perlagedediams

perlagedediams

Syrie, la honte en question. Emission Infrarouge, comme d'ab, rien n'est dit, tout est manipulé

Capture d’écran 2016-10-13 à 01.32.23.png

Capture d’écran de: http://www.rts.ch/emissions/infrarouge/

Au-delà des invités qui ont tous donné un éclairage susceptible de compléter celui de l’autre, c’est le titre retenu pour cette émission qui surprend: Syrie, notre honte?

Formulé sous forme de question qui s’adresse à un ensemble indéterminé, qui concerne-t-il? 

Lequel d’entre nous serait-il responsable de ce qui se passe en Syrie? Lequel d’entre nous aurait-il contribué à détruire ce pays? 

Un tel titre vient interroger et faire répondre à partir d’informations dont on sait qu’elles sont partiales et partielles.

Un titre ainsi libellé est d’ordre axiologique. Or quelle guerre se soucie de morale?

Ce n’est pas d’appel au sentiment dont la situation a besoin, c’est de lisibilité pour tous.

En l’occurrence, on est loin du compte.

Car présenter systématiquement les parties en présence de manière telle que le public comprenne qui est la gentille et qui, la méchante, c'est se moquer du monde.

La honte c'est la guerre elle même.
La honte c'est la mort dans les combats des enfants,femmes et hommes.
La honte c'est que l'écoute, les plaintes, les besoins de l'autre n'ont pas été satisfaits. Le respect des autres n'a pas été la préoccupation.

Mais notre honte. Puisque c'est le titre d'Infrarouge hier soir. Le notre c'est le nous des médias mainstream.
La honte de ne pas le informer librement sans parti pris sans faire de spectacle. La honte de ne pas informer honnêtement.

Écrit par : Nicolas Moser | 13/10/2016

Répondre à ce commentaire

Et l'Irak, ce n'était pas "notre honte?" peut-être? Et l'Afghanistan? Et la Libye? Et Gaza? 
Ah! Pardon! Quand ce sont les yankees qui agressent, bombardent, massacrent, c'est au nom de la liberté et de la démocratie! Et donc les populations n'ont aucune importance. Quelle hypocrisie criminelle!
Je n'ai pas encore écouté l'émission. Mais je le ferai en notant scrupuleusement qui soutient les terroristes et fait leur apologie.

Écrit par : Charles | 13/10/2016

Répondre à ce commentaire

Et elle était où la honte ici?
http://www.itele.fr/monde/video/13-million-de-civils-seraient-morts-dans-la-guerre-contre-le-terrorisme-121600
Et les tribunaux?
Aux abonnés absents.

Écrit par : Charles | 13/10/2016

Répondre à ce commentaire

"Et l'Irak, ce n'était pas "notre honte?" peut-être? Et l'Afghanistan? Et la Libye? Et Gaza?"

Non, en aucun cas et je ne vois vraiment pas à quel titre cela aurait pu l'être mais libre à vous de vous flageller pour rien et, tant qu'à faire, vous pouvez également rajouter l'Algérie, le Yémen, la Tchétchénie et même tous les 53 autres membres de l'Organisation de la coopération islamique + Gaza sur l'addition que cela ne changerait rien en ce qui me concerne. In fine ce sont toutes des guerres tribales inter-religieuses. Ainsi soit-il !

Écrit par : Giona | 13/10/2016

Répondre à ce commentaire

Il serait temps que Ziegler prenne sa retraite. Il vient prendre la défense de l'impérialisme yankee. On aura tout entendu. Il est larmoyant de charité chrétienne, sauf qu'il feint d'ignorer qui protège les chrétiens en Syrie. Il veut mettre Daech et Al Qaida autour d'une table de négociation! (...)
El Assad un "dictateur"? Pas plus que Khadafi qui était /son/) ami. Et /il/ ne se rend même pas compte qu' /il/ commence par faire l'éloge du gouvernement syrien quand /il/ dit que le peuple syrien est magnifique, cultivé, etc. Oui, parce que la paix régnait dans ce pays multiconfessionnel et laïc. Hafez El-Assad n'a pas permis aux frérots de devenir une force politique. Qui va s'en plaindre (...)?

Je ne connais aucun gouvernement qui tendrait l'autre joue quand des terroristes s'attaquent à lui. Ou même qui organiserait une "trêve". Il serait temps d'arrêter avec l'hypocrisie. Mais ce ne sera certainement pas pour demain dans l'ambiance mensongère actuelle.

Que la directrice des débats demande des informations alors qu'elle semble sincèrement ignorante en dit long sur le bourrage de crâne des journalistes. C'est soit de la corruption soit de l'incompétence. Dans son introduction la RTS ne fait que reprendre la propagande actuelle. C'est tous simplement faire le jeu des terroristes et de leurs soutiens. 

Qui déjà demandait une information complète et honnête?

Personne n'a mentionné qui a détruit les hôpitaux ni à quoi ils servent actuellement.

Et que vont devenir ces belles âmes, que vont devenir toutes ces prises de position lorsque les USA utiliseront leurs armes nucléaires? Ce sera le silence total. Ils auront contribué à ce que cela arrive.

Écrit par : Charles | 13/10/2016



14/10/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres