perlagedediams

perlagedediams

QUAND LES FRANÇAIS FINANCENT LE CRIME...55 hélicoptères vont être déployés sur le front du Donbass

 

Paris vient de conclure un accord commercial avec Kiev pour la livraison de 55 hélicoptères pour un montant de 555 millions d'euros, payés en grande partie par... les contribuables français.

En prime, une collaboration entre l'armée française et l'armée ukrainienne et des hélicoptères qui déjà sont programmés pour être déployés sur le front du Donbass.

A part cela, "tout va très bien madame la marquise"

Le beurre et l'argent du beurre...

 
Dans la droite ligne de la collaboration occidentale au totalitarisme criminel de Kiev, dont les USA et le Canada étaient jusqu'à présent les parangons, la France a désormais rejoint les fournisseurs des soudards de Kiev qui bombardent le Donbass depuis 4 ans. 
 
Rien d'étonnant de la part de ce pays en pleine décroissance, gouverné par un "young leader" qui trahit une nouvelle fois les engagements de la république par une soumission à la thalassocratie anglo-américaine et une mendicité économique amorale.
 
Cette livraison d'hélicoptères, qui était annoncée depuis plusieurs semaines, a donc été  confirmée ce 14 juillet, date symbole de la préemption définitive du pouvoir parisien par la bourgeoisie au service de la marchandise.
 
C'est le service de presse du conseil des ministres à Kiev qui a fait la déclaration suivante : 
 
"Le gouvernement ukrainien et la compagnie française "Airbus hélicoptères" ont signé un accord sur la livraison de 55 hélicoptères pour 
  • les ressources des situations d'urgence,
  • la fonction publique, 
  • la police nationale, 
  • la garde nationale
  • le service des frontières, 
L'accord a été signé dans la maison du gouvernement en présence du Premier ministre de l'Ukraine Vladimir Groisman "
 
Cette livraison à  l'Ukraine concerne :
  • 21 hélicoptères H 225 
  • 10 hélicoptères H145 
  • 24 hélicoptères H125 
  • La formation des pilotes et l'assistance technique 
4 premiers "super puma" (H225) devraient être livrés dès cette année à l'Ukraine.

Comme précédemment avec les USA et le Canada, les contrats industriels français avec l'Ukraine ouvre la porte de la collaboration militaire et la participation au conflit du Donbass sur fond de politique d'intégration à l'OTAN.
 
Une opinion publique trompée
 
A l'évocation initiale de ce contrat, il était question d'une destination non militaire des hélicoptères : fonction publique, police, sécurité civile etc...
 
Or l'annonce du 14 juillet concerne également "la garde nationale" et le "service des frontières", ce qui ouvre la possibilité d'un engagement des hélicoptères français sur le front du Donbass.
 
Cette hypothèse a d'ailleurs été confirmée par le président ukrainien lui même qui a demandé que le contrat initial soit modifié pour autoriser une ventilation d'une partie de la livraison au profit de l'armée ukrainienne, avec les modifications techniques adéquates.

Les contribuables français volés 
 
Là où cela devient cocasse et typiquement français, c'est lorsqu'on découvre que les 555 millions d'euros que le gouvernement ukrainien doit payer sont en grande partie avancés sous formes de "crédits à moyen terme" financés par des banques privées et le trésor public francais, en d'autre terme le contribuable.

L'orque l'on connaît l'insolvabilité de l'Ukraine, dont l'endettement ne cesse d'augmenter, il est probable que Kiev paie ces hélicoptères avec des tubes de vaseline.

Les accords de Minsk trahis

Lorsque le processus de résolution diplomatique du conflit est engagé, la France intègre alors ce "format Normandie" (parce que lancé le 6 juin 2014 à Caen) avec la Russie, l'Allemagne et l'Ukraine, en tant que "garant des accords de paix signés à Minsk".

Je ne vois pas comment un pays, qui plus est se prétendant "défenseur des droits de l'Homme", peut prétendre participer à un processus de paix tout en alimentant le même conflit en livrant du matériel militaire participant aux bombardements d'une population civile.

Bref, le gouvernement français ne fait que confirmer ici sa servitude volontaire amorale aux anglo-américains, sa cupidité  sans limites, son goût pour la collaboration criminelle, sa russophobie psychotique et la trahison de ses engagements politiques et éthiques.

Mais le pire reste certainement la veulerie des "mougeons" qui se laissent plumer, trahir leurs valeurs républicaines et entraîner dans une collaboration abjecte à un gouvernement totalitaire et criminel.

Erwan Castel
Sur le sujet :
Slatker zone


15/07/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres