perlagedediams

perlagedediams

Ukraine: l'OSCE se retire, l'offensive commence.

22 Mars (17:06) - Pendant qu'en France et dans les salons parisiens, nous ergotons et persifflons pour savoir si nous allons voter ou pas, voter nul ou blanc, voter FN au premier tour et s'abstenir au second, etc. En Ukraine, dans le Donbass, après avoir voté leur indépendance sans s'imaginer ce que cela allait leur coûter en termes de larmes, de destructions et de sang, les milices sont déjà en train de se confronter à la première phase de l'offensive ukrainienne. 
 
Voici une analyse militaire qui permet de se faire une idée assez précise de la situation actuelle sur le terrain, ce qu'on peut en observer et comment les choses vont probablement évoluer dans les heures et les jours qui viennent:

22.03.15. Publié par Alexis Zot'ev
<< Sur la situation à Shirokino,(voir la video) cette nouvelle trêve a pris fin et à la lumière de ces développements, la question logique s'impose à tout le monde:" What next ". Je ne vais pas essayer de vous répéter toutes les versions et les prévisions avancées par les principaux analystes de la Russie et de l'Ukraine, mais? Je dirai une seule chose: personne ne croit au règlement pacifique de la crise et en conséquence, dans une telle situation, tout le monde s'intéresse à une question: quand sera l'offensive et qui sera son initiateur? Il y a encore de nombreuses versions mais elles se terminent toutes par la même conclusion logique: un équilibre délicat à l'avant durera jusqu'à fin Mars et début Avril devrait être un moment de vérité dans cette longue pause.

L'offensive est à venir. Sinon, pourquoi construire un groupe offensive dans cette zone qui aurait du servir de tampon entre l'APU et de la BCH? L'accord de paix conclu à Minsk prescrit
la démilitarisation complète à long terme de cette zone qui passe sous la stricte supervision d'observateurs internationaux. Mais le miracle n'a pas eu lieu. Kiev renforce ses troupes et parle de l'attaque imminente. La communauté internationale s'attend bien sûr à ce que les combats seraient déclenchés par la milice mais avec tout notre respect, l'armée de la Nouvelle-Russie n'est pas assez puissante pour cet effort. Les forces armées MRN et LC sont prêtes et capables de défendre leurs frontières mais presque personne n'osera aller à l'offensive contre une armée ukrainienne plusieurs fois plus importante. Par conséquent, l'offensive va inévitablement commencer à partir des divisions de Kiev tout en essayant de le présenter comme une réponse à des attaques "séparatistes" qui ont traîtreusement violé l'accord de paix en attaquant les positions de l'APU.

En fait, l'offensive a ber les bombardements sur Shirokino mettant à feu le village avec des armes légères, des mortiers, des chars et des tirs d'artillerie. Ce travail est exactement la situation quotidienne sauf que l'intensité du feu est encore plus folle. Et le soir, ll s'est passé quelque chose qui ne rentre absolument pas dans l'accord prévu à Minsk: sept KAMAZ ont déchargé de l'infanterie près de la colonie..Ces marines ne sont pas restés stationnés mais ont intensifié le travail en se rendant immédiatement à l'attaque pour  essayer de tester les positions des forces de la milice. Shirokino est occupé seulement en passant et sans creuser. Les assaillants se sont retirés et à travers le village ont à nouveau frappé avec l'artillerie. Les attaques, entrecoupées par des attaques d'infanterie, continuent à ce jour.

Mariupol et Donetsk sont les deux lignes principales d'attaque de l'armée de l'Ukraine. C'est pourquoi les affrontements ne s'arrêtent pas et qu' une offensive a lieu sur Novoazovsk, la première colonie sur le chemin de ce qui était Shirokino. Aujourd'hui, 22 Mars, compte tenu de l'activité sur la ligne de front et la concentration de troupes ukrainiennes dans des sites clés, je peux supposer qu'une offensive à grande échelle commencera d'ici le 25 Mars. Un groupe va essayer d'encercler Donetsk pour couper son approvisionnement et le deuxième coup sera sur Novoazovsk pour essayer de faire fuire la milice à travers la frontière avec la Russie après avoir tenté la même chose à Mariupol pour isoler les milices de la mer d'Azov.. L'attaque sur Shirokino confirme mes réflexions. Cette ville est presque entièrement détruite et dépeuplée, de sorte qu'il est peu probable que l'armée ukrainienne se batte pour chaque maison, mais va frapper des positions établies des milices. L'artillerie est susceptible de démolir Shirokino, détruisant l'une des lignes les plus importantes de la défense sur la route de Novoazovsk et jusqu'à la frontière de la Fédération de Russie. Ce sont les dangereuses tendances observées aujourd'hui dans cette zone de conflit. Étant donné que le beau temps s'est installé et que la terre est asséchée, ce qui permet de déplacer librement l'équipement lourd, je vais personnellement attendre le début d'un conflit militaire à grande échelle dans les trois prochains jours. Je espère beaucoup que j'ai fait une erreur ...

Post-scriptum: aujourd'hui, j'ai parlé avec les milices tenant Shirokino dans ces conditions difficiles. Selon elles, pas un seul observateur de l'OSCE prévu pour surveiller le cessez-le-feu et le retrait des armes lourdes de la ligne de contact dans le cadre du règlement n'a été vu. L'impression est que les observateurs eux-mêmes ne sont pas intéressés à faire respecter l'accord de Minsk. Pas exactement les observateurs eux-mêmes, mais leurs employeurs ».>>
SOURCE: https://vk.com/strelkov_info?w=wall-57424472_52289

20:18 - Voici une autre analyse militaire de la situation et de sa probable évolution:
<< 22.03.15. Publié par le commandant des forces spéciales "Varyag" Alexander Matyushina.«Il n'y a pas de trêve en tant que telle qui ramène au calme le front. Elle n'est pas et n'a pas été. La signature de l'accord de Minsk n'a pas empêché les bombardements depuis les positions avancées des milices ukrainiennes. La ville était plus calme. 

Le point important reste que l'opération pour éliminer la chaudière Debaltsevskogo s'est tenue après l'accord d'armistice. Et maintenant, en dehors de "la zone de sable" ou de la zone de Shirokino, nous pouvons voir qu'il y a une trêve.

Pour l'instant, c'est une phase froide de la guerre et la question est quand exactement Ukraine va à nouveau enflammer un conflit à grande échelle. C'est une question de semaines, un maximum de deux semaines. Selon notre évaluation, l'armée ukrainienne va tenter une nouvelle attaque mais je suis sûr qu'elle va tomber dans un autre pot et nous passerons à l'offensive et j'espère que d'ici l'été, nous serons en mesure d'aller aux frontières naturelles de la République. " >>
SOURCE:
https://vk.com/strelkov_info?w=wall-57424472_52316

Notons l'allusion à la tactique typiquement russe du "chaudron" ou "pot". Nous pouvons imaginer tous les plans qui doivent être étudiés du côté des milices pour provoquer ces fameux "chaudrons"...


23/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres