perlagedediams

perlagedediams

UN ÉLÈVE DE SECONDE NOUS RACONTE LA TRAQUE DES ÉLÈVES DISSIDENTS PAR L’ÉDUCATION NATIONALE

moselly

 4 COMMENTAIRES

 

Dernièrement, un lycéen en classe de seconde m’a envoyé un mail dans lequel il m’a relaté une histoire scandaleuse, surtout en milieu scolaire. Je vous retransmet donc par écrit la discussion que j’ai eu avec cet élève.

 

Souvenez-vous, le 30 janvier 2016 j’ai fait une vidéo sur le complotisme et l’éducation nationale. Dans cette vidéo, j’avais parlé d’une source de 14 ans qui avait assisté à un cours sur la théorie du complot. Et bien c’est cette même source, qui est aujourd’hui en classe de seconde et qui m’a recontacté à propos du cours qu’il a eu dans l’après-midi du 13 octobre. Voici la retranscription de notre conversation.

 

Source : Bonjour, je vous ai contacté car je viens d’assister à un cours assez spécial. Enfin c’était pas vraiment un cours. On devait durant cette heure là avoir cours d’histoire, mais à la place on a été soumis à un questionnaire.

 

Linax : Qui vous a soumis ce questionnaire, et quelle en était sa nature ?

 

Source : Et bien, au lieu d’aller en salle de cours, nous avons été en salle informatique, on s’est donc installé devant un poste informatique, une personne était déjà présente dans la salle. C’était une femme, une chercheuse au CNRS plus précisément. Elle nous a donc expliqué pourquoi on était là. Elle nous a dit que notre lycée a été choisi pour répondre à une enquête menée par le CNRS, elle nous a indiqué que cette enquête était uniquement adressée aux élèves de seconde, d’ailleurs les résultats serons remis au proviseur lorsque l’enquête aura été terminée.

Elle a ensuite ajoutée que leur échantillon de sondage était de 7000 élèves. Nous sommes dans un lycée de 3200 élèves, j’estime qu’il y a environ 1000 élèves de secondes, j’imagine qu’il n’y a qu’une dizaine de lycées qui ont dû être concernés…

Quant au questionnaire, il nous a été présenté comme un sondage anonyme pour établir un profil sociologique des élèves en général. Elle a ensuite ajoutée que c’était « l’occasion de nous exprimer librement sur nos idées politiques » et là j’ai tout de suite su qu’elle était le but réel de l’enquête…

 

Linax : Hmm, je vois. Allons donc droit au but. Quelles étaient ces questions ?

 

Source : Ça va être dur de toutes les lister, il devait y en avoir plus d’une centaine… Mais je me souvient des thèmes et de certaines questions… Les premières questions étaient simples. On nous demandait à quelle filière nous appartenons et quelles étaient les études que nous envisagions, rien de très intrusif, ça ressemblait à un simple questionnaire qu’un professeur peut nous donner pour avoir des informations sur nous. Ensuite, il y a eu des questions sur nos parents : leurs professions, leurs études, etc.

C’est après que ça a commencé à s’empirer. On nous a demandé notre religion et la place qu’elle prenait dans notre vie. Les réponse proposés étaient très précises. On nous demandait si elle influait sur nos goûts culturels, notre alimentation, le choix de nos amis, et même nos convictions politiques. Évidemment, il y a eu des questions sur notre orientation politique. La première question dans ce thème était : Donnez un chiffre entre 1 et 10 selon votre position politique. 1 étant l’extrême-gauche et 10, l’extrême-droite. On nous a aussi demandé les avis politique de nos parents, et qui voterions-nous si nous le pouvions en 2017.

 

Linax : Y avait-t-il des questions en rapport avec les théories du complot ?

 

Source : Oui, et la première question piège était la suivante : Que pensez-vous de ces personnalités ? Il y avait Angela Merkel, Tariq Ramadan, Dalil Boubakeur, Dieudonné, Barack Obama, Vladimir Poutine, Oussama Ben Laden et Marine Le Pen. J’avais d’ailleurs remarqué la présence de personnalités musulmanes, pourquoi ne pas avoir mis Eric Zemmour, BHL ou encore Jacques Attali, qui sont tout aussi des personnages publiques qui font polémiques ?

La seconde était : A quelles sources faites vous le plus confiance ? Il fallait indiquer 2 sources, celle qui était prioritaire, et celle qui était secondaire. Parmi ces réponses on avait : des médias officiels de l’état, des médias étrangers, des blogs français, des blogs étrangers, des réseaux sociaux, notre famille ou des amis.

La troisième était : Avez vous ou envisagez vous de participer à une manifestation ? Il fallait répondre par oui ou par non.

La quatrième : Pensez-vous que les médias n’ont pas tout dit à propos des attentats de Paris ?

Quant à la dernière, tenez-vous bien, Pensez-vous que les attentats du 11 septembre ont été faits par la CIA et non par Ben Laden ? Notons quand même que c’est aussi la dernière question du sondage. C’est cette question qui m’a réconforté dans l’idée que je m’était faite du questionnaire.

j’ai du mal à croire que ce sondage soit anonyme. Le seul argument donné par la chercheuse du CNRS c’est qu’on a pas besoin de donner notre nom. Mais m’y connaissant en informatique, rien ne me prouve que ce sondage était réellement anonyme. Premièrement, la chercheuse était déjà dans la salle, j’ai le sentiment qu’elle a été occupée toute la journée pour ce sondage. Qu’est-ce qui me prouve qu’un logiciel espion n’a pas été placé pour récupérer les réponses données en fonction de la session utilisé ?

Si je dois résumer la nature du questionnaire, je dirais qu’il était ciblé sur l’islam, la politique et le complotisme.

 

Linax : Oui, ça ne m’étonne pas de voir ce genre de question. Je partage aussi votre avis, je pense aussi que c’est ciblé sur le complotisme, j’ai l’impression que dans ce sondage on vous demande ce que vous pensez de la politique dans sa globalité et non vos convictions politiques. Ai-je raison ?

 

Source : Tout à fait. Je dirais même que les réponses ont été adaptés pour repérer un complotiste, un euro-sceptique ou tout simplement un « américanophobe » notamment avec la question : Que pensez-vous de ces personnalités ?

Linax : Oui ! D’ailleurs je suis tout a fait d’avis avec la remarque que vous avez faite sur les personnalités proposées. Pourquoi avoir mis des personnages musulmans et non pas des « philosophes » sionistes tels que vous les avez cités ?

 

Source : Je crois que nous avons tous les deux la réponse. *rire*

 

Linax : Oui, c’est sur ! Et savez-vous ce que vos camarades ont pensé de ce sondage ?

 

Source : Euh oui, et j’ai été agréablement surpris par la réaction globale. Il y a une musulmane dans ma classe que j’appellerai « F » qui a trouvé le sondage trop centré sur l’Islam. Beaucoup, dont F, pensent que ce sondage n’est pas anonyme. C’est une bonne nouvelle.

 

Linax : Oui ça prouve que les personnes qui se réveillent sont de plus en plus jeunes, c’est bien ça. Et à toutes ces questions, avez-vous répondu la vérité ?

 

Source : Oh bien sur que non ! Je savais déjà au début que c’était pour trouver les dissidents, et je ne me suis pas trompé ! Non je me suis inventé une fausse personnalité. Je me suis fait passé pour un juif, d’extrême-gauche, pro-atlantiste et islamophobe. Le mouton parfait quoi.

 

Linax : Oui ! *rire* Et bien merci d’avoir répondu à mes questions, et de nous avoir fait part de votre expérience, en espérant que cela servira à d’autres élèves. A bientôt.

Source : De rien c’est moi qui vous remercie de m’avoir écouté. Bonne journée et à bientôt Linax.

Analyse

Récapitulons. Le CNRS mène une enquête sur les opinions politiques des élèves de seconde. L’échantillon de sondage est de 7000 élèves ce qui est peu sur 2.161.000 élèves de seconde en France toutes sections confondus pendant l’année scolaire 2014-2015. Les résultats seront envoyés au proviseur, mais dans quel but ? Connaître le taux de complotistes dans son établissement pour prévoir des cours de désinformation supplémentaires ?

Le CNRS et l’agence d’études sociologiques n-clique

Posons les bases. Déjà qu’est-ce que le CNRS ? Le CNRS ou Centre National de la Recherche Scientifique est le plus grand organisme publique français de recherche scientifique. Le CNRS est placé sous la tutelle administrative de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Nous savons déjà pour qui travaille le CNRS, et nous pouvons déjà émettre une hypothèse. Au lieu de demander au personnel des établissements d’enquêter sur la présence de dissidents, ils sont à mon avis passés par le CNRS pour mener cette enquête, afin de rendre la chose plus transparente. Cela dit, ça reste une hypothèse en revanche la nature du questionnaire est fixée : c’est une enquête pour repérer les complotistes ou dissidents potentiels.

La source m’a envoyé par mail le lien du sondage, mais ces sondages ont une date d’expiration et il semblerait qu’elle ait été atteinte mais c’est pas grave, ça m’a permis de savoir que le CNRS a réalisé cette enquête en lien avec l’agence d’études sociologiques n-clique.

Cette agence créée par deux sociologues prône la scientificité, la transparence et le partage comme indiqué dans leur page à propos, sur cette même page figure leurs clients, et l’on y retrouve le CNRS ainsi que les DRDJSCS (Directions Régionales De la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale) qui est une organisation gouvernementale.

Voici un organigramme représentant l’organisation de cette enquête. Il est surement incomplet mais résume plutôt bien la situation.

image

Conclusion

Je ne sais pas ce que l’état prépare encore pour traquer les élèves dissidents, nous ne pouvons émettre que des hypothèses en revanche, il semble y avoir un lien entre le CNRS et l’Éducation Nationale que j’ignorai, je vais donc m’y intéresser de plus près pour le bien de nos enfants. Et je le répète, ce n’est pas à l’École de dire aux enfants ce qu’ils doivent penser ou faire, c’est aux parents.

A relier avec :

https://linaxinfo.wordpress.com/2016/10/11/propagande-a-lecole-cinq-manuels-qui-ont-fait-scandale/ et https://www.youtube.com/watch?v=9XLXszm3Tk4

Remerciements à l’élève de seconde pour m’avoir communiquer toutes ces informations à propos de la propagande et de la « traque » des dissidents en milieu scolaire.



07/11/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres