perlagedediams

perlagedediams

Russophobie en plein essor ! Plus de 80 ONG appellent à l'exclusion de la Russie du Conseil des droits de l'homme

Rectificatif 27 oct et analyse en fin d'article

RT lun., 24 oct. 2016 18:58 UTC

Des dizaines d'organisations non gouvernementales ont exhorté les Nations unies à priver la Russie de son siège au Conseil des droits de l'homme de l'organisation internationale, mettant en cause les actions de la Russie contre Daesh en Syrie. A quelques jours d'élections pour renouveler 14 des 47 membres du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, des dizaines d'organisations non gouvernementales (ONG) ont exhorté les pays membres de l'Organisation des nations unies (ONU) à exclure la Russie, rapporte l'agence AFP. 
© Google
Les Nations Unies qui font tout sauf unir
 
Les ONG signataires exhortent les membres à «considérer si le rôle de la Russie en Syrie, qui consiste en particulier à soutenir et entreprendre des activités militaires qui ont ciblé systématiquement des civils et des objectifs civils, l'autorise à siéger à la principale instance intergouvernementale de l'ONU chargée des droits de l'homme». 

Le Conseil des droits de l'homme, institution controversée 

Mais après un rapport de 2005 des Nations Unies elles-mêmes, qui établissait que « des États ont cherché à se faire élire à la Commission non pas pour défendre les droits de l'Homme mais pour se soustraire aux critiques, ou pour critiquer les autres », le Conseil des droits de l'homme continue de poser question. En septembre 2015, Wikileaks révèle par exemple que le Royaume Uni et l'Arabie saoudite se sont entendus pour s'attribuer des sièges dans l'organisation internationale. 
© Capture d'écran du compte de Twitter @UNWatch
Faisal Trad et Michael Møller
Ce qui vaut à l'Arabie saoudite, la désignation très controversée à la tête du Conseil des droits de l'homme. Outre que le royaume saoudien pratique des exécutions par décapitation et outre le statut réservé aux femmes et aux minorités sexuelles dans le pays, l'Arabie saoudite est fortement soupçonnée d'apporter son aide à Daesh d'une part et de commettre des crimes de guerre au Yemen, où elle dirige une coalition régionale qui frappe durement les civils. 

Le 30 septembre 2015, à l'appel du gouvernement de Bachar el-Assad, et conformément au droit international, la Russie intervient auprès de l'armée régulière pour combattre les groupes terroristes, se donnant pour cibles des positions militaires des organisations terroristes de Daesh et d'al-Nosra, rebaptisé Front Fatah al-Cham. 

L'appel des ONG coïncide avec l'introduction d'une résolution une semaine plus tôt par le Royaume Uni auprès du Conseil des droits de l'homme. La résolution porte sur des allégations de violations des droits de l'homme en Syrie. Le Conseil a répondu favorablement et voté pour l'ouverture d'une enquête. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a qualifié ces accusations de « cyniques » et « déshonorantes ».

Commentaire : Lire aussi :

49 en une: cette étrange ONG qui veut exclure la Russie du CDH de l’ONU

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2016/10/1026878804-1728x800_c.jpg

49 en une: cette étrange ONG qui veut exclure la Russie du CDH de l’ONU

Les informations selon lesquelles plus de 80 ONG internationales ont appelé à empêcher la Russie de participer au travail du Conseil des droits de l’homme de l’ONU (CDH) ne sont véridiques que partiellement.

En réalité, sur les 87 organisations qui ont signé le document, 49 représentent des subdivisions d’une seule et même structure.

Le 24 octobre, plusieurs ONG ont exigé dans une déclaration que la Russie soit exclue du Conseil des droits de l’homme de l’Onu pour la politique menée par Moscou en Syrie. Parmi les signataires, on trouve Human Rights Watch, CARE International et Just Foreign Policy.

 

Toutefois, la chaîne RT a remarqué qu’une grande partie de la liste était constituée par des ONG qui s’occupent de la Syrie mais ont été fondées en dehors du pays.

 

Syria Relief Network est la structure la plus intéressante. C’est une organisation parapluie qui regroupe 49 unités. Chacune d’entre elles est mentionnée dans le document comme une organisation à part entière, chacune ayant posé sa signature en bas du texte.

 

Les journalistes ont tenté de joindre le siège central et ont appris que la demande devait être adressée en Turquie.

Parmi les signataires, on trouve également l’organisation Casques blancs, qui avait falsifié des prétendues preuves de la mort de civils lors de frappes aériennes russes.

 

« Honnêtement, on serait plus contents si ces organisations étaient plus actives face aux exactions perpétrées par les djihadistes en Syrie depuis plusieurs années. Si ces ONG étaient plus conséquentes et décidées à blâmer l’activité des djihadistes et à soutenir ceux qui luttent contre ces djihadistes, leur activité nous semblerait plus convaincante », a déclaré aux journalistes à cette occasion le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

source: https://fr.sputniknews.com/international/201610261028389515-russie-onu-cdh-ong/


En savoir plus sur http://reseauinternational.net/49-en-une-cette-etrange-ong-qui-veut-exclure-la-russie-du-cdh-de-lonu/#CgF3wQvAWOzI8Cmi.99


25/10/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres