perlagedediams

perlagedediams

Qui est autiste? Poutine ou les médias suisses?

Désinformation Russie Suisse

La cadence des âneries qui pleuvent dans les médias de Suisse et d’Occident au sujet de la Russie dépasse ma capacité d’écriture. Ce phénomène est à la fois grave dans ses conséquences et comique dans sa forme. Le mieux est d’en rire mais d’en tirer des leçons. Que faire d’autre, de toute façon ? J’ai donc décidé de créer un blog audio (un podcast chez les geeks) afin de chroniquer, dans la mesure du possible, ce nouveau Tchernobyl de l’information. Il sera réservé, dès la semaine prochaine, aux lecteurs de ma lettre d’information.

 

– Le 6 février dans le *Le Temps* : [« Poutine pourrait attaquer un Etat balte pour tester l’OTAN »] (http://www.letemps.ch/) *(En l’occurrence, c’est plutôt la santé mentale du lecteur qui est ici testée.)*

– Le 5 février (et non le 6 comme dit dans le blog) dans *La Tribune de Genève* : [« Poutine est-il atteint d'une forme d’autisme? »](http://www.tdg.ch/monde/poutine-estil-atteint-forme-dautisme/story/18219310?comments=1) *(Voir les commentaires qui, pratiquement tous, tournent en dérision ce grotesque pamphlet de propagande.)*

Pourquoi ces deux-là plutôt que d’autres? Parce que, bien que provenant de Suisse, donc d’un pays neutre, ils montrent que les rédactions qui les publient ont abandonné tout esprit critique dans le dossier ukrainien et se contentent, en l’occurrence, de servir de caisses de résonance à la propagande de l’OTAN.

Il est cocasse de constater que la presse suisse de langue française se donne moins de recul sur les événements d’Ukraine que les médias de pays impliqués comme les Etats-Unis, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. A quoi rime cette partialité grotesque et inefficace?

Articles du 6 février en rapport avec la réaction ci-dessus :

Ha Ha Ha ...ça vient du Pentagone. Et on nous demande de croire ça, venant de cette élite de psychopathes on se méfie d'emblée !!!! Ils ne savent plus par où attaquer celui qui leur résiste.

Vladimir Poutine serait atteint d'autisme, selon des experts

06.02.2015 10:17
Selon le rapport du Pentagone, Vladimir Poutine affiche "une forte dépendance au combat, aux réactions froides" au lieu d'un comportement social plus nuancé. [AFP]
Selon le rapport du Pentagone, Vladimir Poutine affiche "une forte dépendance au combat, aux réactions froides" au lieu d'un comportement social plus nuancé. [AFP]
Un rapport du Pentagone datant de 2008 et publié jeudi soutient la thèse selon laquelle le président russe Vladimir Poutine serait atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme.


07/02/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres