perlagedediams

perlagedediams

Quand est-ce que les Hommes libres d'Occident se réveilleront-ils enfin ?

Attentat au coeur de Donetsk !

Alors, qui sont les terroristes ?

En préambule, j'adresse toutes mes condoléances à la famille de Roman Voznik frappée sauvagement au coeur de cette belle ville de Donetsk, ainsi qu'à toutes les familles du Donbass qui payent chèrement depuis 1 an la Liberté de la Novorossiya !
 
Le jeudi 26 mars 2015, moins d'une semaine après la lâche tentative d'assassinat du Lieutenant Colonel "Givi", Commandant du bataillon Somali (le lien de l'article : ICI) des tueurs ont frappés à nouveau au coeur de Donetsk entre 23h00 et 23h15... 
 
A l'intersection des avenues Prospect et Chelyuskintsev Vatoutine. La voiture Chevrolet Lacetti bleue du député Roman Voznik a été la cible de tireurs professionnels, menant une attaque minutieuse et brutale. Roman Voznik a été tué ainsi qu'un de ses 2 gardes du corps. Sa femme et son enfant, présents dans la voiture sont miraculeusement indemnes.
 
Romain Voznik était également "Gypsy", le Commandant du bataillon «Mirazh» et cela fait de lui le troisième officier supérieur a être visé en quelques jours, après Mozgovoï et Givi ! Nul doute que cela fait partie d'un programme d'assassinat visant à décapiter l'appareil militaire de la Novorossiya, au moment où les soupçons d'une prochaine offensive ukrainienne sont chaque jour un peu plus confirmés.

Donetsk, la cité libre et rebelle est donc à nouveau la cible des soudards et des tueurs qui punissent de leurs obus ou de leur balles un peuple qui refuse de devenir à son tour l'esclave de leurs maîtres étasuniens. 


Ce peuple du Donbass est le plus beau que j'ai eu l'honneur de rencontrer, car malgré l'infamie qui le frappe quotidiennement, les rires des enfants et la beauté des femmes fleurissent chaque journée passée dans l'attente du destin de l'Histoire. Non seulement ce peuple digne et courageux ne s'abaisse pas au niveau de lâcheté criminelle qu'il subit, mais, chaque crime odieux commis dans ses rues ne fait que renforcer sa bravoure et élever sa noblesse, tandis que les satrapes kiéviens et leurs tueurs ne font que se couvrir d'opprobre pour l'éternité.
 
 
Donetsk, théâtre d'attentats de plus en plus fréquents (photos "Tonio", volontaire français dans le Donbass)
 
Cet homme qui a été certainement abattu par des assassins, vil séides au service de Kiev, désigne par son sang les commanditaires de sa mort, ces faux princes qui se cachent dans les palais occidentaux, léchant la botte d'une présidence étasunienne. 
 
Car c'est bien cet Occident parangon des droits de l'Homme et de la lutte antiterroriste mondiale qui tue chaque jour en Novorossiya des femmes, des enfants et des hommes, dont le seul crime est de vouloir continuer à vivre chez eux selon leurs coutumes, leur Histoire et leur volonté commune. 
 
Et tandis que les gouvernements relayés par leurs journalopes nous traitent de "terroristes" lorsque nous sommes, visages découverts sur les remparts de la cité rebelle, attendant les armes à la main l'ennemi dans un combat loyal, leurs démocrates "libérateurs" eux, bombardent de loin les innocents terrés dans les caves ou rampent incognito pour frapper une famille au coeur de la nuit ! 
 
De qui se moque t-on ! Depuis le coup d'état du Maïdan ce sont bien les occidentaux qui assassinent, soutiennent politiquement et militairement une junte néo-nazie qui bombarde les populations civiles, commet des attentats abjectes et meurtriers depuis 1 année maintenant...
 
Quand est ce que les Hommes libres d'Occident se réveilleront-ils enfin ?
 
Combien de mères assassinées avec leurs enfants dans les caves ou les bus du Donbass, faudra-t-il encore pour que le Monde ouvre les yeux sur les crimes commis au nom de la Liberté ? 
Combien de Romain Voznik, représentant élu par son peuple et condamné à mort pour le défendre, faudra-t-il encore pour que le Monde entende les chaînes de sa servitude mentale et de son esclavage sociétal ?
 
Dans le Donbass, nous refusons de devenir les zombies du Nouvel Ordre Mondial, et autour de nos héros et nos martyrs, nous annonçons ici et maintenant que la fin de la tyrannie a sonné... le monstre agonisant peut frapper autant qu'il veut, car à chaque homme abattu par ses tueurs, 100 autres se lèvent et, défendant la liberté de la Novorossiya, montreront toujours au monde que la force brutale, technologique, ou économique ne peut vaincre le courage d'une milice et l'amour d'un peuple pour sa Liberté !
 
Erwan Castel
Que le souvenir des morts soit la force des vivants !
 
 
 


29/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres