perlagedediams

perlagedediams

Une décision de la Cour suprême des États-Unis a forcé la Smithsonian Institution à publier des documents classifiés datant du début des années 1900.

Résultat de recherche d'images pour "smithsonian squelette" images

 

 

Une décision de la Cour suprême des États-Unis a forcé la Smithsonian Institution à publier des documents classifiés datant du début des années 1900.

Cette divulgation eu lieu en date du 26 juin 2017

Prouvant que l'organisation avait été impliquée dans une dissimulation historique de preuves montrant des restes humains géants dans les dizaines de milliers de site qui ont été découverts à traversl'Amérique et qui ont été classifiées au plus haut degrés; commandés pour être détruits par les administrateurs supérieurs, pour assurer la protection de la chronologie générale de l'évolution humaine. 

Des allégations ont été faites par l'institution américaine d'Alternative Archaeology (AIAA) que la Smithsonian Institution avait détruit plus de mille restes humains si gigantesques au début des années 1900 cela n'a pas été si bien pris par le Smithsonian qui a réagi en intentant une action en diffamation contre l'organisation. 

Une Institution de 168 ans...

Au cours de l'affaire, les dénonciateurs Smithsoniens ont admis l'existence de documents prouvant la destruction de dizaines de milliers de squelettes humains atteignant entre 6 et 12 pieds de hauteur, une réalité que l'archéologie ordinaire ne peut admettre, affirme James Churhward, porte-parole de l'AIAA.

« Depuis le début des années 1900, les institutions archéologiques occidentales dissimulent la vérité a une grande partie de la population pour montrer que l'Amérique a été colonisée par les peuples asiatiques qui migraient dans le détroit de Béring il y a 15 000 ans, alors qu'il y a des centaines de milliers de sépultures et des monticules partout en Amérique prouvant que les indigènes étaient là longtemps avant eux, et qui montrent des traces d'une civilisation très développée, une utilisation complexe d'alliages métalliques et ou des restes de squelettes humains géants sont fréquemment trouvés mais non encore rapportés dans les médias officiels mainstream " explique t il.

Un tournant de l'affaire a été quand un os de fémur humain de 1,3 mètre de long a été montré comme preuve au tribunal de l'existence de tels os humains géants. 

La preuve a été un coup dur pour les avocats du Smithsonian car l'os avait été volé au Smithsonian par un de leurs conservateurs de haut niveau au milieu des années 1930 qui avait gardé l'os toute sa vie et avoué sur son lit de mort par écrit son infiltration des opérations dans le Smithsonian.

"C'est une chose terrible qui est faite au peuple américain", écrit-il dans sa lettre. 

"Nous cachons la vérité sur les ancêtres de l'humanité, nos ancêtres, les géants qui parcouraient la terre comme le rappelaient la Bible et les textes anciens du monde".

La Cour suprême des États-Unis a forcé la Smithsonian Institution à publier publiquement toutes les informations classifiées sur tout ce qui concerne la "destruction des preuves relatives à la culture des géants" et aux éléments "relatifs aux squelettes humains de plus grande taille que d'habitude". 

http://enkispeaks.com/



12/11/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres