perlagedediams

perlagedediams

Quand la poutinophobie sert de politique, la grandeur passée de l'Europe se fane.

Halbe Zijlstra: symbole de la Fake politique

 
Dès qu'il s'agit de la Russie, il semblerait qu'une étrange machine à fantasmagorie se mette en marche et pousse les politiques européens, ou américains, à se jeter à plein perdu dans un monde magique, totalement reconstruit sous le pouvoir de leurs fantasmes. Ainsi, le très éphémère ministre des Affaires étrangères néerlandais, H. Zijlstra, vient de payer de son siège ses affabulations au sujet de grands plans géostratégiques de Poutine. Quand la poutinophobie sert de politique, la grandeur passée de l'Europe se fane.

Halbe Zijlstra fut ministre des Affaires étrangères 3 mois et 18 jours. Raison de ce passage éclair: son plaisir depuis 2016 à raconter à qui le veut une belle histoire dans l'air du temps: en 2006, alors qu'il travaillait pour la compagnie Shell, il aurait été invité dans la maison de campagne de Vladimir Poutine, où, assis au fond de la salle, il aurait très clairement entendu celui-ci affirmer vouloir rétablir une "Grande Russie":
(Poutine) aurait donc dit, d'après le récit d'Halbe Zijlstra, qu'il avait l'intention de rétablir la «Grande Russie», qui inclurait «la Russie, la Biélorussie, l'Ukraine, les Etats baltes». Et d'ajouter que «le Kazakhstan serait bien à avoir».
Tous les ingrédients du cocktail à sensation sont là: Poutine, la Grande Russie, ses velléités impériales et expansionnistes, le danger pour l'Europe.  A consommer sans modération.
 
Mais encore faut-il savoir affabuler. Lors d'une interview donnée à De Volkrant, le ministre des Affaires étrangères néerlandais reconnaît finalement n'avoir pas même participé à cette entrevue, mais répète des propos entendus par une personne qui y aurait été présente. Bref, l'ami d'un ami m'a dit, donc ce n'est pas un mensonge. Le scandale a éclaté et il a été obligé de démissionner. Cela à la veille de sa première visite officielle en Russie, qui évidemment a été annulée.
 
Une faute professionnelle particulièrement grave. Tout ce qu'il a trouvé à dire aux députés lorsqu'il a annoncé sa démission sont ces paroles creuses d'un gosse pris avec le doigt dans le pot de confiture:
«Je n’aurais vraiment pas dû faire ça. Je suis désolé»
Ce n'est vraiment pas à la hauteur de ce qui a été commis, mais en revanche cela correspond tout à fait au niveau de compétence des politiques occidentaux aujourd'hui et d'une totale inconscience. Comme le rappelle Sergueï Lavrov :
«Il s’agit de la crédibilité du ministre des Affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas. Cette crédibilité devrait être hors de tout doute à l’intérieur, tout comme à l’extérieur du pays»
Finalement, Halbe Zijlstra n'est qu'un rejeton de la Fake politique.

4 commentaires:

  1. Humour: c'est du niveau du voleur (acteur Robert Lamoureux) pris la main dans le pot de confiture (dans le film "impossible pas Français") qui s'excuse: "ma mère elle est malade et mon p'tit frère y va pas bien non plus". Dans un autre domaine du mensonge Cahuzac ne s'est même pas donné la peine d'une excuse au Peuple, tout au contraire, pauvre occident! Combien de temps encore on va supporter?

  2. Depuis maintenant un petit peu plus de soixante ans, la vie des politiciens des pays de l'ouest du continent n'est plus qu'un vaste mensonge, chaque heure de chaque jour de chaque année. Depuis la signature du traité de Rome créant la prison "marché commun", devenue aujourd'hui la (Des)union européenne, les politiciens se font élire sur des promesses qu'ils savent ne pas être possibles, pour appliquer au final des politiques dont ils n'ont pas parlé, qu'ils n'ont pas proposées au débat populaire, mais dont ils savaient qu'elles conduiraient à la misère actuelle (la France de mon enfance comptait un vingtième du nombre de chômeurs actuel !!). Voilà donc deux générations de politiciens que cette aventure folle a transformés en acteurs de mauvais théâtre de boulevard, bateleurs de tréteaux de foire, bonimenteurs sans scrupules car sans responsabilités.
    Alors pourquoi s'étonner de retrouver sur la "scène politique" des individus adaptés ? Verriez-vous Clémenceau ou Jaures, pour rester dans l'incontestable, accepter de monter à la tribune pour promouvoir des cacahouètes ?

  3.  

    Cela fait un bouffon de moins mais il y a encore du boulot ! Il peut se recycler au parlement européen

  4. Il est le seul a avoir reconnu ses mensonges, c'est pas si mal. Les autres politiciens continuent de mentir persuadés qu'ils mentent pour la bonne cause : la défense des droits de l'homme, de la démocratie, du politiquement correct, du mondialisme, du monde unipolaire etc, etc.




15/02/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres