après le départ à la retraite de Daniel Patrick Moynihan.

 

De meme quelques mois avant l'accident, Hillary Clinton avait déclaré sa candidature pour le siège au Sénat, mais se heurtait à des critiques la traitant de entre autre de"profiteuses"  car elle et Bill Clinton n'étaient pas des résidents de New York.

 

Selon un article du New York Daily News publié le 20 juillet 1999, JFK, Jr. prévoyait donc secrètement de se présenter au Sénat, bien qu'Hillary ait déjà déclaré sa candidature. D'après un sondage privé de 1997, "John F. Kennedy Jr. était de loin le démocrate le plus populaire de l'État.", il est fort probable qu'il aurait réussi.

 

 

De fait, l'entrée de Kennedy dans la course aux sièges du Sénat aurait empêché Hillary de commencer sa carrière politique juste avant que Bill ne prenne sa retraite présidentielle imminente.

 

QAnon fait clairement le lien entre l'accident d'avion et le début de la carrière politique d'Hillary. Bien que certains puissent considérer cela comme une simple coïncidence, l'article suivant de QAnon suggére que quelque chose de bien plus sinistre s'est en fait produit.

 

Il fait en fait référence à un document datant de  janvier 1956,  issu de  la salle de lecture de la CIA qui discutait d'un programme de satellites terrestres liés aux missiles guidés et aux opérations de la CIA. Le directeur de l'ICA, Allen Dulles, a été mentionné comme faisant partie du programme.

 

QAnon laisse clairement entendre que l'écrasement de l'avion de JFK Jr était lié d'une manière ou d'une autre à ce programme aérospatial avancé ou à un programme aérospatial avancé similaire, de la CIA et Dulles. Le lien avec Dulles est d'autant plus très important puisqu'il existe de nombreux documents le reliant directement à l'assassinat du président John F. Kennedy en 1963.

 

Plus précisément, il y a un mémorandum contenant un ensemble de huit directives politiques rédigées par Dulles au nom d'un mystérieux comité appelé Majestic 12 (MJ-12) chargé des programmes aérospatiaux avancés. L'une des huit directives, Project Environment, donnait une autorisation cryptique pour l'assassinat de tout fonctionnaire qui menaçait les opérations de Majestic 12.

 

Le texte de la directive se lit comme suit :

Projet - Directive concernant l'environnement du projet - "Lorsque les conditions deviennent non propices à la croissance de notre environnement et que Washington ne peut plus être influencé, le temps manque de précipitations.... il devrait être humide."

 

Le Dr Robert Wood, qui est le plus grand spécialiste de l'analyse des documents MJ-12 à l'aide de méthodes médico-légales, a conclu que le document partiellement brûlé est une directive sur l'assassinat. Dans une interview concernant le document brûlé, il a souligné que l'expression cryptique "il devrait être mouillé" provient de Russie, où l'expression "travaux mouillés" ou "affaires mouillées" désigne une personne qui a été tuée et est trempée de sang.

 

D'ailleur dans le livre de M.E. Sallah , Kennedy's Last Stand,  les témoignages, les circonstances et les documents à l'appui sont analysés et menent a la conclusion que Dulles avait fait en sorte que les directives MJ-12 s'appliquent à l'administration Kennedy en général et au président Kennedy en particulier.

 

Le chef du contre-espionnage de la CIA, James Jesus Angleton, a reçu l'autorisation d'exécuter les directives MJ-12, tel que documenté dans un mémorandum du 12 novembre 1963 publié seulement 10 jours avant l'assassinat de Kennedy.

 

 

Le mémorandum très secret ordonnait au directeur de la CIA de l'époque, John McCone, de partager toutes les informations classifiées sur les ovnis avec la NASA, afin de satisfaire aux exigences énoncées dans le mémorandum d'action en matière de sécurité nationale (NSAM) 271.

 

En bref, les deux mémorandums Kennedy publiés le 12 novembre 1963 garantiraient que l'accès aux dossiers classifiés d'OVNI serait étendu à un plus grand nombre d'organismes gouvernementaux, ce qui se traduirait en fin de compte par un accès présidentiel direct.

 

Un tel accès direct avait été refusé au président Kennedy par le prédécesseur de McCone, Allen Dulles, qui avait pris sa retraite en tant que directeur de l'ICA en novembre 1961, mais a probablement continué à occuper son autre poste de chef du comité MJ-12, comme le suggèrent les huit directives de politique MJ-12.

 

Il est possible que les directives MJ-12 rédigées par Dulles et approuvées par le comité MJ-12 aient été utilisées non seulement pour l'assassinat du président Kennedy en 1963, mais aussi pour celui de son fils, 36 ans plus tard.

 

De nombreuses questions ont été soulevées au sujet du crash de l'avion de Kennedy et de son inexpérience en tant que pilote, aggravée par des problèmes conjugaux et financiers, comme le suggère un rapport officiel du National Transportation Safety Board. Le rapport était-il une couverture pour dissimulé que l'avion aurait été abattu ou bien saboté lors d'un assassinat ciblé mené par la CIA ? C'est exactement ce que QAnon semble suggérer.

 

Alors pourquoi la CIA voudrait-elle aider Hillary Clinton à accéder à la fonction publique, et était-ce lié d'une manière ou d'une autre aux mystérieuses directives MJ-12 de Dulles ?

 

Pour obtenir une réponse, nous pouvons commencer par l'implication des Clinton dans une opération antidrogue menée par la CIA à Mena, Arkansas, sous la gouvernorat de Bill. Il y a eu de nombreux témoins et documents montrant comment le gouverneur Clinton protégeait et facilitait l'opération de la CIA à Mena.

 

Fin 2017, un film basé sur des événements réels est sorti, montrant comment un ancien pilote de la TWA, Barry Seal, a été recruté par la CIA pour une opération secrète à Mena, Arkansas, qui impliquait des armes et des drogues illégales, et comment le gouverneur Clinton a protégé l'ensemble de l'opération.

 

 

Plus accablants encore sont les témoignages et les documents fournis par Roger Morris, journaliste d'investigation, qui a exposé toute l'étendue de l'implication de Clinton dans le programme de lutte contre la drogue de la CIA, ainsi que l'implication de Seal.

 

Dans un livre, des interviews et un documentaire, Morris a révélé comment les milliers de documents et les nombreux témoins de son enquête n'ont jamais été publiés par les médias grand public, ou étudiés par le FBI ou le Congrès américain.

 

 

La raison pour laquelle les efforts d'enquête de Morris n'ont abouti nulle part est que l'argent de la drogue a été utilisé par la CIA pour financer les opérations MJ-12 secrètement menées à travers les États-Unis dans le développement de programmes aérospatiaux avancés.

 

De nombreuses observations d'OVNI étaient en fait des véhicules aérospatiaux de pointe qui faisaient partie de programmes spatiaux secrets en cours de développement par l'US Air Force et la Marine, avec l'aide de grandes sociétés aérospatiales.

 

Après avoir démontré son utilité dans l'opération antidrogue de la CIA au niveau de l'État, le groupe MJ-12 a ouvert la voie à Clinton pour qu'il devienne président afin qu'il puisse faire de même au niveau national.

 

Juste avant le début de son premier mandat, le 20 janvier 1993, le président élu Clinton a fait une demande très étrange à son ami proche et avocat Webster Hubbell : "Si je vous mets là-bas en justice, je veux que vous trouviez la réponse à deux questions pour moi : Un, qui a tué JFK. Et deux, y a-t-il des OVNIs." Selon Hubbell, qui a décrit l'incident dans ses mémoires, Friends in High Places, "Clinton était très sérieux".

 

Hubble a dit qu'il n'a pas réussi à trouver des réponses satisfaisantes. Il a finalement été contraint de démissionner de son poste de procureur général adjoint en raison du scandale politique Whitewater et a été emprisonné en juillet 1995 pour 18 mois.

 

Les Clinton apprirent rapidement, à cause de ce qui était arrivé à Hubble, que la cabale, par l'intermédiaire de la CIA et de mystérieux groupes politiques comme Majestic 12, avait un grand pouvoir. Malgré tout son pouvoir en tant que président, Clinton n'a donc pas pu contrecarrer les plans de la cabale.

 

Les Clinton ont décidé de mettre fin à leurs efforts pour obtenir des réponses aux questions concernant l'assassinat de JFK et ce qui se cache derrière le phénomène UFO. Ils savaient pourtant que les opérations antidrogue de l'ICA finançaient secrètement des programmes aérospatiaux hautement confidentiels.

 

À la fin de la présidence de Bill, le budget noir " non officiel " de la CIA était estimé à un billion de dollars par an, soit plus du double du budget du Pentagone à l'époque.

 

Les Clinton étaient devenus un élément essentiel des opérations de la CIA/MJ-12, tant au niveau de l'État qu'au niveau national, au cours de la carrière politique de Bill. Alors que la présidence de Bill se terminait, la carrière politique d'Hillary offrait une autre opportunité pour un leader politique conforme et fortement compromis qui soutiendrait la collecte de fonds illicite de la CIA pour les opérations secrètes de MJ-12.

 

Par la suite, des accords secrets ont été conclus et la CIA/MJ-12 (alias cabale ou encore Deep State) a soutenu l'accession d'Hillary au pouvoir politique, et le siège du Sénat de New York devait être son point de départ pour de hautes fonctions politiques.

 

Par conséquent, lorsque JFK Jr était sur le point de déclarer publiquement qu'il allait se présenter au Sénat, non seulement il a menacé la carrière politique naissante d'Hillary, mais il a également menacé les plans soigneusement élaborés par la CIA pour le financement futur des opérations MJ-12.

 

Par conséquent, la même directive ou une directive politique similaire à Project Environment, qui avait été utilisée pour assassiner le président Kennedy, pouvait maintenant être utilisée contre JFK Jr pour la menace qu'il faisait peser sur les opérations de MJ-12.

 

Les messages de QAnon reliant l'écrasement de l'avion de JFK Jr en 1999 avec Hillary Clinton et la CIA sont certainement une bombe. Un examen attentif de l'histoire des Clintons et des acteurs secrets de la CIA, tels que MJ-12, fournit une justification puissante pour expliquer pourquoi JFK Jr a été perçu comme une menace et assassiné dans un pseudo crash aérien.



11/04/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres