perlagedediams

perlagedediams

TÉMOIGNAGE: « LA SUISSE NE PROTÈGE PAS LES SUISSES. LES ÉTRANGERS SONT AU CHÔMAGE SANS PROBLÈME ALORS QUE MOI… »

Aujourd'hui, je me sens obligée de dénoncer un système qui, hélas, ne protège ni le résident ni le citoyen suisse, mais qui protège tous les autres. Immigrant, frontaliers, frontaliers avec des résidences fictives, étrangers avec permis B qui, après seulement une année de travail bénéficient des services que je finance.

Je suis une citoyenne suisse, née de parents suisses, et qui a toujours travaillé. Au cours des deux dernières années, j'ai pratiqué une profession qui n'est pas la mienne, j'ai appris un nouveau métier, en faisant pas mal de sacrifices, afin de ne pas être un poids à la charge de la société malgré le fait que j'en avais tous les droits.

 

Le problème, malheureusement, est que j'ai travaillé pour le compte de mon mari; même si j'ai travaillé régulièrement avec tant de salaires déclarés et prouvés. Malheureusement, ceci est un gros problème: travailler, payer les cotisations, être en règle mais se faire embaucher en tant qu'employée d'une société dans laquelle l'administrateur unique est le mari. A Lugano, le bon vieux temps est désormais fini, et nombreux sont ceux qui, à contre-coeur, ont été licenciés par manque de travail.

 

Ainsi, payant des cotisations mensuelles () et croyant avoir tous les droits, je me suis inscrite au chômage, délivrant une série sans fin de documents, relevés bancaires, fiches de salaires, certificats de naissance et recherches d'emplois, mais aujourd'hui j'ai eu une surprise.

J'ai reçu une lettre de Bellinzone dans laquelle il est écrit que ma demande d'indemnisation a été rejetée parce que l'employeur est mon mari, conformément à l' article... de la loi fédérale sur l'assurance-chômage.

Très bien, je ne peux pas changer la loi fédérale, ni l'enfreindre, mais je voudrais souligner certains facteurs que je ne peux pas tolérer, mais par-dessus tout qui sont incohérents.

En premier lieu, pourquoi ont-ils facturé chaque mois mes contributions salariales, alors que je n'ai pas le droit d'en bénéficier comme dans ce cas d'extrême nécessité. Et puis je voudrais comprendre le motif pour lequel il n'y a pas de contrôles assidus aux frontières concernant les résidences fictives dans notre canton.

Puis, pour quel motif n'existe-t-il pas une loi où les personnes ayant le permis B ne peuvent avoir droit au chômage qu'après une période d'au moins 3 ans de travail / résidence en Suisse et non au bout de 12 mois. Mais en particulier, dans le cas où elles perdraient leur travail, le permis d'établissement devrait être révoqué.

C'est une HONTE que les citoyens suisses / résidents ne soient pas protégés alors que nous sommes les premiers à payer pour garder les gens qui ne devraient même pas avoir le droit d'utiliser nos services, et moi avec une famille à charge, il ne me reste plus que l'indignation, je ressens de la honte pour ce pays (...).

 

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

5 commentaires

  1. Posté par Hexgradior le 

    La citoyenneté suisse n’apporte aucun privilège en Suisse, à part celui d’être une bonne vache-à-lait à traire à tout prix. Et quand on essaye d’obtenir la moindre prestation du social dévoyé, il faut encore se battre avec l’administration…

  2. Posté par Bussy le 

    D’un côté il y a les vaches à lait, dont les politiques et élites diverses exigent qu’elles se laissent traire en la fermant, et de l’autre côté, il y a les vaches sacrées, en général venant de l’étranger, qui n’ont cotisé à rien mais ont droit à tout !
    D’un côté ceux qui ont fait la richesse de la Suisse, en travaillant dur, en général rebuté d’être en situation de demander de l’aide, et de l’autre des gens qui pensent et à qui certains donnent à penser que tout leur est dû !
    A long terme, on verra ce que ça donne……

  3. Posté par Christian Hofer le 

    Petit oubli: Nos remerciements à Victoria Valentini.

  4. Posté par Cécile le 

    Ma sœur étant malade de la sclérose en plaque et étant salariée dans leur propre entreprise et payant les cotisations de l’AI,AVS,AC pendant des années á du prendre un avocat car l’AI ne voulant pas lui payer une rente á 50%. Quel honte ! Il faut se défendre !

  5. Posté par Ulysse le 

    La loi contre les citoyens. On en est là.



19/03/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres