perlagedediams

perlagedediams

Yémen : le génocide continue

Moon of Alabama

Image

Dans l’incapacité d’engager des troupes au sol, les Saoudiens bombardent le Yémen de façon indiscriminée
Mon dernier post important sur la guerre contre le Yémen date du 9 septembre. Depuis, rien qui mérite d'être relaté n'est arrivé. Peu de choses ontCHANGÉ dans les positions sur le champ de bataille. 

Le bombardement quotidien saoudien des villes se poursuit, le blocus saoudo-étasunien sur le pays se poursuit et une terrible famine est imminente. 

Les Houthis se battent encore contre les Saoudiens à Marib, dans le nord-est. Ils continuent d'envahir les anciennes zones yéménites au nord de l'Arabie Saoudite. Ils ciblent toujours les navires saoudiens qui approchent de la côte yéménite à l'ouest. (Deux auraient été touchés.) Ils continuent à bombarder à l'aveuglette les positions de la coalition saoudienne à Taiz. 

Des groupes d'Al-Qaïda et de l'État islamique continuent d'engloutir plus de territoire au sud-est du pays et autour d'Aden. L'attaque saoudienne sur les hauts plateaux yéménites et à Sanaa est toujours coincée là où elle a commencé. 

La coalition saoudo-étasunienne comprenait des troupes des Émirats ArabesUNIS qui avait atterri à Aden. Elles ont amené avec elles le « gouvernement » sponsorisé par l'Arabie Saoudite de l'ancien président Hadi. Mais Hadi est reparti au bout de seulement 24 heures, et le bâtiment que le « gouvernement » occupait à Aden a été la cible de deux attentats suicides à la voiture piégée. 

D'autres soldats des Émirats Arabes Unis ont été tués et le « gouvernement » est reparti s'installer dans un centre de congrès de Riyad, en Arabie Saoudite. Et maintenant, les troupes des Émirats Arabes Unis ne sortent plus de leurs campements. 

Le « vice-président » Khaled Bahah tente d'organiser des pourparlers de paix, mais ni les Saoudiens, ni personne d'autre, ne l'écoutent. L'ONU organise aussi des pourparlers de paix, mais personne n'en attend rien. Mohammad bin Salman, le « jeune leader » d'Arabie saoudite qui est complètement fou, veut avoir ce qu'il veut ouCONTINUER la guerre. 

La semaine dernière, les troupes du SoudanPAYÉES par les Saoudiens, ont débarqué à Aden. Les États-Unis sont maintenant dans une coalition avec le Soudan alors même qu'ils accusent ces mêmes troupes de génocide au Darfour. Hier, les soldats soudanais ont été victimes d'un attentat suicide à la voiture piégée et environ 15 d'entre eux sont morts. 

Environ 500 soldats doivent également arriver de Mauritanie. Ils ne s'en tireront pas mieux. Les Saoudiens ont également embauché 800 mercenaires chrétiens de Colombie. Al-Qaïda et l'Etat Islamique les attendent avec fébrilité. 

Les Saoudiens croient vraiment qu'ils peuvent acheter tout et tout le monde et que cela leur permettra d'arriver à leurs fins. Mais aucun des pots de vin versé à telle ou telle tribu yéménite pour se battre contre les Houthis n'aCHANGÉ les positions sur le terrain. Tous leurs armes de haute technologie ne parviennent pas à faire la différence, ni à mettre fin au conflit. 

Aucune de leurs troupes mercenaires n'a la moindre chance contre des Yéménites farouchement indépendants qui défendent leurs maisons. Tout le soutien que les États-Unis donnent aux Saoudiens engendre seulement plus de mort, de destruction et de misère. 

Cette guerre contre le Yémen est le plus stupide qu'on puisse imaginer. Il n'y a rien à y gagner pour personne. Qui le dira aux Saoudiens ?

Commentaire : Le génocide perpétré par l'axe Saoudo-étasunien au Yémen n'est pas encore près de s'arrêter: 

-500 membres de Daesh transférés de Syrie au Yémen dans des avions turcs 
-Yémen : un hôpital MSF détruit par des frappes aériennes de la coalition

Guerre au Yémen : « Black Water » vient au secours de l'Arabie saoudite

Image
Après le soudoiement des militaires soudanais, ce sont, cette fois-ci, des éléments de la compagnie américaine « Black Water » qui arriveront sous le nom des militaires colombiens, au Yémen, à la demande de l'Arabie saoudite, pour participer à la guerre contre les Yéménites. 

Les sources yéménites ont révélé que des éléments deBLACK Water se rendraient au Yémen, à la demande de Riyad. Abdallah Ben Amer, le journaliste yéménite a expliqué les causes et les motifs d'un tel déploiement avant de mettre en garde contre ses conséquences. Il aCONFIRMÉl'envoi de militaires colombiens au Yémen, à la demande du régime saoudien, disant que ces officiers et militaires ne seraient pas membres de l'armée colombienne mais des mercenaires liés à la société « Black Water », actifs en Colombie et dont la plupart sont des militaires d'Amérique du Sud. Il a affirmé que la Colombie était le foyer du recrutement des militaires de la société Black Water et de leur formation, vu l'influence des Etats-Unis dans ce pays. Certains utilisent le terme « Israël de l'Amérique Latine », pour la Colombie. 

.

Commentaire : VOIR aussi: 
-Le Yémen, de mal en pis : 4000 morts, 20 000 blessés, 1,3 millions de déplacés, 6,5 millions d'affamés, 13 millions de personnes privées d'accès aux moyens de subsistance
 
Articles Liés


29/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres