Visiblement frustrés par les succès de l'armée syrienne face aux terroristes à Alep, des médias arabes et des pages arabophones sur les réseaux sociaux utilisent de vieilles photos de femmes et d'enfants pour « illustrer » les soi-disant atrocités perpétrées par l'armée syrienne contre la population civile. 

© Google
C'est le temps de la propagande
Dans le cadre d'une campagne de désinformation contre l'armée syrienne à Alep, des médias et des groupes populaires sur les réseaux sociaux ont utilisé des photos de la bande de Gaza ou des photos prises en 2015 et 2014, tout en affirmant que ces images prouvaient les « atrocités du régime et de l'armée » contre la population civile d'Alep. 

La chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, connue pour sa position hostile contre l'armée syrienne, a publié le 14 décembre une information titrée « Couverture continue des événements récents à Alep en détails » en utilisant une photo montrant des sauveteurs de l'organisation « Casques blancs » qui viennent au secours d'un garçon syrien, visage ensanglanté, pris dans les décombres du bâtiment détruit. Il convient de noter que les journalistes ont démasqué à plusieurs reprises les mensonges des Casques blancs et dévoilé leurs liens avec l'organisation terroriste Front al-Nosra. 

© Capture d'écran
La chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya utilisé une photo montrant des sauveteurs de l'organisation « Casques blancs »
Cependant, la photo des Casques blancs avec le même enfant peut être trouvée sur le site Internet du journal Aliwaa qui l'a publiée le 25 novembre 2016. Ce fait jette un doute sur la couverture « continue et actuelle » des événements d'Alep par la chaîne Al Arabiya

© Capture d'écran
La photo des Casques blancs avec le même enfant trouvée sur le site Internet du journal Aliwaa qui l'a publiée le 25 novembre 2016
Dans le même temps, le populaire page Facebook arabophone « Memoriesツ ツ » a publié le 13 décembre à 13h52 (heure de Paris) un post dédié aux prières pour Alep. Ce post a obtenu plus de 14 000 « j'aime », plus de 10 000 « partages » et environ 400 commentaires en quelques heures. 

Fait intéressant, la page « Memories ツ ツ » semble à première vue être un groupe de divertissement qui publie des matériaux d'actualité sur divers sujets. Mais de temps à autre, la page publie différentes fausses actualités en utilisant aussi des photos sans rapport avec les événements. Des dizaines de milliers de lecteurs partagent leur contenu sans même vérifier la fiabilité et l'actualité des illustrations. 

Dans la description du post, l'auteur du message fait un appel à Dieu: « Mon Dieu, nous avons perdu tout espoir sauf l'espoir en Toi, et nous avons perdu la confiance en tout sauf la confiance en Toi, et nous ne comptons que sur Toi! Nous te demandons de préserver du mal le peuple d'Alep. » 

Alors que l'armée syrienne libérait la ville d'Alep des terroristes et assurait le retour des Syriens chez eux, la page a publié une photo d'une vaste foule de réfugiés sur le fond de la ville en ruine qui abandonnent leurs maisons. Curieusement, mais cette photo a été utilisée sur le site de la BBC Arabic le 15 mars 2014 sous le titre « Les célébrités mondiales exhortent les Nations unies à alléger les souffrances des Syriens. » 

© Capture d'écran
Cette photo a été utilisée sur le site de la BBC Arabic le 15 mars 2014 sous le titre « Les célébrités mondiales exhortent les Nations unies à alléger les souffrances des Syriens. » 
Le groupe a décidé de ne pas s'arrêter là, publiant un autre post appelant à prier pour Alep. Le message, publié le 13 décembre à 14h23, est accompagné de la photographie d'une femme qui pleure prétendument sur le corps d'enfants syriens tués. Fait curieux: le blogueur arabophone @MazenAlhddabi, populaire sur Twitter, a utilisé cette image pour illustrer un message sur l'attaque israélienne sur la bande de Gaza en 2014.