perlagedediams

perlagedediams

UN COMMANDANT AMÉRICAIN ADMET EN PUBLIC QUE LES AMÉRICAINS N’ONT RIEN A FAIRE EN SYRIE

et que la Russie peut demander des comptes sur la présence US en Syrie

Ça chauffe du coté des États Unis avec cette déclaration publique d’un Commandant de l’armée US : ‘We’re one bad day away from Russians asking, ‘Why are you still in Syria?’

 

Traduction : “Nous sommes à la veille que les Russes nous demandent : Que faites vous encore en Syrie ?”

Un commandant des opérations spéciales des États-Unis a admis qu’un séjour prolongé aux États-Unis en Syrie est contraire au droit international et que la Russie serait tout à fait justifiée d’interroger sur la présence US là-bas.

 

Lors du forum de sécurité d’Aspen, vendredi, le chef d’état-major de l’Opération spéciale, Raymond Thomas, a été demandé si les forces américaines resteraient en Syrie, après que l’Etat islamique (IS, anciennement ISIS / ISIL) soit vaincu, éventuellement, pour soutenir les forces kurdes au nord du pays.

 

Thomas a reconnu que les forces américaines se battaient dans une Syrie souveraine, où ils «n’auraient aucune capacité de rester» si cette présence est remise en question «en termes de droit international», a déclaré Thomas en répondant à la question du journaliste de Washington Post.

 

 

“Voici l’énigme”, a poursuivi Thomas. “Nous opérons dans le pays souverain de la Syrie. Les Russes, leurs stalwarts, leurs arrières, ont déjà invité les Turcs de Syrie. Nous sommes à une mauvaise journée que les Russes nous disent : «Pourquoi êtes-vous encore en Syrie ?”

 

“Cela s’est avéré sous la forme d’appels rapprochés là-bas, mais ce sera difficile – je revois les avocats de la foule et d’autres personnes en termes de droit international sur la base de notre séjour ailleurs que notre CT [contre-terrorisme]. Nous sommes allés là pour de justes raisons, mais si les Russes jouent cette carte, nous voudrons peut-être rester et nous n’avons aucune capacité à le faire.

Le président syrien Bashar Assad a déclaré que les troupes étrangères non invitées, y compris celles des États-Unis, sont des «envahisseurs» qui n’ont que prolongé le conflit.

Assad a invité les forces russes en Syrie à se joindre à l’opération antiterroriste.

Lavrov a cité les rapports des médias turcs selon lesquels “dix bases américaines ont déjà été installées en Syrie” et ont souligné les “centaines de bases militaires des États-Unis partout dans le monde”.

Source : http://www.veteranstoday.com/2017/07/23/457496/

Traduction Stopmensonges.com



25/07/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres